Nous contacter

Actualités

Participation à la Ligue des Champions : L’ES Sétif saisit la CAF !

Publié

le

ess

Décidément, l’ES Sétif tient à jouer la Ligue des Champions CAF. Après que la FAF a décidé de lui accorder le ticket pour la Coupe de la Confédération CAF seulement, l’Entente pense être en droit de se voir attribuer la place du dauphin à la place du MC Alger.

Cité dans une affaire de corruption et des supposés matchs arrangés la saison passée, l’ES Sétif ne semble pas avoir froid aux yeux. Malgré toutes les suspicions, la FAF n’a pas sanctionné le team de Hauts-Plateaux. Justement, Fahd Helfaya, (le vrai) président de la SSPA/Black Eagles est passé par la case prison avant d’être libéré provisoirement. Cela prouve le sérieux de l’affaire d’arrangements supposés. Jusqu’à aujourd’hui, elle n’a pas été classée.

Le ratio de la discorde

Le Wifak risquait des sanctions allant de la défalcation de points jusqu’à la rétrogradation si jamais trucage de résultats est avéré. D’ailleurs, en parlant de soustraire les points, le MC Alger a vu la Ligue de football professionnel (LFP) lui retrancher les 3 unités qui lui ont été attribué par victoire sur tapis vert. C’était dans l’affaire du derby que  l’USM Alger avait boycotté en octobre dernier.

Après cette soustraction, le compteur des Mouloudéens est passé à 34 unités alors que l’Entente en compte 37 avec 2 matchs joués en plus. A l’indice de points, cela ne changeait rien puisque le Doyen restera 2e avec un indice 1.7 point (34/20 matchs joués). Les  Vert et Rouge se placent derrière le CR Belouizdad (1.90 = 40/21) et devant l’ES Sétif (1.68 = 37/22) ainsi que la JS Kabylie (1.63=36/22).

« Les calculs sont clairs »

Toutefois, les dirigeants de la formation de Aïn El-Fouara pensent que cette méthode n’est valable que quand deux formations sont à égalité de points. C’est pour cela qu’ils ont décidé d’introduire une plainte auprès du TARSL algérien avant de passer éventuelle au TAS de Lausanne (Suisse). « La direction du club annonce que tous les moyens légaux seront suivis pour établir les droits du club et en faire une question de principe, d’honneur et recourir aux instances internationales du football après que toutes les procédures légales ont été épuisées en Algérie », annonçait dimanche le club dans un communiqué.

Pour Azeddine Arab, membre du directoire de l’ESS, « les calculs sont clairs. L’Entente passe à la deuxième place avec 37 points, avec trois points d’avance sur le troisième. Les chiffres ne mentent pas. La FAF doit désormais appliquer la décision du TAS et revoir son classement. La deuxième place nous revient de droit et ce, dès le début.» C’est pour cela que, ce mardi, l’équipe de Sidi El-Khier, a décidé d’envoyer une correspondance à la Confédération africaine de football (CAF) afin de interpeller sur ce qu’elle considère comme injustice et lui demander de « suspendre l’identité du 2e représentant algérien dans la Ligue des Champions jusqu’à ce que le litige soit résolu par les instances spécialisées.» Cette démarche prouve que les Champions d’Afrique 2014 comptent bien aller au bout de leur procédure. Polémique en vue.

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.