Lucas Alcaraz : « Je ne démissionnerai pas ! »

Fortement attendu en conférence de presse après la défaite chaotique face à la Zambie (0-1), le sélectionneur de l’Algérie, Lucas Alcaraz, a d’emblée refuser de parler de démission. Alors que l’EN a essuyé sa première défaite à domicile en match officiel depuis plus de 10 ans le technicien espagnol a refusé d’endosser la responsabilité de la défaite. Son limogeage risque de coûter cher à la FAF !

«Je ne pense pas partir car je n’ai pas été engagé pour qualifier l’équipe d’Algérie à la Coupe du Monde 2018 en Russie. Mon objectif c’est la CAN-2019 et on doit régénérer l’équipe pour réapprendre à gagner», a froidement expliqué Lucas Alcaraz au cours de la conférence de presse qu’il a animé après la piètre rencontre face à la Zambie.

Persuadé que «la situation de l’équipe pourrait être améliorée à l’avenir» le technicien espagnol, visiblement en décalage avec la réalité d’une équipe de plus en plus méconnaissable et complètement perdue tactiquement sur le terrain, a expliqué qu’il était «en mesure d’atteindre les objectifs assignés par la FAF» et pour lesquels il a été engagé.

Comme pour la déconvenue des A’, balayés par la Libye quelques semaines plus tôt sur le même stade de Constantine, l’ancien coach de Grenade a rejeté la faute sur ses joueurs déplorant notamment les erreurs défensives qui ont directement provoqué la défaite. «La Zambie n’a pas gagné tactiquement, ce sont les joueurs algériens qui ont perdu leurs duels d’où cette défaite».

M’Bolhi accuse les joueurs

Également présent en conférence de presse aux cotés du sélectionneur national, le capitaine des Verts Rais M’Bolhi a affirmé de son côté que «Alcaraz n’est pas sur le terrain, ce n’est pas lui qui joue, le coach n’est pas responsables de cette défaite», ajoutant que «le problème c’est nous les joueurs, les seuls responsables de la défaite ce sont les joueurs qui étaient sur le terrain. On ne donne pas assez, c’est inexplicable. La prochaine fois celui qui ne se sent prêt il devra rester à la maison».

Alors que tout le monde parle d’une nouvelle erreur de casting, l’avenir immédiat est très incertain avec un limogeage qui semble inéluctable du sélectionneur national mais qui risque de coûter une fortune à la trésorerie de la FAF.

La conférence de presse après la rencontre:

Yassine B, LGDF

Ne manquez pas aussi !

CAN féminine 2018 : L’Algérie dans le groupe du Ghana, Cameroun et Mali

Fortement attendu en conférence de presse aprè...

CAN-2019 : Togo - Algérie le 18 novembre sur un gazon synthétique !

Fortement attendu en conférence de presse aprè...

EN féminine : l'Algérie s'incline au Maroc (3-1) et perd Bouhenni !

Fortement attendu en conférence de presse aprè...

Belmadi explique ses choix et relance la concurrence

Fortement attendu en conférence de presse aprè...

Belmadi : "J'assume la responsabilité de cette défaite"

Fortement attendu en conférence de presse aprè...

Bénin-Algérie (1-0) : les Verts retombent dans leur travers

Fortement attendu en conférence de presse aprè...

BEN-ALG : La FAF exige une sécurité maximale

Fortement attendu en conférence de presse aprè...

Les Verts ont effectué une petite balade à Cotonou

Fortement attendu en conférence de presse aprè...

Algérie – Bénin : La philosophie Belmadi

Fortement attendu en conférence de presse aprè...

Algérie - Bénin (2-0) : les Verts retrouvent leur appétit

Fortement attendu en conférence de presse aprè...

Click to Hide Advanced Floating Content