Nous contacter

A La Une

USM Alger: Ouled El Bahdja, le chant de cygne

Publié

le

Ouled El Bahdja

C’est une décision prise après « une profonde réflexion qui a duré plusieurs mois ». Les membres d’Ouled El Bahdja ont officiellement annoncé leur « retrait et l’arrêt définitif de l’activité du groupe » mercredi soir sur leur page officielle après 13 ans de leur création. Au moment de fermer le chapitre, on peut dire que le supporterisme de ce groupe d’Ultras n’est finalement pas propre à l’USM Alger. En effet, pour de nombreux Algériens, Ouled El-Bahdja était un porte-voix du peuple. Notamment avec la chanson “Casa d’El Mouradia” devenue un chant officiel durant le Hirak en 2019. C’est pour dire que tout cela dépasse le cadre purement footballistique. D’ailleurs, les raisons qui ont amené cette décision résultent des répercussions de l’engagement socio-politique de OEB.

Les visages de l’équipe d’Ouled-Bahdja n’étaient certainement pas radieux quand ils ont acté la décision. Une démarche qui met fin à leur activité et une aventure riche en dévouement dont la résonnance a dépassé le périmètre propre au stade Omar Hamadi de Bologhine et ses alentours dans la capitale.

« D’abord parce que nous pensons à l’intérêt de l’équipe et deuxièmement, franchement, nous ne sommes plus en mesure de servir notre équipe comme nous l’avons servi avant sans parler des nombreux problèmes et du harcèlement qui frappent les membres du groupe… », expliquait Ouled El-Bahdja dans un communiqué posté avant-hier sur les réseaux sociaux.

Ode de révolte et dévouement

L’implication et le combat d’Ouled El-Bahdja a valu à certains de ses membres d’être « traînés devant les tribunaux jusqu’à ce jour afin de salir leur réputation auprès des fans de l’équipe. Et d’autres choses dont on ne parlera pas car on n’a pas besoin de ça ». Comprenez que ces jeunes Algérois n’étaient pas les porte-voix du team de Soustara, un club racheté par l’entreprise publique Serport.

Illustration avec ce chant anti-pouvoir du temps du défunt président de la République Abdelaziz Bouteflika repris en chœur par de nombreux Algériens lors des manifestations du Hirak. Une ode à la révolution, nommé “Ultima verba”, qui a marqué les esprits. Toutefois, les membres d’Ouled El-Bahdja ne s’attendent pas à « gagner l’affection et la sympathie de qui que ce soit » avec leur annonce. Ceci prouve que la contrepartie n’était pas ce qui motivait leurs actes et activités. Après quinze ans, ils tirent leur révérence sous la contrainte et les répercussions de leur engagement.

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.