Standard : la métamorphose d’Ishak Belfodil

De retour en Europe après une pige lucrative aux Émirats, Ishak Belfodil brille sous les couleurs du Standard de Liège à tel point que l’international algérien ne manque pas de prétendants à l’approche du mercato hivernal. Malgré divers intérêts et une volonté de découvrir l’Angleterre, l’ex-Parmesan devrait rester un joueur des Rouches du moins jusqu’à la fin de son contrat en juin prochain. A 24 ans, le polyvalent attaquant algérien se montre de nouveau ambitieux pour la suite de sa carrière après avoir fait un choix financier le privant de la sélection.

Ishak Belfodil a le don de surprendre son monde. Après des débuts précoces à Lyon (17 ans),  le natif de Mostaghanem s’est rapidement envolé pour l’Italie, d’abord pour Bologne en prêt puis Parme. Là-bas il s’impose et réalise une saison pleine de promesse en inscrivant 8 buts en championnat. A peine un an après son arrivée il est transféré pour un montant record à l’Inter, 10 millions plus Antonio Cassano.

Première surprise et elle semble être bonne car il semblait qu’Ishak Belfodil allait prendre une toute autre dimension chez les Nerazzurri. Il n’en sera rien. Fraichement international algérien, le joueur ne donnera pas satisfaction et 6 mois plus tard il fera ses valises pour un prêt à Livourne afin de  terminer l’année avant un retour à Parme la saison suivante. Retour à la case départ ? Pire. Belfodil n’est plus décisif il fait désormais partie de ces attaquants qui ne marquent pas. Les qualités qui faisaient de lui un joueur prometteur ne sont plus visibles. Libre de tout contrat suite à la faillite de Parme, Belfodil avait l’occasion de retrouver un challenge sportif pour pouvoir se relancer. L’étonnement général qui a suivi son choix de signer pour Baniyas n’a été que d’une courte durée. Tout le monde avait déjà compris à ce moment-là qu’à 23 ans, le jeune attaquant avait fait le choix de l’argent et il allait rejoindre le rang des pré-retraités et des joueurs médiocres n’ayant pas le niveau pour jouer ailleurs. Voilà ce qui venait conclure 6 saisons ponctuées d’un peu plus de 10 buts au plus haut niveau.

Les prestations correctes de Belfodil avec Baniyas ne pouvaient pas changer le fait qu’il était tombé dans l’oublie général et que sa présence en équipe nationale était désormais une anomalie pour la très grande majorité des supporters. Une sélection qu’il ne reverra plus après le match contre la Tanzanie en novembre 2015.

Retour en Europe pour exister de nouveau

L’été dernier, Ishak Belfodil qui avait fait le plein de confiance et d’argent aux Émirats, a décidé de rompre son juteux contrat de près de 2 millions d’euros par an. « Quand j’ai quitté Parme, ils m’ont fait une offre difficile à refuser. Aujourd’hui, je me rends bien compte que l’argent ne me rend pas heureux. J’aime le foot plus que l’argent. Je n’ai que 24 ans, je ne veux pas qu’on m’oublie » confiait-il à L’Equipe avant de revenir en Europe dans les dernières heures du mercato. D’abord proposé à Montpellier, c’est finalement au Standard de Liège que Belfodil posera ses valises, motivé par le projet sportif des Rouches engagés en Europa League.

L’alchimie est immédiate, pas besoin de période d’adaptation pour un Ishak Belfodil bien décidé à prendre sa revanche. Déjà buteur et décisif lors de matchs amicaux, notamment son premier contre l’OM que le Standard avait remporté 3-0, Belfodil confirme en championnat comme sur la scène européenne. Rapidement devenu un cadre indiscutable des Rouches, la recrue estivale surprend son monde à chaque sortie. Quelque chose a changé chez ce joueur et il se révèle dans un poste bien différent de celui qui était le sien par le passé : celui de numéro 9,5.

Un nouveau poste adapté à ses qualités

Rien ne semblait destiner cette attaquant longiligne (1m92) à cette position habituellement réservée à des joueurs si complets qu’ils peuvent à la fois être à la création et à la finition. Pourtant Belfodil brille à ce poste grâce à une technique supérieure à la moyenne des joueurs de sa taille et à un jeu de corps forgé par ses longues années au front de l’attaque où il a longtemps été si maladroit. Aujourd’hui Belfodil sent mieux le jeu et son instinct d’attaquant est plus aiguisé que jamais lorsqu’il est dans la surface. Résultat, l’international algérien est de nouveau décisif. En championnat il pointe à 6 buts et 6 passes décisives, une prouesse qui le place devant Saadi (10)  et Hanni (11) au classement des gestes décisifs. Ajoutez à cela ses 3 buts en Europa League et vous obtenez la meilleure saison de Belfodil au plus haut niveau après seulement 6 mois dans son nouveau club.

Un tel changement n’est passé inaperçu et les prétendants de l’ancien oublié sont déjà nombreux. Pas question pour autant de se laisser distraire par les rumeurs ni même par des envies personnelles. Dans des propos relayés par DH.be l’agent du joueur s’est montré très clair : « Oui, il rêve de l’Angleterre mais une chose est certaine : il ne partira pas à n’importe quel prix juste parce qu’un club de Premier League s’intéresse à lui. Si c’était le cas, nous aurions déjà un accord avec le Standard car deux clubs sont fortement intéressés pour ce mercato de janvier. »

Aucune envie de départ, une preuve de maturité

L’entourage du joueur confirme donc que celui qui s’était montré si impatient par le passé ne l’est plus. Belfodil va rester au Standard pour confirmer sa bonne forme mais également parce qu’il fait passé le football avant tout, il faudra un gros projet sportif pour le déloger de chez les Rouches. C’est en tout cas ce qu’a confirmé son agent à nos confrères belges. « Il faut d’abord que le projet sportif soit attractif pour Ishak avant de parler du financier. De toute façon, à l’heure actuelle, Ishak est uniquement concentré sur son boulot au Standard qu’il veut aider à regagner le top du football belge. »

Une belle preuve de maturité. A 24 ans Belfodil semble avoir trouvé le moyen de laisser exprimé son talent. Lui qui était à la recherche d’équilibre a enfin trouvé le sien au Standard après une courte carrière déjà bien remplie en clubs.

Un retour en sélection qui sonne comme une revanche

Alors que son départ de la sélection était réclamé par une grande majorité des supporters et que sa mise à l’écart a été vécu comme un soulagement, la situation à l’aube de la CAN 2017 est toute autre aujourd’hui. Au vu de ses prestations actuelles et de la situation délicate dans laquelle se trouve la sélection nationale, le retour de Belfodil et son physique imposant pour bousculer les défenses africaines sonne comme une évidence. Tout le monde rêve de l’équipe nationale, mais je préfère ne pas en parler pour l’instant. Mieux, je pars du principe que rien ne va arriver. Seul ce qui est concret m’intéresse. Je continue de bosser comme je l’ai toujours fait et si le sélectionneur songe à moi, j’y prêterai une oreille attentive. Mais pas avant…”, a expliqué Belfodil sans doute tout heureux qu’on pense désormais à lui comme un choix prioritaire pour la CAN. Moi, je n’ai encore eu aucun contact avec qui que ce soit à la Fédération algérienne”, poursuit l’attaquant algérien qui a déjà disputé une CAN avec les Verts en 2015. Pré-convoqué dans la liste des 32 joueurs de Georges Leekens, Belfodil devrait logiquement faire partie du voyage au Gabon pour renforcer un secteur de jeu où du changement est à prévoir. Un joueur revanchard et ressuscité en Belgique pour redynamiser le jeu des Verts, le retour de Belfodil n’a rien d’une blague belge.

« Le but de Belfodil contre Genk »

« Passe décisive de Belfodil contre Weterlo »

Yahia Saouthi, La Gazette du Fennec

Ne manquez pas aussi !

JO : revoir la course de Makhloufi sur 800m en images !

Qualifié en finale du 800m qui aura lieu ce ...

Ryad Boudebouz : s’exiler pour mieux briller ?

Sortant d'une très bonne sai...

Angleterre : Le futur de Slimani dans le flou !

Après que Newcastle ait annoncé...

Programme : Taider face au Milan AC

Au menu de ce mercredi la Serie A et la Liga Nos...

Saïd Benrahma : « Porter ce maillot m’a fait chaud au cœur »

Alors que la trêve internationale lui ayant offert sa première sélection en équi...

Programme TV du samedi : Feghouli attend sa première titularisation

Aucune grosse affiche à suivre ce samedi pour no...

Jeux de la solidarité islamique : Les Verts se sont envolés pour l’Azerbaïdjan

La sélection olympique algérienne de football di...

Mercato : Hamzaoui signe 2 ans au Nacional Madeira

C'est officiel ! L'attaquant algérien du MO Béja...

Résultats Foot #25 : Feghouli termine en beauté, Dijon assure son maintien

Comme chaque week-end "La Semaine du Fennec" est...

CHAN-2018 : la sélection algérienne A’ confiée à Leekens 

La FAF a décidé de confier la sélection algérien...

Prix du fair-play de la DGSN : la galerie de l’USM Alger remporte la 6e édition

Au moment où nos terrains de football sont deven...