La FAF répond sèchement à Hocine Achiou

La FAF a décidé d’employer la manière forte pour répondre aux accusations de piston chez les jeunes catégories de l’ancien sélectionneur adjoint des U20 Hocine Achiou. Ce dernier avait dénoncé sur un plateau TV les pratiques du président de la FAF qui aurait imposé des joueurs dans les différentes sélections nationales. Encore une casserole pour la FAF version Zetchi.

Après les déclarations incendiaires de Hocine Achiou sur le plateau d’El Heddaf TV où il est consultant, la Fédération algérienne de football a décidé de publier ce vendredi 22 février un communiqué cinglant pour répondre aux accusations de l’ancien entraîneur-adjoint de l’équipe nationale des moins de 20 ans.

« Cet ex-international, que la FAF a désigné comme adjoint afin de lui offrir l’occasion d’un plan de carrière dans le monde du coaching car convaincue qu’il possédait de réelles aptitudes a, malheureusement, déçu par son niveau lors de l’exercice de son métier d’adjoint et a vraisemblablement opté pour une autre voie, qu’il maitrise mieux, celle du mensonge et des contre-vérités » a écrit la FAF sur son site internet.

Se déclarant “surprise et sincèrement déçue” l’instance fédérale a tenu à démentir les allégations de l’ancien joueur vedette de l’USM Alger. « La FAF aurait aimé que M. ACHIOU aille au bout de ses déclarations en divulguant les noms du sélectionneur et du joueur ainsi que l’identité du père de ce dernier. (…) Devant tant d’ingratitude et d’inélégance, la FAF dément non seulement les propos tenus par M. ACHIOU, mais se réserve le droit de recourir aux juridictions compétentes pour exiger réparation ».

Connu pour son franc-parler, l’ancien milieu offensif des Verts des années 2000 a laissé entendre que Kheireddine Zetchi imposait des joueurs en sélection de  jeunes pour qu’ils puissent bénéficier du statut d’international augmentant ainsi leur valeur marchande. « On était contre certaines pratiques. Ce n’était pas le président de la FAF directement qui venait nous voir, mais un membre du staff technique qui nous a transmis le message du président de la FAF nous demandant de convoquer un joueur ne serait-ce qu’une seule fois lors d’un stage pour pouvoir acquérir le statut d’international. On a refusé car on était pas là pour faire des noms. Au final on est parti à cause de ce joueur ».

Auteur d’un parcours honorable avec la sélection U20 où il a fait émerger quelques joueurs d’avenir en un laps de temps très court comme Tougaï (NAHD), Boudaoui, Zorgane (PAC) ou Belkheir (ex-Inter Milan), Hocine Achiou n’a pas été maintenu à son poste après le départ de Boualem Charef. Sa sélection avait été éliminée de justesse par le Ghana au 2ème tour des qualifications pour la CAN 2019 puis avait montré un visage séduisant lors des Jeux Méditerranéens à Tarragone en juin 2018. A défaut de stabilité et continuité dans le travail, les polémiques continuent de s’enchainer à la DTN.

Le communiqué complet de la FAF :

La Fédération algérienne de football (FAF) a été surprise et sincèrement déçue par la sortie médiatique de M. Hocine ACHIOU, ex-membre du staff technique de la sélection nationale des U20, sur un plateau d’une télévision privée.

Cet ex-international, que la FAF a désigné comme adjoint afin de lui offrir l’occasion d’un plan de carrière dans le monde du coaching car convaincue qu’il possédait de réelles aptitudes a, malheureusement, déçu par son niveau lors de l’exercice de son métier d’adjoint et a vraisemblablement opté pour une autre voie, qu’il maitrise mieux, celle du mensonge et des contre-vérités.

Sinon, comment a-t-il osé une telle désinformation en affirmant qu’un sélectionneur l’aurait instruit, lui et pas quelqu’un d’autre, pour retenir un joueur au détriment d’autres afin qu’il puisse bénéficier du statut d’international ?

La FAF aurait aimé que M. ACHIOU aille au bout de ses déclarations en divulguant les noms du sélectionneur et du joueur ainsi que l’identité du père de ce dernier. Et le faire du temps où il était en poste, alors qu’il jouissait de la confiance de ses responsables et de tous les moyens de travail et de réussite.

Devant tant d’ingratitude et d’inélégance, la FAF dément non seulement les propos tenus par M. ACHIOU, mais se réserve le droit de recourir aux juridictions compétentes pour exiger réparation.

Yassine Benarbia, La Gazette du Fennec


à VOIR aussi
Amical : le Burundi et le Mali en répétition pour la CAN 2019

Amical : le Burundi et le Mali en répétition pour la CAN 2019

Il a fait le doublé Coupe–Championnat en Turquie : Feghouli de Gala !

Il a fait le doublé Coupe–Championnat en Turquie : Feghouli de Gala !

But de Feghouli contre Basaksehir

But de Feghouli contre Basaksehir

Espace publicitaire
Ne manquez pas aussi !

Programme TV du dimanche : Orléans et Lorient jouent gros !

Au menu ce dimanche les manches retours des barr...

CAN 2018 Dames : Éthiopie – Algérie (2-3), la qualification est en poche !

L’Équipe national féminine a parfaitement accomp...

Retour sur le parcours mouvementé de Rabah Madjer à la tête des Verts !

C'est bien connu, tout le monde a droit à une de...

EXCLU : Madjid Bougherra met un terme à sa carriere !

Après Abdelkader Ghezzal c'est ...

Algérie-Ethiopie (7-1) : le résumé et les buts de la rencontre !

Festival à Tchaker acte 2 pour la bande à Gourcu...

Leekens : “On a fait le boulot”

Comme on s'y attendait depuis la défaite contre...

Buteurs africains d’Europe : Mahrez dans le Top 20

Ayant passé un hiver bien perturbé à cause d’un ...

EN : Boudebouz toujours pas dans les plans de Madjer

Alors que son retour en sélection était attendu ...

Al Duhail : Maâloul remplace officiellement Belmadi !

Comme évoqué ce matin par nos soins, Dja...

La CAN se met sur son 31 !

C'est parti pour la 31ème édition de...

Ghezzal : “On a clairement fait un match de merde !”

Vainqueur ce week-end de Rennes à domicile (1-0)...

Click to Hide Advanced Floating Content