Nous contacter

Equipe Nationale

KHADRA TIME/EN version Belmadi: Marquer c’est sacré !

Publié

le

bounedjah slimani attaquant duo hymne

Depuis son arrivée sur le banc d’équipe nationale, Djamel Bemadi a disputé 36 matchs. Le bilan est presque immaculé. Une seule défaite seulement et une série de 33 rencontres sans revers. L’autre stat’ impressionnante est que les Verts ont marqué dans 35 de ces 36 tests. Une réussite offensive qui s’est avérée cruciale par moments quand d’autres elle été salvatrice. Retour en chiffres sur cette abondance.

Pour ne pas perdre, il ne faut pas encaisser. Pour gagner, il faut marquer. Les Verts ont su trouver l’équilibre entre les deux aspects pour se construire un statut d’invincible. Toutefois, le plus grand acquis de cette ‘’balance‘’ reste le sacre à la CAN-2019 en Egypte. Avec meilleure attaque (13 réalisations) et la co-meilleure défense (2  buts concédés), El-Khadra se posait sur le toit de l’Afrique devenant le maître incontesté.

17 buteurs et passeurs différents

La consécration était dans la continuité d’une série invincibilité enclenché le 18 novembre 2018 à Lomé avec le large succès 4 buts à 1 contre le Togo d’Adebayor. Depuis, l’EN a marqué au moins une fois dans chacun des 33 examen qu’elle a passés. Une prouesse qui lui a permis de rester invaincu jusqu’à aujourd’hui avec un bilan de 25 succès et 8 nuls.

L’unique tâche au bilan des Guerrier du Désert sous les ordres de Belmadi était à Cotonou (Bénin). Les Béninois l’emportaient 1 but à 0. C’était la seule fois que Riyad Mahrez & cie ne parvenaient pas à trouver la faille. Le constat est simple, quand il décrypte le code défensif adverse, les Algériens ne perdent jamais. Et même quand la défense devient trop perméable et concède jusqu’à 3 buts, comme c’était le cas contre la Zambie (3-3) en déplacement, cela est compensé par le rendement de l’avant-garde.

belaili bounedjah

Bounedjah et Belaïli se distinguent

Depuis sa première sortie sur le banc Dz, Belmadi a vu l’équipe marquer à 90 reprises alors que son arrière-garde a craqué 26 fois.  Au total, 17 buteurs différents ont été recensés et autant de passeurs. La palme d’or des ‘’scoreurs‘’ revient à Baghdad Bounedjah avec 18 unités devant Riyad Mahrez (16) et Islam Slimani (11) devenu goaleador historique des Fennecs durant cette ère avec 38 banderilles.

Quant au roi des offrandes, il s’agit de l’impressionnant Youcef  Belaïli (15 unités) qui fait largement mieux que Mahrez (9 unités) dans ce registre. Néanmoins, on peut noter que le dernier est présent dans les deux tableaux. Ce qui démontre, si besoin, sa faculté à peser sur le jeu et influence sur l’enjeu. En outre, on peut noter que la doublette Bounedjah – Belaïli a frappé en 10 occasions. La connexion entre les deux aura été remarquable.

Par ailleurs, il est utile de noter que 76 buts des 90 était marqués dans le jeu contre 12 sur phase arrêtée (penalty, coup franc ou corner) et un deux ‘’contre son camp’’. Le danger des champions d’Afrique peut donc venir de partout et sur diverses situations de jeu. Un atout qui pourrait servir à s’adapter aux différents scénarios dans un match de foot.

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.