Nous contacter

Interviews

Sofiane Feghouli : « Je suis très heureux au Galatasaray SK »

Publié

le

Sofiane Feghouli Galatasaray

Dans un long entretien accordé au média turc Fanatik, Sofiane Feghouli est revenu sur ses belles heures avec Galatasaray, l’environnement du club et sur un possible retour à la compétition. Morceaux choisis.



Arrivé sur les rives du Bosphore en 2017 après une saison mitigée à West Ham United, Sofiane Feghouli a depuis remporté quatre titres avec Galatasaray, deux titres de champion de Turquie, une coupe et une supercoupe de Turquie. Une saison 2018-2019 particulièrement riche puisque le natif de Levallois-Perret a réalisé le doublé Coupe-Championnat avec son club puis remporté la CAN quelques semaines plus tard en juillet 2019 avec l’Algérie.

En Turquie, tout lui sourit

« Je suis venu à Galatasaray pour gagner des titres »

L’Algérien est fier de ces titres glanés et rappelle qu’il est venu en Turquie dans ce but précis. « Je suis venu à Galatasaray pour cela, remporter des titres. Je ne voulais pas continuer ma carrière sans rien gagner ». En à peine trois saisons, Sofiane Feghouli s’est constitué une belle armoire à trophées et beaucoup de souvenirs. D’ailleurs, le milieu de terrain a sa petite préférence : « Le titre de champion remporté la saison dernière (2018-2019) est mon préféré car nous l’avons obtenu dans un contexte très intense ».

Ce trophée reste le meilleur souvenir pour Soso car il a été l’un des grands acteurs du doublé en 2019, notamment en marquant le but de l’égalisation face au rival l’Istanbul Basaksehir, mais aussi en étant l’un des buteurs en demi-finale puis finale de Coupe de Turquie : « Je n’oublierais jamais le match contre Basaksehir. Nous étions menés au score et nous avions une pression énorme. C’est peut-être le match le plus décisif pour nous. Lorsque j’ai marqué le but égalisateur, tout le stade tremblait, cela m’a fait entrer dans l’histoire du club. Et puis, j’ai été nommé meilleur joueur de la saison par le club et différents médias. Ce fut génial à la fois individuellement et collectivement. Sans oublier également que j’ai remporté la Coupe d’Afrique des Nations avec l’Algérie. Al Hamdoulilah tout a été parfait ».

« Nous avons donné une leçon de football au Fenerbahçe »

Autre fait d’arme pour les CIMBOM et Feghouli, la victoire février dernier (1-3) sur le terrain de l’ennemi juré, Fenerbahçe. Une prouesse puisque les Rouge et Jaune n’avaient plus gagné au Stade Şükrü Saracoğlu depuis 21 ans ! « Nous avons fait un excellent match du début à la fin et même après le pénalty concédé, nous avons donné une leçon de football au Fenerbahçe. En étant plus efficaces, la différence au score aurait été beaucoup plus grande en notre faveur » a déclaré le joueur de 30 ans au média turc.

Aucune raison de partir

Auteur de 26 buts et 21 passes décisives toutes compétitions confondues depuis son arrivée à Istanbul, Sofiane Feghouli est devenu un élément incontournable au sein de l’échiquier de Fatih Terim, l’ancien Valencian se sent très bien en Turquie et n’a pas l’intention de s’en aller. Annoncé partant il y a quelques semaines par différents médias, Soso ne semble pas voir les choses de cette manière : « J’aime la qualité de vie en Turquie. En venant à Galatasaray, j’ai signé un contrat de 5 ans et j’ai encore 2 ans de contrat. J’aime profondément ce club, je m’identifie à Galatasaray. Je m’entends très bien avec tout les membres du club y compris le coach. Al hamdoulilah je suis très heureux içi et je ne me vois pas ailleurs ».

« J’espère être parmi les joueurs qui se battent pour les couleurs du club la saison prochaine »

Conscient d’être un joueur d’expérience dans l’effectif stambouliote, l’Algérien n’hésite pas à faire tous les efforts possibles pour le bien du collectif : « Je fais attention à toujours me comporter de façon professionnelle sur et hors du terrain. J’essaie de faire de mon mieux. J’essaie également d’être un bon leader sur le terrain pour mes coéquipiers dans les moments difficiles ». Le champion d’Afrique 2019 semble arrivé à maturité à l’aube de ses 31 ans (il les fêtera le 26 décembre prochain).

Au sein du club champion d’Europe 2000, Sofiane Feghouli est comme un poisson dans l’eau. Il n’hésite d’ailleurs pas à rappeler les nombreuses forces de l’actuel troisième de Süperlig. « J’espère être encore parmi les joueurs qui se battent pour les couleurs du club la saison prochaine. Je veux encore remporter de nombreux trophées avec Galatasaray. Il y a un groupe de joueurs très expérimentés et qui sait gagner. L’aide de notre coach, Fatih Terim, est aussi précieuse, sa compétence et la motivation qu’il nous donne est très importante pour atteindre nos objectifs. Je pense que la stabilité est une des causes pour réussir en équipe ».

Bien se préparer avant la reprise

« C’est difficile de jouer dans ces conditions. Un match sans supporters perd son esprit footballistique »

Alors que plusieurs ligues européennes ont décidé de mettre à terme à la saison de leurs différents championnats, la TFF (Türkiye Futbol Federasyonu) a, pour le moment, déclaré que la reprise de la SuperLig ne se ferait pas avant le mois de juin. Une éventuelle reprise qui doit se faire après une bonne préparation selon l’Algérien : « Nous aurons besoin de temps avant que la SüperLig ne reprenne. Notre corps a besoin d’une préparation physique car nous avons fait une très longue pause mais aussi pour éviter les blessures. D’içi là, nous nous conformons aux instructions données par les autorités compétentes ». En attendant, l’ancien joueur de Grenoble essaye de profiter de sa famille en ce mois sacré du Ramadan. « Il y a un bien dans chaque mal. Actuellement, je peux passer plus de temps avec ma femme et mes enfants. J’essaie aussi d’être plus proche d’Allah pendant ce mois sacré du Ramadan et d’être une meilleure personne ».

Double tenant du titre de champion de Turquie avec Galatasaray et interrogé sur un possible troisième titre consécutif, Sofiane Feghouli pense que cette pause rabat toutes les cartes concernant l’issue du championnat, plus indécise que jamais. « C’est très difficile pour moi de parler du championnat du fait de l’arrêt que nous vivons. La situation est complètement différente désormais, aurons-nous assez de temps pour nous préparer physiquement? […] Allons-nous jouer une ou deux fois par semaine? Jouerons-nous avec ou sans fans? Ce qui est sûr, c’est que nous avons un coach et un groupe expérimentés. Ce sont nos avantages ».

L’hommage à Fatih Terim

« Quand je regarde ce qui se passe ailleurs, je me sens en sécurité ici »

Toujours très proche des supporters dans chaque club où il a évolué, l’international algérien (62 sélections, 12 buts) a besoin du soutien des fans pour être le plus performant possible. « Le soutien des fans et cette adrénaline me permettent de me concentrer et profiter pleinement. Le match joué à huis-clos face au Besiktas fut difficile car nous n’avions pas le soutien de nos supporters. Un match sans spectateurs perd de son esprit footballistique. Mais bon, la fédération fera de son mieux pour protéger les joueurs et les fans. Si on doit jouer sans supporters, nous devrons l’accepter pour le bien du peuple turc ».

Membre de l’effectif CIMBOM pour la troisième saison consécutive, Sofiane Feghouli est très proche de son coach, Fatih Terim, récemment touché par le virus du COVID-19. Une nouvelle qui a forcément affecté le numéro 89 de Galatasaray. « Ma famille et moi étions vraiment triste d’apprendre que le coach soit infecté par le virus COVID-19. Mais il nous a montré qu’il était très courageux et désormais, il se repose. Al hamdoulilah, Abdurrahim Albayrak (vice-président du club) et sa femme se sont également rétablis. Je tiens d’ailleurs à féliciter tous les professionnels de santé ainsi que le gouvernement turc car quand je regarde ce qui se passe ailleurs, je me sens en sécurité en Turquie, al Hamdoulilah ».




SUR FACEBOOK

APPLICATION MOBILE

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.