Nous contacter

Equipe Nationale

KHADRA TIME : Caire, stade de gloire

Publié

le

celebration CAN 2019 belaili boudaoui benlamri feghouli sacre egypte

Vendredi, l’équipe nationale s’expliquera avec le Djibouti. Et ça sera dans un lieu que les Verts connaissent parfaitement : le Cairo International Stadium. Pour les camarades de Riyad Mahrez, cet antre incarne apothéose et summum. En effet, c’est dans cette même enceinte, un inoubliable 19 juillet,  jour de finale de la CAN-2019, qu’ils ont été consacrés.

Le calibre de l’adversaire n’est pas le même. L’enjeu non plus. En effet, il y a un peu plus de deux ans, c’était le Nigéria puis le Sénégal dans la messe continentale. Après-demain, ça sera le modeste Djibouti pour le compte des qualifications du prochain Mondial.

Intérêt physique et impact psychologique

Toutefois, le leitmotiv n’est pas différent. Ça sera la victoire avant d’affronter le Burkina Faso, le 16 novembre prochain, pour une potentielle… finale du groupe “A”. Celle qui attribuera le ticket vers les barrages de mars 2022. Pour la 5e journée des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022 au Qatar, le destin a envoyé les Fennecs jouer en terrain déjà conquis. Et cela a semblé réjouir Djamel Belmadi. Ainsi, ce dernier a donné l’impression d’être content que lui et ses protégés se retrouvent là où ils vécurent la plus belle des épopées.

D’ailleurs, il a tout simplement décidé de faire un mini-stage en Égypte pour des raisons physiques mais aussi “psychologiques”. Ce dernier aspect, le sélectionneur y accorde une importance sacrée. Avant de s’envoler vers le pays des Pyramides à bord d’un avion spécial lundi, le coach de l’EN a reconnu, en conférence de presse tenue la veille, qu’ « on a de beaux souvenirs là-bas ».

Les mêmes repères et habitudes

En outre, Belmadi a indiqué qu’ « on va s’y rendre avec un énorme plaisir. On a pris le même hôtel (Kempinski NDLR). Autant faire les choses bien comme il le faut. Les joueurs sont heureux de faire ce déplacement avec ce petit stage pour préparer ces deux matchs-là ».

À cet aspect agréable, le premier responsable de la barre technique des Fennecs, a joint l’utile. « On a fait en sorte de partir tôt au Caire direct. C’est pour récupérer et éviter un voyage qui prend presque une journée. On ralliera Alger tout de suite après le match face au Djibouti. Y aura une gestion des états de formes des uns et des autres pour être en forme pour le dernier match », relève-t-il. L’espoir est que le dénouement de cette escapade procurera les mêmes émotions au terme de l’épreuve qualificative pour le rendez-vous qatari.

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.