EN : Mandi – Benlamri, l’assurance tout risque !

Depuis la CAN 2019, jamais l’équipe nationale algérienne n’a montré un semblant de faiblesse défensive. Lors de cette compétition africaine Djamel Belmadi avait décidé d’aligner une charnière centrale assez inédite, à savoir Djamel Benlamri et Aissa Mandi. Cette paire centrale alignée pour la première fois en mars dernier face à la Tunisie deviendra au fil du temps, le point central du parcours euphorique que connaît l’Algérie depuis 16 matches.

Avec l’arrivée de Djamel Belmadi en sélection, un grand chantier se dressait devant lui en défense centrale, un vrai problème qui perdurait depuis la retraite de Madjid Bougherra. Lors de ses trois premiers matches, l’ancien sélectionneur du Qatar a aligné trois fois la même charnière centrale, à savoir Bensebaini et la révélation Tahrat. Les observateurs pensaient alors que Belmadi avait trouvé la solution, néanmoins son bilan d’une victoire (Bénin 2-0), une défaite (Bénin 1-0) et un nul (Gambie 1-1) laissait supposer qu’il allait revoir ses choix.

Avant le déplacement décisif à Lomé pour rencontrer le Togo, pour le compte des éliminatoires de la coupe d’Afrique 2019, le sélectionneur national avait décidé de convoquer contre toute attente Djamel Benlamri. Pis encore, Belmadi décide de le titulariser dans l’axe central en compagnie de Mehdi Tahrat.

Avec cette charnière inédite, et les automatismes qui commençaient à prendre forme, une discipline tactique palpable se faisait ressentir sur le terrain. Les coéquipiers de Mahrez avaient réussi à corriger Adebayor et consort par un score sans appel de 1-4. Une rencontre qualifiée de ‘déclic‘ par Sofiane Feghouli, lors de son passage dans l’émission « C’est vous l’Expert » présentée par La Gazette du Fennec « Le match déclic était clairement celui du Togo lors des éliminatoires »

Benlamri le premier grand coup de Belmadi

L’ancien joueur du NA Hussein Dey Djamel Benlamri, faisait donc son grand retour au sein de la sélection algérienne, lui qui était déjà sélectionné dans les équipes jeunes. Connu du grand public lorsqu’il évoluait à la JSK, où il a passé trois saisons pleines entre 2012 et 2015, l’international algérien était incontestablement l’un des meilleurs joueurs du championnat, voir le meilleur ! Confronté à une concurrence avec Belkalem et Rial lors de ses débuts, l’ancien chouchou des Canaris pouvait même dépanner à droite et en milieu défensif.

Brahim Thiam consultant à BeIn SPORTS dira à ce sujet pour nos confrères de France Football « Le premier grand coup de Belmadi c’est les c….qu’il a eues d’aller chercher Benlamri en Arabie Saoudite, on l’a critiqué mais il l’a installé avant la CAN comme titulaire. C’était le plus gros chantier. Quand il décide d’aller au duel, il y va avec beaucoup de conviction, c’est pour cela qu’il en gagne autant. Quand il ne peut pas y aller, il n’y va pas. S’il est court sur l’intervention, il tacle. C’est un vrai défenseur »

À l’aise techniquement, fort dans les airs et dur sur l’homme, l’actuel joueur d’Al Shabab (Arabie Saoudite) a un profil de défenseur central moderne. Sa complémentarité avec Aissa Mandi, a fait de l’axe central algérien une vraie muraille imperméable. Ceci en plus d’un bloc défensif, intelligemment édifié par le génie de Djamel Belmadi. Ce dernier dira lors de la conférence de presse post AlgérieColombie « Benlamri et Mandi sont des joueurs qui ont des qualités différentes. Je suis sur que vous allez penser que Djamel est plus un joueur fort dans le duel, agressif et solide, et Aissa plus dans la relance. Il s’avère que les deux sont capables de faire ça, on a vu ce soir comment Aissa pouvait être agressif. D’un autre coté on travaille sur beaucoup de phases avec Djamel, il est capable aussi de bien sortir le ballon notamment sur des ballons un peu travaillés sur des appels précis. De ce côté on développe un peu moins le jeu mais c’est fait exprès ! »

Mandi trouve son parfait complément

Sur les 13 matches disputés avec Benlamri et Mandi en dernier rempart, l’Algérie n’a encaissé que 6 buts, une statistique impressionnante qui va sans doute permettre à ce duo, de faire long feu ensemble. L’ancien Rémois revient pourtant de loin lui qui n’entrait pas dans les plans de Belmadi lors de son arrivée aux commandes des Verts et qui le considérait au mieux comme une doublure … à droite. C’est finalement la blessure au genou de l’excellent Mehdi Tahrat à Lens en janvier qui a relancé la carrière internationale de défenseur du Betis de Séville. Aligné dans l’axe central aux cotés de Benlamri face à la Tunisie en amical en mars (1-0), Mandi a alors gagné sa place dans les 23 pour la CAN et cloué sa place dans le onze type de Belmadi. De justesse.

Tel un phœnix, Mandi renait de ses cendres, lui qui avait fortement déçu lors de la CAN 2017 avec le brassard de capitaine autours du bras. « Il y a eu des moments difficiles, mais c’est un joueur qui n’a pas baissé la tête. Il est très sérieux et rigoureux. On sent désormais un leader par les mots et par les actes » a déclaré Brahim Thiam pour nos confrères de France Football.

L’ancien joueur du Stade de Reims s’est rattrapé de fort belle manière lors de la CAN en Égypte, finissant même parmi les meilleurs défenseurs de la compétition. Grâce à son intelligence de jeu, Aissa lit très rapidement le jeu de l’équipe adverse, contre le Sénégal en coupe d’Afrique, il avait littéralement éteint les accélérations de Mané et ses camarades. Le Fennec est aussi un leader, les supporters rémois qui le connaissent bien peuvent témoigner, de ses prises de paroles lorsque le Stade de Reims vivait ses derniers moments en Ligue 1 lors de la saison 2015-2016.

Avec une défense centrale retrouvée après tant d’années, un milieu travailleur et rigoureux et une attaque flamboyante, les Fennecs peuvent aspirer à bousculer les grandes nations du football mondial. Le prochain rendez-vous des champions d’Afrique 2019, est prévu pour le 11 novembre prochain contre la Zambie, pour le compte des éliminatoires de la prochaine CAN.

Yanis Toumetre, La Gazette du Fennec


à VOIR aussi
Botswana-Algérie : Écart de prestige à assumer

Botswana-Algérie : Écart de prestige à assumer

Belmadi : « On s’attend à un match compliqué face au Botswana »

Belmadi : « On s’attend à un match compliqué face au Botswana »

Belmadi répond à la polémique Benzema: “Je suis content de mes attaquants !”

Belmadi répond à la polémique Benzema: “Je suis content de mes attaquants !”

Espace publicitaire
Ne manquez pas aussi !

Anderlecht : Sofiane Hanni perd son brassard de capitaine !

Placé sur le banc lors de la dernière rencontre ...

LDC : Mahrez brille déjà parmi les étoiles, soirée cruelle pour Soudani

5 de nos Fennecs étaient concernés par la Ligue ...

Programme TV : un choc Porto-Sporting pour Brahimi !

Un riche programme attend nos Fennecs c...

Schürmann espère le renfort de Benrahma

Présent au stade du 5 juillet lors de la dernière rencontre des Verts face au Sé...

LIVE – Émission “C’est vous l’Expert” en direct RDV ce soir 22H30 !

L'émission dédiée aux fans qui vous accompagnera...

Angleterre : Mahrez nominé pour le meilleur joueur de la saison

L'international algérien de Leicester City, Riya...

Coupe de la CAF : le MC Alger prend le dessus sur le CS Sfax (2-1)

Le MC Alger, seul représentant algérien en Coupe de la Confédér...

MCA : le coach égyptien Hassan Shehata attendu à Alger

Le MC Alger est en passe de réa...

Algérie – Libye (1-1) : pas de CHAN 2018 pour les Verts d’Alcaraz !

La sélection nationale des joueurs locaux ne par...

Click to Hide Advanced Floating Content
La Gazette du Fennec

FREE
In Google Play
VIEW