Nous contacter

Equipe Nationale

Propos sur Gassama: Belmadi taxé de xénophobe

Publié

le

belmadi gassama

Ce dimanche, Djamel Belmadi a annoncé qu’il restait à la tête de l’équipe nationale. Aussi, il n’a pas hésité à dénoncer, une nouvelle fois, l’arbitrage de Bakary Gassama face au Cameroun. Pour lui, ce dernier avait ruiné les rêves de l’Algérie de disputer la Coupe du Monde 2022. Et les propos du coach de l’EN ont été passés au crible par les médias étrangers. Certains parlent de craquage quand d’autres l’ont accusé de xénophobie. 

Belmadi est toujours en colère contre Gassama qui “a enlevé l’espoir de tout un peuple”. Et cela était palpable dans ses récentes déclarations concernant le referee gambien. “Plus jamais de la vie on laissera deux trois personnes conspirer contre notre pays. On ne verra plus jamais un arbitre comme ça mettre à mal un pays. Je suis obligé de dire que je n’ai pas aimé du tout au lendemain du départ de cet arbitre, à l’aéroport d’Alger, le voir confortablement assis dans les salons à boire un café avec un millefeuille”, s’indigne le driver des Verts.

La CAF pourrait le sanctionner…

Pour de nombreux canaux d’informations étrangers, les mots de Belmadi sont une incitation à la violence. Et pourtant, le technicien a tenu à mettre les choses dans le contexte et indiquer que ce n’était en rien un appel pour lyncher des arbitres dans l’avenir. « Nous, quand on va en Afrique, nous n’avons pas de traitement de faveur. Lui, il a volé notre espoir. Je ne dis pas qu’il faut le tuer. Mais il ne faut pas le laisser tranquille, c’est plus qu’un hagar », a tonné le premier responsable de la barre technique des Fennecs.

Apparemment, le “il ne faut pas le laisser tranquille” a été surinterprété par la partie subsaharienne. C’est le cas aussi pour quelques journalistes Français qui ont voulu se muer en avocat éternel de l’Afrique, dont nous faisons partie, faible et vassalisée dans leur concept de colonisateur. En tout cas, les Algériens savent la teneur des mots du coach national qui s’est adressé exclusivement à eux. Bien qu’il puisse paraître maladroit et risque de lui valoir des sanctions de la Confédération africaine de football (CAF), son réquisitoire à l’encontre de Gassama n’est que la conséquence d’un sabotage manifeste.

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.