Nous contacter

Interviews

Julien Mette (Djibouti) : « On ne doit avoir peur de personne »

Publié

le

julien miette djibouti coach fr 1

 



Julien Mette, le sélectionneur français de Djibouti, l’un des adversaires de l’Algérie au 2e tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 au Qatar, s’est exprimé à l’issue du tirage au sort effectué au Caire.

« Il n’y a aucune pression, aucune peur, et je pense que les joueurs sont très heureux aussi. De toute façon, quelle que soit la poule, nous savions que nous serions le petit ! On n’a pas à faire de calcul, et on ne doit avoir peur de personne. C’est ce qui nous a fait arriver ici, en nous permettant de sortir des équipes qui étaient supérieures à nous athlétiquement, physiquement parlant » a expliqué le jeune technicien français (38 ans) à un média de son pays.

« J’ai appris le tirage alors que j’étais en plein entraînement de l’équipe nationale U20, dont je m’occupe en parallèle de la « A » et des U23. Je n’ai donc pas vécu l’adrénaline du tirage en « live », mais on m’a donné les trois adversaires (le Niger, le Burkina Faso et donc l’Algérie) dès qu’ils avaient été tirés. J’ai dû l’accueillir alors que je dirigeais une séance d’entraînement, c’est comme ça ! » a ajouté Julien Mette.

« Je sentais que nous allions avoir l’Algérie ! »

« Au fond de moi, je sentais que nous allions avoir l’Algérie dans notre poule. Je le sentais parce que j’ai une histoire un peu particulière avec ce pays. J’ai beaucoup d’amis algériens, je suis allé à Alger lorsque j’étais manager de l’AS Otôho au Congo. Ce n’était pas une bonne expérience pour moi sportivement (défaite 9-0 face au MC Alger en Ligue des Champions africaine, ndlr), mais c’était une très bonne expérience humainement parlant. J’ai été très bien accueilli, j’ai rencontré des personnes formidables à Alger. J’ai donc une petite connexion sentimentale avec l’Algérie. Et puis l’histoire est belle, pour nous le petit poucet de tomber sur le champion d’Afrique », a-t-il indiqué.

Nommé sélectionneur de Djibouti en mars 2019 après quelques expériences avec des clubs du championnat du Congo (le Tongo FC et l’AS Otôho), le technicien français s’est montré logiquement prudent dans son discours. « Je ne fixe aucun objectif en termes de points ou de résultats, Et même si vous terminez premier de la poule, vous n’êtes pas sûr d’aller à la Coupe du Monde. Il va falloir aborder ça sereinement mais professionnellement, parce que nous avons une équipe jeune. Nous sommes là pour confirmer les progrès effectués, et viser dans les cinq ans une [qualification pour la] CAN ou le CHAN. Cela passe par ce genre de match. C’est une chance, au lieu de jouer des matchs amicaux ou d’avoir une équipe nationale en suspens faute d’adversaires, de jouer ainsi six matchs de haut niveau ». Pour la première journée, selon le programme qui n’a pas été officiellement dévoilé par la CAF, l’Algérien recevra Djibouti en octobre prochain.

>> Retrouvez également la réaction de Djamel Belmadi après le tirage :

Saïd Benhammadi, La Gazette du Fennec

Publicité
Cliquez pour commenter

Laissez un commentaire

Publicité

SUR FACEBOOK

APPLICATION MOBILE

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.