Nous contacter

Equipe Nationale

Rachid Ghezzal : « Tout faire pour ne plus quitter l’Équipe nationale »

Publié

le

Ghezzal algérie mauritanie Ferhat Boulaya

Invité de la télévision nationale pour un entretien à Sidi Moussa, Rachid Ghezzal est revenu sur son rapport à l’Équipe nationale à travers le parcours de son frère Abdelkader, sa saison avec le Besiktas et son retour en sélection.

Absent depuis octobre 2018 et une défaite face au Bénin (1-0), Rachid Ghezzal a effectué son grand retour au mois de mars 2021 face à la Zambie. Contre les Chipolopolos, l’actuel ailier de Besiktas avait livré une première mi-temps de haute volée en marquant puis délivrant une passe décisive. Auteur d’une grosse saison avec le club turc (8 buts et 17 passes décisives en 31 matchs de SuperLig), c’est auréolé d’un doublé Coupe-championnat que le Fennec est revenu à Sidi Moussa pour ce stage du mois de juin.

Sollicité par la Télevision publique nationale, le joueur formé à l’Olympique lyonnais est revenu sur son rapport avec l’Équipe nationale notamment à travers son frère, Abdelkader : « C’est une fierté pour moi et mes parents de suivre les pas de mon grand frère. […] J’espérais pouvoir jouer avec lui en sélection mais malheureusement cela n’a pas été possible ». Pour rappel, Abdelkader Ghezzal (28 sélections, 3 buts) a été international algérien entre 2008 et 2012 participant notamment à la Coupe du monde 2010.

« Je ne méritais pas l’Équipe nationale car je ne jouais pas assez en club »

Avant son idylle à Istanbul, Rachid Ghezzal a connu deux expériences décevantes respectivement à Monaco puis Leicester. Son prêt à la Fiorentina lors de la saison 2019-2020 lui avait permis d’enchainer les rencontres et reprendre de la confiance. Celui qui appartient toujours aux Foxes a évoqué, avec une grande franchise, cette période compliquée : « Je pense que je ne méritais pas l’Équipe nationale car je n’étais pas compétitif. Aujourd’hui l’EN a des joueurs qui évoluent dans les meilleurs championnats donc il faut être au niveau en club pour pouvoir espérer une place en sélection ».

Avant d’ajouter : « Cette saison ça s’est super bien passé pour moi avec le Besiktas et c’est pour cela que je suis de retour. Désormais, je vais tout faire pour ne pas lâcher la sélection ». Un exercice couronné de deux titres (coupe – championnat) qui a redonné du plaisir à Ghezzal : « Ce sont les deux premiers titres de ma carrière. Beaucoup de fierté et beaucoup de plaisir. J’ai beaucoup travaillé ces dernières saisons, j’ai galéré aussi, et cette année j’ai été récompensé al Hamdoulilah ».

« Riyad Mahrez est une référence à son poste »

Après cette saison fantastique, l’ancien Monégasque espère rester en Turquie, lui qui est encore sous contrat avec Leicester City jusqu’en 2022 : « J’ai besoin de stabilité pour donner le meilleur de moi-même. En plus, il y a des grosses échéances avec l’Équipe nationale la saison prochaine. Je ne peux pas confirmer que je vais rester au Besiktas car les deux clubs doivent encore se mettre d’accord mais c’est ce que je souhaite » a-t-il avoué.

Enfin, Rachid Ghezzal a évoqué le cas du capitaine de l’EN, Riyad Mahrez : « C’est le meilleur joueur algérien, l’un des meilleurs joueurs africains voire même européens. En plus ici c’est un frère pour nous, c’est une référence puisqu’il joue au même poste que moi. C’est la classe ! ».

L’entretien en intégralité :

Rachid Ghezzal, le talent et la grâce puis la poisse

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.