Nous contacter

#Team DZ

Manchester City: Riyad Mahrez reprend le contrôle

Publié

le

20210304 105604

Entre la mi-décembre et fin janvier, il semblait au creux de la vague. Il a fallu attendre février pour voir Pep Guardiola le faire jouer constamment. Cela lui a permis de se montre un peu plus rassurant et rappeler l’étendue de son talent. Riyad, vraisemblablement, a réactivé le mode raz-de-Mahrez chassant les doutes et balayant les interrogations!

Comme pour dire que tout est sous contrôle, l’international algérien a montré une capacité au-dessus de la normale à dompter les ballons. L’aisance et l’efficacité dont il fait preuve dernièrement reflètent son état d’esprit : il reprend du plaisir et régale les téléspectateurs par extension. Mercredi dernier, pour la réception de Wolverhampton, il a pu jouer une des ses plus belles partitions depuis qu’il a été transféré de Leicester City contre un gros chèque en euros estimé à 68 millions.

Feinte, transmission et bloc adverse en fragments

Comme lors des 3 dernières sorties en championnat dans lesquelles il a été décisif soit en marquant ou faisant des « assists », l’ex Fox a sorti les siens d’un véritable traquenard face aux Wolves. Il a d’abord contraint le défenseur à marquer contre son camp sur le premier but. Même si, par la suite, les visiteurs ont égalisé et que la partie semblait extrêmement serrée parce que Gabriel Jesus et Raheem Sterling, pourtant souvent bien servi par l’Algérien, ont beaucoup vendangé, les Citizens s’en sont remis au génie de Mahrez.

Durant cette rencontre, on a beau chercher une action dans laquelle le capitaine de l’équipe nationale a fait un mauvais choix, on n’en trouvera pas. Il a même créé des décalages d’un autre monde. Illustration sur la seconde réalisation des siens, il a d’abord fait mine de vouloir changer d’aile, ce qu’il a souvent fait tout au long de la partie quand les espaces étaient réduits de son côté. Le bloc mis en place par Nuno Espiríto Santo a basculé, le PFA Player de 2016, trouvera Kyle Walker dans l’intervalle avec une transmission lumineuse. La défense adverse a volé en éclat et le centre en retrait du latéral droit provoquera une panique de laquelle Jesus a profité pour replacer les siens devant.

Le tango après avoir tanguer 

Dix minutes plus tard, le Vert fera le break pour inscrire son 7e but en Premier League en 21 apparitions, le deuxième, comme le nombre de ses offrandes, sur les 4 derniers matchs qu’il a joués. Au-delà des statistiques, il y a le contenu footballistique pur. « Un but de Mahrez et la victoire et dans la boite. Il a été brillant ce soir », a tweeté Gary Lineker, ancien joueur reconverti présentateur chez SkySports, qui n’a jamais caché son admiration pour notre champion d’Afrique. Dans ce registre excellence, on retrouve le Mahrez d’il y a 4 ans qui faisait très mal à chacune de ses prises de balles. Il semble un peu plus en confiance et de nouveau ami avec le ballon avec lequel « il danse » comme l’a indiqué Pep Guardiola en conférence d’après-match.

L’ancien entraîneur du FC Barcelone sait que son joueur est en plein confiance depuis un moment : « les derniers matchs de Mahrez ont été exceptionnels. Il a vraiment bien joué. C’est un joueur qui danse sur le terrain. Il ne perd pas de balles dans le jeu. Ryad fait la passe supplémentaire dont nous avons besoin. Il attire les adversaires sur le terrain et après il fait une passe derrière », a-t-il loué. Exigeant et constamment dans l’esprit de vouloir tirer la quintessence du rendement de ses joueurs, l’Espagnol n’est pas du genre à garder un onze figé. Il l’a montré lors des 21 rencontres de suite desquelles il est sorti vainqueur toutes compétitions réunies.

Soigner les stat’, l’autre enjeu important

Bien qu’il ait connu une période difficile à la mi-saison dans laquelle il n’a pas pu soigner sa copie sur le plan comptable, son volume footballistique donne l’impression d’être plus dense dernièrement. Au niveau comptable,  il a pris part à 34 matchs, ce qui fait de lui le 6e élément le plus utilisé à Man.City, pour 8 buts et 5 passes D dans les différentes épreuves. Lors de l’opus écoulé, il a fait 50 apparitions pour 13 réalisations et 16 dernières passes. Cependant, on croit que l’impact de Riyad dans le dispositif Guardiola pour cette séquence 2020-2021 va au-delà de ces deux références. Par ailleurs, malgré cette impression de moins bien, on soulignera qu’il est le 5e meilleur buteur du club (8) et 4e meilleur passeur (5) des Skyblues pour l’actuel exercice quand on compile toutes les épreuves.

Étant donné que les Mancuniens sont toujours en lice sur tous les tableaux (PL, FA Cup, EFL Cup et Champions League), le Dz peut potentiellement soigner ses chiffres individuels pour allier spectacle et efficacité. Un assemblage important pour s’imposer dans un effectif ultraconcurrentiel comme celui du leader incontesté du championnat anglais. Là où la moindre baisse de régime peut signifier le retour sur la banquette. A l’approche du derby de Manchester face à United, programmé dimanche prochain (17h30), sa titularisation voudra clairement dire qu’il redevient indispensable pour une suite du parcours qui s’annonce palpitante.

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.