Ismaël Bennacer : « Je suis impatient de retrouver la sélection ! »

Invité à l’antenne de « C’est Vous l’Expert » le jeune international algérien Ismaël Bennacer (19 ans) nous a raconté ses premiers pas en sélection algérienne. Malgré une CAN ratée, le jeune espoir d’Arsenal, prêté en Ligue 2 à Tours, se veut confiant pour l’avenir. « Individuellement et collectivement, c’est énorme. Je sais qu’on peut aller très très loin avec l’équipe d’Algérie.« 

Prêté lors du mercato d’hiver par Arsenal en Ligue 2 française du côté de Tours, Ismaël Bennacer se montre pour l’heure satisfait de sa saison. « Pour l’instant ça se passe bien par rapport à l’équipe et mon temps de jeu. On était dernier du classement et maintenant on est plus relégable. Je joue, je prends de l’expérience et je fais des bons matches ». Interrogé sur son arrivée à Arsenal après ses débuts pro à Arles-Avignon le jeune international algérien a expliqué comment il a pu atterir chez les Gunners. « C’est beaucoup de travail, de l’acharnement et de la chance. J’ai joué très jeune en Ligue 2 et ensuite j’ai été en Équipe de France avec les jeunes. C’est là que le recruteur d’Arsenal m’a vu. Je suis allé faire une semaine là bas avec les pros, j’ai plu à Wenger et à la fin de la semaine, il m’a reçu dans son bureau et il m’a dit que je n’irais nul part ailleurs qu’Arsenal (rire)« .

« Arsenal c’est vraiment un club français, très familial et qui fait attention à l’entourage »

« A la base je voulais rester en France, parce que c’était la première fois que je partais de chez moi. En fait Arsenal c’est vraiment un club français, il m’a dit qu’il comptait beaucoup sur moi et que Arsenal c’était un club pour moi par rapport à mon état d’esprit, mes qualités et à ce qu’il recherchait » poursuit Bennacer qui ne regrette pas son choix d’avoir opter aussi jeune pour ce grand club anglais. « Arsenal est un club très familial qui fait attention à l’entourage. Ils veulent vraiment nous mettre dans de bonnes conditions. La grande différence c’est le travail, physiquement ou techniquement c’est très sérieux ».

« Je savais que je n’allais pas terminer ma carrière en Équipe de France A »

Interrogé sur son choix d’avoir rejoint les Fennecs très tôt à 19 ans, le milieu de terrain a expliqué sa motivation. « Je savais que je n’allais pas terminer ma carrière en Équipe de France A. Je suis Marocain et Algérien. Mais concernant l’Algérie il n’y a pas photo que ça soit au niveau du pays ou bien de l’équipe, c’était le choix du cœur et je ne regrette pas mon choix. J’ai été très bien accueilli. Quand je vais en sélection c’est un vrai régal« .

« Je suis à Tours pour voir mon vrai niveau, savoir si je peux aller plus haut »

Interrogé sur son choix de revenir en France sous forme de prêt, le jeune algérien explique que son but reste d’acquérir de l’expérience au sein du Tours FC. « A part l’expérience, avant d’arriver à Arsenal je n’avais pas fait beaucoup de matches en Ligue 2. Je suis là pour confirmer, pour voir mon vrai niveau, savoir si j’ai les capacités pour viser plus haut« . Avec 8 matchs au compteur pour le moment, Bennacer apporte satisfaction à son club qui lutte pour le maintien et qui a quitté depuis peu la zone rouge (17ème). Utilisé au milieu de terrain en tant que relayeur Bennacer ne cache pas sa satisfaction d’évoluer aux cotés de l’international algérien espoir Haris Belkebla. « Avec Haris on s’entend très bien au milieu de terrain car on est complémentaire. Le fait qu’on soient algériens et qu’on viennent des quartiers ça aide à notre entente sur le terrain« .

« Wenger me parle beaucoup, il me donne beaucoup de conseils par rapport à ma carrière »

Interrogé pendant l’émission sur sa capacité à s’imposer dans un grand club comme Arsenal, l’international algérien qui a participé à la dernière CAN avec l’Algérie joue la carte de patience. « Il y a beaucoup de monde au milieu, beaucoup de concurrence. Je sais de quoi je suis capable, je suis là pour travailler. Que j’ai du temps de jeu ou pas, je n’ai pas fini ma formation, je progresse bien à Arsenal. Je m’entraine tout le temps avec le groupe pro, j’y suis pas souvent mais je suis vraiment très patient, je travaille en attendant. Wenger me parle beaucoup il donne beaucoup de conseils par rapport à ma carrière. C’est lui qui m’a conseillé d’aller en prêt peu importe où, il voulait que je joue, que je prenne de l’expérience. Au début on parlait pas beaucoup, ça s’est décanté avec le temps. On fera un bilan en mai avec lui pour voir où on en est » nous explique Bennacer qui a validé son choix d’opter pour un prêt en Ligue 2 française. « Lui m’a conseillé soit l’Angleterre, soit la France peu importe où j’allais tant que j’avais du temps de jeu« .

« J’aimerai repartir en prêt la saison prochaine mais je ferai le bilan avec Arsenal en mai prochain »

Interrogé sur la suite de sa carrière et son retour à Londres la saison prochaine, Ismaël Bennacer n’est pas encore fixé sur son avenir qui fera l’objet d’une discussion avec le boss Wenger. « J’aimerais repartir en prêt mais comme je l’ai dis je vais faire un bilan avec Wenger en mai et ça sera à lui de décider. Personnellement j’aimerais vraiment partir en prêt parce qu’à mon âge je dois cumuler du temps de jeu et pas me poser de questions« .

« Je suis un algérien, je suis pareil qu’un joueur local. C’est à moi de prouver »

Interrogé sur la sélection algérienne et ses premiers pas avec le groupe durant la CAN, Bennacer a évoqué sa situation avec les Verts.  « Je n’ai pas beaucoup d’expérience, je suis là pour apprendre, c’est dommage (par rapport à l’échec de la CAN), on a une bonne équipe, individuellement et collectivement c’est énorme. Je sais qu’on peut aller très très loin avec l’équipe d’Algérie après c’est dommage mentalement….moi je viens de commencer il ne faut pas que je me prenne la tête » nous explique le Gunner qui attend avec impatience de retrouver les Verts. « J’attends que ça de jouer pour la sélection que ça soit 1 minute ou 10 minutes peu importe (…). J’ai vu qu’on avait changé de président. Je suis un binational, mais pour moi je suis un algérien je suis pareil qu’un joueur local. J’aurais autant fait sur le terrain que n’importe qui, je veux ma place sur le terrain autant que n’importe qui. C’est à moi de prouver. Il n’y a aucun souci sur ça !« . Encore méconnu du grand public, Bennacer a aussi détaillé son profil pour ceux qui l’ont peu vu jouer. »Mon poste en vrai c’est n°8, si on joue avec deux n°6 je joue à ce poste sinon j’aime beaucoup récupérer les ballons et me projeter vers l’avant. Je suis plus technique et je vois bien le jeu avant. Je suis un joueur qui court beaucoup et qui a besoin de toucher le ballon pour pouvoir m’exprimer. On va dire que je suis un joueur box-to-box« .

Le passage complet de Bennacer dans l’émission:

Ne manquez pas aussi !

Officiel : Adam Ounas qualifié avec l’Algérie !

La Fédération Algérienne de Football a officiali...

Slimani nouveau Roi de Lisbonne, Boudebouz confirme son retour

De retour dans leurs championnats respectifs, no...

Portugal – Liga Nos : Brahimi, le chef de file !

Et si c'était la saison de Brahimi au Portugal ?...

EN : entrainement des Verts à Lisbonne

Les Verts sont à pied d’œuvre à Lisbonne et ont ...

La nouvelle collection des Fennecs enfin dévoilée par Adidas !

Les nouveaux maillots de l'Algérie ont enfin été...

Saadane : « Leekens doit vite dégager son équipe type »

Discret dans les médias, l'ex-sélectionneur des ...

JSK : un documentaire sur le club phare de la Kabylie

"JSK 1946/1996, Asmi tervah" ou "JS...

Amical U20 : l’Algérie s’incline face à l’Egypte (2-3)

La sélection algérienne des moins de 20 ans s'es...

EN : les Verts de retour au stade du 5 juillet ?

La FAF se trouve actuellement e...

Club Africain : Chenihi marque son 5ème but

Le milieu offensif algérien, Ibrahim Che...

Supercoupe d’Algérie : ESS-MOB, une explication entre « champions »

Une grande explication entre champions à savoir, l’ES Sétif, champion d’Algérie ...

Angleterre : signature imminente de Soudani à Nottingham Forest ?

L'international algérien El Arbi Hilal...

Chaouchi, un énième dérapage

Le portier numéro 1 de Rabah Madjer...

Click to Hide Advanced Floating Content