Nous contacter

Equipe Nationale

FIFA Arab Cup 2021 (Maroc – Algérie 2-2/ 3 t.a.b 5) : Une qualif’ d’anthologie !

Publié

le

Algérie Maroc Célébration

Le quart de finale de la Coupe Arabe FIFA 2021 (30 novembre – 18 décembre) entre l’Algérie et le Maroc a tenu ses promesses. La lutte pour la place dans la carré d’as était à son extrême. Le dernier mot est revenu à notre équipe nationale qui s’est offert le scalp du champion sortant de cette épreuve et double-vainqueur du CHAN (2018 et 2020) en s’imposant aux tirs au but (2-2/3 t.a.b 3). 

Baghdad Bounedjah n’étant pas complètement remis de sa commotion, que Madjid Bougherra a décidé de commencer ce chaud derby. C’est Merouane Zerrouki qui l’a remplacé en pointe de l’attaque. Les Verts ont commencé la partie pied au plancher pour tenter de prendre l’adversaire à la gorge.

Intensité puis manque de lucidité

Le premier quart d’heure ressemblait à un véritable siège. Un pressing intense à la recherche d’un but pour prendre l’avantage dans une explication sans round d’observation. Néanmoins, Oualid Azaro a rappelé qu’il fallait être méfiant à la 13e minute. M’Bolhi est sorti à sa rencontre pour un télescopage sans conséquences.

L’agressivité (dans ses limites) était palpable. Surtout côté marocain avec 7 fautes commises en 17 minutes. Pour calmer les esprits, l’arbitre Wilton Sampaio sortait le jaune pour Marawane Saadane. Les Lions de l’Atlas ont fait le dos rond. Pour montrer qu’ils restent redoutables, ils ont failli scorer à la 27e minute. Sur corner joué à la rémoise, Walid El Karti reprend de la tête mais se heurte à M’Bolhi bien présent encore une fois.

Après la demi-heure de jeu, le rythme a baissé. Mais les travées du stade d’A-Thumama ont maintenu la température d’encouragement assez élevées. Juste avant a pause, Zerrouki, sevré de ballons, a été lancé en profondeur. Le sociétaire du Paradou AC pouvait ouvrir le score. Mais il a pris la mauvaise décision en préférant s’engouffrer au lieu d’enrouler directement du pied droit (45′). Le contact dans la surface avec Marwane a été jugé régulier par e referee. Deux minutes plus tard, Tayeb Meziani, préféré à Hilal Soudani sur le flanc droit, n’a pas connu plus de réussite. Les deux prétendants du soir regagnaient les vestiaires dos à dos.

Coup pour coup!

Après la pause, Bougherra décide de sortir Zerrouki, qui  au profit de Draoui. Le sélectionneurs des Fennecs a tenté de densifier son milieu. Ce même entrant était proche d’ouvrir la marque (47′) si ce n’était le sauvetage miraculeux du keeper Anas Zniti qui récidivera dans la foulée sur une tentative du remuant Meziani (49′).

L’ouverture du score interviendra à l’heure de jeu quand Brahimi, impressionnant techniquement ce soir, transforme un penalty accordé à Belaïli, replacé en faux 9, après consultation du VAR. En face, les Marocains n’ont pas été sonnés par cette réalisation puisqu’ils ont recollé dans les deux minutes suivantes. Seul au second poteau suite à un marquage laxiste de Benayada, le défenseur Nahiri nivèle la marque. Une réalisation qui embrasé le duel. Le moment pour M’Bolhi de sortir une grosse parade (68′).

L’équilibre était là au tableau d’affichage comme dans les débats. Cependant, on sentait que cette partie pouvait basculer à tout moment. Malgré la sortie sur blessure d’un Meziani (72′) qui apportait beaucoup devant, El-Khadra a essayé de garder une présence constante dans la surface adverse. Au termes des 90 minutes, il n’y avait pas de vainqueur. Il fallait passer aux prolongations comme ce fut le cas pour Egypte – Jordanie (3-1) en fin d’après-midi.

Inspiration du Belaïli – réalisme de Benoun

Les séquelles du rythme soutenu allaient naturellement commencer à se faire sentir. Les gestes devenaient moins précis. Pas pour Belaïli qui a eu une inspiration géniale à la 102e minute. Des 40 mètres, le numéro 10 contrôle de la poitrine et frappe directement de volée trompant Zniti qui ne comprenait pas ce qui se passait! C’était le but du tournoi sans aucun doute qui mettait les siens en ballotage pour aller en demies.

Toutefois, le Maroc a pu exploiter un nouveau coup de pied arrêté pour égaliser grâce à Benoun (111′) qui a eu toute la latitude pour croiser sa tête. Tout était à refaire. Cette empoignade se décidera aux tirs au but. La roulette russe tournera en faveur des nôtres 5 t.a.b.3 grâce à la 3e tentative stoppée par M’Bolhi. Et c’est Tougaï qui se chargera de porter le coup de grâce.

Les Guerriers du Désert affronteront, dans 4 jours sur les mêmes lieux, le Qatar, (20h) pays hôte, pour une place en finale de la compétition. Dans l’autres demie, les Tunisiens et les Egyptiens s’expliqueront dans l’antre démontable 974 à 16h.

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.

coupe_arabe_2021