Nous contacter

A La Une

Justice: Le parquet de Sétif enquête sur le transfert de Benlamri à Al Shabab

Publié

le

benlamri lyon signature

Il semblerait que le transfert de Djamel Benlamri de l’Entente de Sétif vers Al Shabab Saudi en 2016 soit entaché de quelques irrégularités sur lesquels le parquet de Sétif est en train d’enquêter. L’Aigle Noir était alors présidé par Hacène Hamar.

Plusieurs anciens dirigeants de l’Aigle Noir ont été entendus ce lundi par le Procureur de la République près le tribunal de Sétif dans une sombre affaire de transferts de joueurs.

En effet, le parquet de Sétif a constaté l’absence de toute traçabilité de l’argent des transferts de Djamel Benlamri vers Al Shabab Saudi et l’international centrafricain Eudes Dagoulou vers Al Wehda en Arabie Saoudite.

4 milliards de centimes et 80. 000 euros détournés ? 

L’argent de ces deux transferts, à savoir 4 milliards de centimes (près de 250 000 euros) pour l’un et près de 80 000 euros pour l’autre, n’a jamais atterri dans les comptes du club et ne figure dans aucun des bilans financiers de ces dernières années.

Où est donc passé cet argent ? Et s’il a été dépensé, où sont les documents et autres factures qui justifient la ou les transactions ? C’est autant d’interrogations sur lesquelles le parquet de Sétif tente de faire toute la lumière.

L’affaire n’en est qu’à sa phase d’instruction. En attendant d’y voir plus clair, l’on se demande comment l’agence, le commissaire aux comptes ont-ils fermé les yeux sur ces irrégularités lors de la présentations pour adoption des bilans financiers ? Simple question toute innocente …

Les dirigeants de l’ES Sétif avec les retours de Helfaya et Serrar :

halfaya serra aigel noir dirigeants entente es setif

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.