Nous contacter

Décryptage

Mercato : Nabil Bentaleb, la compétitivité ou l’exotisme?

Publié

le

bentaleb newcastle bonnet

Arrivé en prêt en provenance de Schalke 04, Nabil Bentaleb est, selon la presse anglaise, très proche de signer définitivement avec Newcastle. Un transfert définitif qui arriverait à point nommé pour le joueur. Dans le même temps, le média allemand Bild évoque un intérêt venant de pays exotiques. Décryptage.



Après neuf mois sans jouer à Schalke 04 (dernier match le 11 avril 2019 face à Nuremberg) des suites de sanctions disciplinaires conjuguées à une blessure au ménisque, Nabil Bentaleb s’est engagé à Newcastle au mois de janvier dernier sous la forme d’un prêt avec option d’achat de 10 millions d’euros. L’Algérien s’est vu offrir une chance inouïe de rebondir en Premier League anglaise en rejoignant les Magpies. Et selon le média spécialisé The Evening Chronicle, l’ancien joueur de Tottenham devrait rester définitivement au sein du championnat anglais. En effet et malgré des prestations quelconques, la presse locale rapporte que le coach principal, Steve Bruce, est satisfait de l’investissement de son joueur et aimerait le voir signer définitivement en faveur du treizième de Premier League. Contacté par nos soins, Sean McCormick, journaliste pour The Evening Chronicle et The Sun, confirme un intérêt du club quadruple champion d’Angleterre de faire signer le Fennec définitivement, persuadé que ce dernier peut réaliser de grandes choses au top de sa forme physique.

Un transfert définitif pour la stabilité

Dans le même temps, son club de Schalke 04 ne serait pas contre un départ du Fennec surtout lorsque l’on se rappelle les relations difficiles qu’entretenait Bentaleb avec sa direction. Le club allemand, en pleine crise financière avec la pandémie du Coronavirus, serait donc disposé à laisser partir le natif de Lille contre une indemnité de 8,5 millions de livres sterling (~ dix millions d’euros) fixée au préalable avec son homologue anglais. Si transfert définitif il devait y avoir, ce serait une très bonne chose pour l’Algérien qui a véritablement besoin de stabilité afin de revenir au niveau qui était le sien il y a de cela quelques années. Avec six apparitions en huit matchs toutes compétitions confondues, le numéro 42 des Magpies semble être sur la bonne voie. Sans oublier que l’annonce d’un possible rachat d’un fonds saoudien pourrait décanter la situation en faveur d’un transfert définitif plus facilement.

De plus, la Premier League est un championnat qu’il connaît parfaitement puisqu’il a évolué à Tottenham de 2011 à 2016. Ajoutons également que le championnat anglais regorge de clubs ayant une manne financière assez conséquente, les rendant très peu frileux sur le marché des transferts. Une donnée qui permettrait au Rookie Award 2016/2017 (Joueur le plus prometteur recruté cette saison-là par un club de Bundesliga) de viser un club plus ambitieux en cas de très bonnes performances du côté de Saint James’ Park. Enfin, un autre prêt et/ou transfert vers un autre club qui plus est peut-être dans un championnat différent ferait perdre du temps à celui qui est déjà âgé de 25 ans, notamment avec une adaptation nécessaire qui prendrait encore quelques mois.

Les sirènes de l’exotisme

Le magazine sportif allemand Sport Bild rapportait ce mercredi que le milieu international algérien est convoité par des clubs en Arabie saoudite, en Chine, et en Russie. Des pistes où Nabil Bentaleb pourrait gagner beaucoup d’argent et ainsi assurer son avenir et celui de ses proches. Néanmoins, le média germanique déclare lui aussi que Newcastle United envisage de payer l’option d’achat négociée avec Schalke 04 tout en essayant de faire baisser cette dernière.

Si ces intérêts venaient à s’intensifier, l’Algérien serait donc face à un choix cornélien. Privilégier l’aspect sportif et rester compétitif pour atteindre de hauts objectifs ou opter pour un choix exotique et ainsi se mettre à l’abri financièrement ? Un choix qui pourrait être guidé par l’envie de revenir au premier plan avec la sélection nationale.

Une opportunité de retrouver l’EN

Entre Nabil Bentaleb (35 sélections, 5 buts) et l’équipe d’Algérie, c’est une histoire de longue date. D’ailleurs, le joueur a posté, il y a quelques jours, une vidéo de lui en 2009 (15 ans au moment des faits) réalisant des jongles tout en étant vêtu du maillot des Fennecs. Non convoqué avec les Verts depuis octobre 2018, l’Algérien était dans les plans de Djamel Belmadi pour la CAN 2019, mais une opération au ménisque avait contraint le joueur à faire l’impasse sur la grande messe africaine. Dans un entretien réalisé par notre confrère Zahir Oussadi pour Onze Mondial, l’Algérien s’est dit déçu de ne pas avoir pu participer à l’épopée des Verts : « Sachant que j’aurais dû y participer, j’étais déçu au moment de ma blessure. Mais je suis un « cramé » de l’Algérie et je l’ai vécue comme un vrai supporter ».

Ce transfert définitif à Newcastle pourrait permettre au milieu de terrain d’enchaîner les bonnes prestations afin d’être rappelé par le sélectionneur national, Djamel Belmadi. Selon nos informations, ce dernier a toujours le nom du joueur inscrit dans ses petits papiers et n’a jamais rompu le contact avec lui. De plus, dans un entre-jeu algérien décimé par la blessure du soldat Guedioura et qui a besoin de fraîcheur et de concurrence, le retour en forme de Bentaleb arriverait à point nommé. Malgré des prestations très moyennes ces trois dernières années en Équipe nationale, celui qui a longtemps porté le numéro 10 a quelques références avec El Khedra, notamment la Coupe du Monde 2014 et la Coupe d’Afrique 2015.

Affaire à suivre..

 




SUR FACEBOOK

APPLICATION MOBILE

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.