Nous contacter

Actualités

Handball/ TQO de Berlin : Slovénie-Algérie en ouverture, le pari impossible

Publié

le

20210311 212208

Arrivée le 9 mars à Berlin, le sept national va retrouver l’ambiance de la compétition un mois et demi après avoir quitté le mondial égyptien. Sans préparation digne de ce nom et face à des ténors européens, la mission s’annonce délicate pour les protégés d’Alain Portes qui devront faire avec l’absence de trop nombreux cadres. En ouverture, l’Algérie affronte la Slovénie ce vendredi (19h45) pour un match qui s’annonce totalement déséquilibré.

Le match Slovénie-Algérie à suivre en LIVE ici:

L’équipe d’Algérie est en terre allemande depuis ce mardi afin de participer au tournoi qualificatif olympique (TQO) pour les JO de Tokyo. Avec un effectif très amoindri par l’absence de plusieurs cadres, les poulains d’Alain Portes auront la tâche très difficile contre des équipes, au contraire des Verts, prêtes à batailler pour les derniers tickets pour « Tokyo 2021 ». En effet l’Allemagne, la Suède et la Slovénie, en plus des stages, ont déjà dans les jambes des matchs de qualification pour l’Euro 2022, joués ces derniers jours.

Après la coupe du monde de janvier dernier, les joueurs ont été rendus à leurs clubs, tandis que les membres du staff technique ont repris le chemin de leurs domiciles pour se reposer. Le rendez-vous était pris pour le 1er mars, à Paris, afin de commencer à préparer le TQO. La situation sanitaire mondiale s’étant dégradée, les frontières algériennes fermées, les coéquipiers de Messaoud Berkous se sont retrouvés orphelins de leur coach Alain Portes, coincé en France. Ne pouvait-on pas anticiper cette situation et donc acheminer le sélectionneur plus tôt à Alger ? Pourquoi la fédération, à sa tête Habib Labane, et la DTN n’ont pas réuni leur staff, fin février, alors que l’État algérien avait déjà communiqué la fermeture des frontières pour tout le mois de mars ?

Une cascade de forfait inquiétante

Le fait est là : on se retrouve à jouer une importante compétition sans préparation, avec une équipe amputée de plusieurs joueurs cadres et/ou compétitifs. Voulant annoncer une liste de 22 joueurs, le sélectionneur national voit ses plans contrariés, dès le début, par plusieurs défections : Kader Rahim (Covid), Réda Arib (non remis de sa blessure à la cuisse), Nordine Hellal (pas de visa). Alors une liste de 19 joueurs est annoncée (pourquoi ces 3 joueurs ne sont pas remplacés ?). Le sort s’acharnant, une cascade de forfaits vient s’ajouter aux 3 premières. Le consulat allemand fermé au Qatar, les joueurs évoluant dans ce pays n’ont pas eu le sésame d’entrée au pays de la Mannschaft. Donc exit Hadj Sadok et Hellal.

Le problème administratif empêchera aussi le néo-international Bastien Khermouche de revêtir pour la première fois la tunique verte. La fédération internationale n’a pas validé le changement de nationalité du joueur de Dijon car les parents ou grands-parents de ce dernier ne sont pas nés en Algérie. La fédération algérienne a fait appel en montrant le passeport « vert » du pivot algérien. Drôle de décision de l’IHF quand on sait que beaucoup de pays comme le Gabon ou le Qatar ont dans leurs rangs des joueurs n’ayant aucunes attaches avec ces pays-là.

Deux autres cadres et piliers du « sept » d’Alain Portes ont aussi déclaré forfait. Un autre pivot, Hichem Kaâbache, qui vient de changer de club, passant d’Al Ahly SC (Qatar) au Besiktas (Turquie) ne sera pas présent en Allemagne. Pourquoi ? Aucune information n’a filtré de la part de la FAHB !

Des places à prendre pour l’avenir

L’autre absence et non des moindres concerne Hichem, Daoud, qui a aussi annoncé sa non-participation. L’expérimenté ailier a déclaré à notre site de La Gazette du Fennec qu’il ne peut honorer sa sélection pour des raisons familiales. Le futur joueur de Limoges (Ligue 1 française) est remplacé par un autre joueur du championnat de France, Walid Badi. On rappelle que le joueur d’Ivry avait participé à la préparation des Verts d‘avant le mondial, en Pologne. Mais il a dû quitter le groupe pour se consacrer à son club en pleine bataille de maintien dans l’élite française. N’étant pas un choix prioritaire de l’échiquier d’Alain Portes, ce dernier avait accepté son départ.

Aujourd’hui, l’équipe d’Algérie se retrouve avec 17 joueurs plus ou moins compétitifs. Étant donné la situation mondiale (transport), il est difficile d’acheminer d’éventuels remplaçants. Espérons qu’il n’y ait pas de blessés. Un cycle avec d’anciens joueurs va surement se terminer après ce TQO, un autre va s’ouvrir, mais en cette période d’incertitude sanitaire, on ne sait pas avec qui et quand. Lors du TQO, on verra la capacité de certains d’entre eux à se surpasser et à relever le défi de la futur génération de l’Équipe nationale à l’image de Nassim Bellahcene qui rêve de s’inscrire dans la durée avec les Verts.

bellahcene nassim au tqo

>> Ne manquez pas nos 2 entretiens exclusifs avant le TQO :

Alain Portes : « Je rêve de disputer les JO 2024 à Paris avec l’Algérie »

Nassim Bellahcene : « Je donnerai tout pour l’équipe d’Algérie »

 

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.