Nous contacter

#Team DZ

MAR-ALG: La merveilleuse nuit du Raïs !

Publié

le

Mbolhi avant

Il y avait le but de Belaïli, venu d’ailleurs. Un chef d’oeuvre à classer au rayon des buts d’anthologie. Mais il y avait aussi l’arrêt de Raïs Mbolhi. Le gardien des Verts a su répondre présent au moment opportun et offrir à l’Algérie son quitus pour les demi-finale. 

C’est la marque des grands gardiens. Sortir l’arrêt qu’il faut au moment qu’il faut. Et Raïs Mbolhi n’a pas manqué à l’appel. Alors que la pression atteignait son paroxysme à l’issue du quatrième tir au but transformé par Benayada, le gardien des Verts tenait à ce moment-là les clés des demi-finales du bout des gants. 

Stoïque, le keeper de l’Ettifaq FC était dans sa bulle. Impossible alors de lire ce qu’il se passait dans sa tête à ce moment accablant du match. Et c’est sans doute là sa force. Cette sérénité qu’il dégage en tout temps  et  en tout lieu. Quand bien même on pourrait disserter sur certaines de ses sorties, Raïs ne s’est jamais dérobé à ce jeu fatidique des tirs au but. Comme lors des quarts de finale de la CAN-2019 face à la Côte d’Ivoire, le gardien  de 35 ans a eu la main ferme face à El Berkaoui. Il sort l’arrêt qu’il faut, et à ce moment-là, le plus dur était fait. Il ne manquait plus que Tougaï la mette dedans et à nous les demis ! Ce qui fut fait.

Ce n’est donc pas un hasard si Raïs Mbolhi a été élu homme du match à l’arrivée. Comme quoi, la différence entre le génie et la folie, c’est le succès. Et ce succès face au Maroc, c’est aussi le sien…

 

Revoir le résumé officiel du match Algérie – Maroc

 

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.