Dopage : deux nouveaux cas révélés en championnat !

Jamais le football algérien n’aura connu une telle recrudescence des cas de dopage que cette saison. L’affaire Belaili, suspendu 4 ans pour consommation de cocaïne, s’est avérée, au fil du temps, qu’un dossier parmi tant d’autres, puisque jusqu’ici, six joueurs des Ligues 1 et 2 sont tombés pour dopage. Du jamais vu !

Un cas de dopage, encore un ! Cette semaine, la commission de discipline de la LFP a suspendu à titre conservatoire, c’est-à-dire jusqu’à sa comparution, Nawfel Ghassiri, de la JSM Skikda pour consommation de produits illicites. D’après les premiers éléments du dossier, ce joueur en fin de carrière, aurait consommé, comme Kheireddine Merzougui (MCA) des compléments alimentaires, interdits par la loi.

Un autre joueur de la JSM Skikda, club pensionnaire de la Ligue 2, est aussi suspecté d’avoir consommé de la cocaïne. Une procédure disciplinaire est lancée contre lui. Selon une source à la LFP, le joueur mis en cause risque une suspension de 4 ans, comme Youcef Belaili (Ex-USMA) et Rafik Boussaid (Ex-RCA). A priori, les tests anti-dopage se sont révélés positifs. Il est convoqué prochainement par la commission de discipline pour être entendu, comme le veut le protocole, avant d’être informé de sa suspension.

merzougui_medoc

En tout, c’est pratiquement sept joueurs qui sont tombés depuis le début de l’année. Et le chiffre est moindre si l’on croit les rumeurs qui disent que des joueurs ont échappé de justesse aux tests, en simulant des blessures graves pour prolonger leur convalescence. Ainsi, un joueur dont on préfère taire le nom ici devait tomber avec Belaili et Boussaid, mais il a eu la malicieuse idée de déclarer forfait pendant quatre semaines pour une blessure inventée.

Cet état de fait lève le voile sur un nouveau fléau qui gangrène le football algérien. Négligence et manque d’information pour certains (on a vraiment envie de croire le malheureux Merzougui qui assure avoir été induit en erreur par le médecin du club), mauvaise hygiène de vie, voire carrément délinquance pour d’autres, le football algérien se révèle aujourd’hui comme un carrefour de toutes les illégalités.

raouraoua_belaili

Pour endiguer ce phénomène, Mohamed Raouraoua a déclaré que les tests antidopage seront généralisés à toutes les divisions, amateurs y compris. Pour les équipes nationales, les A entre autres, les joueurs sont soumis aux tests antidopage avant chaque début de stage. A ce rythme, des joueurs seront transférés…en centres de désintoxication !

Nabil Boughanem, la Gazette du Fennec

Ne manquez pas aussi !

Compétitions africaines des clubs : le programme des 16èmes de finale

Les tours préliminaires passés, cap vers les 16è...

Monaco : Rachid Ghezzal incertain contre Caen

L'international algérien de l'AS Monaco ...

Ligue 1 Mobilis (30e j) : Relizane prend le « Rapid » vers la D2 !

L’identité du troisième relégué de la Li...

Bordeaux : Ounas sort blessé à Marseille

Le néo-international algérien, Adam Ouna...

Benhassen : “Objectif : implanter le rugby durablement en Algérie !”

Le président de la Fédération algérienne de rugb...

Programme du samedi: Hamzaoui affronte Brahimi

Le Nacional Madeire reçoit le FC Porto de Brahimi ce samedi, l'occasion pour Ham...

CAN-2019 : Hervé Renard veut affronter l’Algérie en amical

D’après la presse marocaine, le coach des Li...

EN : Madjer, le boulet de la FAF !

Il n’y a pas que le public a...

Résultats #2 : Bensebaïni revient bien, Slimani rate ses débuts !

Comme chaque week-end, « La Semaine du Fenne...

Arabie Saoudite – Algérie A’ : le 11 de départ de Madjer en exclu !

La sélection A' affronte ce mercredi à 19h30 l'...

Alcaraz provisoirement maintenu jusqu’en novembre !

C’est une certitude désormais : Lucas Al...

Fenrbahçe: Benzia se sent “trahi”

Sauf une improbable participation à des matches ...

Click to Hide Advanced Floating Content