Nous contacter

A La Une

Mondial-2022 (1/2 finale)/France-Maroc (2-0): Fin de l’épopée…

Publié

le

France Maroc

Diminué et cueilli à froid, le Maroc a été éliminé en 1/2 finale de la Coupe du Monde 2022. La première défaite dans le tournoi a été fatale pour les Marocains. Ces derniers n’ont pas pu reprendre le dessus sur la France (défaite 2-0). Face aux champions du monde en titre, la marche était un peu trop haute. On peut souligner que les Français joueront la 4e finale sur les 7e dernières éditions du Mondial. Impressionnant!

Le stade Al-Bayth était presque complètement acquis aux Lions de l’Atlas. Mais les travées ont été refroidies par cette ouverture du score précoce (6′) des Bleus. Même s’il a mis 5 défenseurs derrière, Walid Regragui a vu son arrière-garde céder après une mauvaise anticipation d’Al Yamiq.

Flottements en défense

Le décalage profite à Griezmann, auteur d’un match remarquable, dont la passe a semé la panique dans la zone de réparation. Un flottement que Hernandez exploitait en trompant Yassine Bounou d’une reprise du gauche. Ce premier but marqué directement par un adversaire a déstabilisé l’arrière-garde du Maroc. D’ailleurs, à la 17e minute, Giroud profitait d’un mauvais alignement et trouvait le montant droit de Bono.

Sur l’action, Romaïn Saïss semblait à la peine. Il cèdera sa place dans la foulée (21′). Une nouvelle contrainte pour les plans du coach. En effet, ce dernier a dû se passer d’Aguerd juste avant le coup d’envoi en optant pour une défense à 5.  Le driver repassera à 4 derrière après le changement forcé de Saïs. A la 37e minute, le même Giroud a failli doubler la mise après un déboulé de Mbappé. Avant cela, il y a eu la frappe d’Ounahi sortie par Lloris (10′).

Le ciseau frisson d’Al Yamiq

Il fallait voir comment les coéquipiers de Hakim Ziyech allaient réagir en étant menés au score. Depuis le début de la compétition, ils ne se sont jamais retrouvés dans cette situation. Avec un plan de jeu assez “attentiste”, la tâche ne s’annonçait pas facile contre une sélection plus rodée pour des duels à grand enjeu.

Dans ces situations, les coups de pied arrêtés deviennent une solution. Sur un corner, Al Yamiq exécute un retourné après le renvoi de la défense française. Lloris touche le ballon pour le détourner sur son poteau droit. C’était la dernière occasion dans le premier acte qui a vu les joueurs de Didier Deschamps rentrer aux vestiaire avec un petit avantage.

Meilleurs à quatre derrière

Le Maroc ne jouait pas n’importe qui. Et le passif donnait clairement l’avantage aux Tricolores qui ont remporté leurs 5 dernières demi-finales en tournois majeurs dont 3 au Mondial. On pouvait donc se douter que remonter le score n’était pas la plus aisée des missions. Mais il restait 45 minutes pour le faire. En mettant plus de densité dans l’entre-jeu, Amrabat & cie ont rééquilibré les débats.

A la 53e minute, c’est Konaté qui a sauvé les siens après une attaque marocaine. Ounahi, de nouveau étincelant au milieu, et ses camarades jouaient plus haut en trouvant de la profondeur sur des passes courtes. Et cela a grandement perturbé leurs homologues qui étaient dans la peau des chassés.

Hamdallah vendange, Kolo Muani punit

D’ailleurs, Hamdallah jouera mal un contre et gâchera une cartouche à la 76e. Il la regrettera forcément puisque le nouvel entrant Kolo Muani fera le break 4 minutes plus tard après un petit numéro de Mbappé dans la surface. L’expérience et le réalisme froid ont prévalu.

La France défendra sa couronne et retrouvera l’Argentine de Lionel Messi en finale dimanche prochain à 16h au stade Lusail. Pour sa part, le Maroc et la Croatie animeront le match de consolation un jour plus tôt et à la même heure. En ralliant le carré d’as, les Marocains ont clairement marqué les esprits en devenant la première sélection africaine à se hisser en demie d’une CDM. Un exploit qui ne sera probablement pas simple à rééditer.

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.