Mercato : Belaïli rejoint le SCO Angers pour 4 ans !

Libre de tout contrat après sa suspension de 2 ans pour dopage à la cocaïne, Youssef Belaili (25 ans) a signé vendredi dernier un contrat de 4 ans avec le SCO d’Angers. L’information sera officialisée ce lundi par le club angevin après l’annonce des résultats des tests médicaux qu’a passé le joueur à son arrivée au centre d’entrainement de la Baumette. Selon nos informations, c’est fait à 99% !

Sauf incroyable rebondissement, Youssef Belaïli jouera bien en Ligue 1 française la saison prochaine ! Recalé à Montpellier et attendu tout l’été à Angers, le sulfureux international algérien (2 sélections) a paraphé vendredi soir, en catimini, un contrat de 4 ans avec le Président franco-algérien Saïd Chabane qui a validé son recrutement après de longues négociations financières avec le père du joueur.

Arrivé blessé au genou, sans compétition depuis 2 ans et malgré une suspension pour dopage qui expire – en principe – le 20 septembre prochain, l’ancien maitre à jouer de l’USM Alger a réussi à obtenir un improbable contrat professionnel en Ligue 1 française avec un joli pactole à la clef : une prime à la signature de 200 000 euros assortie d’un confortable salaire de 27 000 euros brutes par mois renégociable à la hausse selon ses performances sportives ainsi que diverses primes subsidiaires. En « fin » négociateur ou en bon patriote, c’est selon, le Président Chabane a cédé à tous les caprices du joueur oranais (qui a refusé de passer des tests toxicologiques) pour arracher sa signature et ce contre l’avis de l’ensemble du club, dirigeants et staff technique du SCO d’Angers, peu emballé par ce profil sulfureux qui risque d’écorner l’image du club. Comme pour le recrutement de Anthar Yahia à l’époque, il s’agit donc d’un choix purement présidentiel et pour ne pas faire davantage de vague, le joueur ne sera pas présenté au cours d’une conférence de presse d’usage mais par un simple communiqué discret du club angevin.

Pari risqué ou véritable bonne affaire, Belaïli est ainsi rentré à Oran pour récupérer ses affaires et soigner un genou douloureux après une opération du ménisque mal soignée. Après 2 mois de convalescence, il sera soumis à une préparation physique spéciale pour le remettre d’aplomb afin de renouer avec la compétition, pas avant le mois de décembre prochain. Espérons que ce joueur très talentueux, mais fragile mentalement, ne retombe pas dans ses travers et saisisse la chance inouïe que lui offre un président de club algérien d’une bonne équipe de Ligue 1 française. La balle est dans ses pieds !

Yassine B, LGDF

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER


Ne manquez pas aussi !

Madjer : « Je rêve d'accrocher une 2ème étoile sur le maillot de l’EN »

Libre de tout contrat après sa suspension de 2 ...

UNAF U15 : le titre de champion revient à la Libye

Libre de tout contrat après sa suspension de 2 ...

EN : La réconciliation, seule issue possible

Libre de tout contrat après sa suspension de 2 ...

CAN 2018 Dames (1er Tour) : L'Algérie assure l'essentiel face au Sénégal (2-0)

Libre de tout contrat après sa suspension de 2 ...

CAN 2018 dames : Algérie-Sénégal ce mardi à 17h45 au stade du 5 juillet

Libre de tout contrat après sa suspension de 2 ...

EN : Madjer, le boulet de la FAF !

Libre de tout contrat après sa suspension de 2 ...

Chaouchi, un énième dérapage

Libre de tout contrat après sa suspension de 2 ...

Q. CAN 2019 - U20 : les Verts prennent une option face à la Tunisie (3-1)

Libre de tout contrat après sa suspension de 2 ...

Le mensonge grotesque de Madjer au sujet de la forme physique de Taïder !

Libre de tout contrat après sa suspension de 2 ...

EN : Madjer en Vert et contre tous !

Libre de tout contrat après sa suspension de 2 ...