Nous contacter

Actualités

Scandales/CAF : Ahmad auditionné ce jeudi et poussé vers la sortie

Publié

le

ahmad ahmad malgache caf sortie

Pas de prolongations ! Ahmad Ahmad, le ci-devant président de la CAF, devrait se faire signifier la fin de son règne à la CAF, le 30 novembre prochain. Le dossier du Malgache est désormais entre les mains de la chambre de jugement de la FIFA qui l’auditionnera ce jeudi. Il encourt une lourde suspension.

Pas plus tard que cet été, Ahmad Ahmad était encore incontesté et incontestable à la CAF. Le Malgache était même sûr d’enchainer avec un second mandat grâce à l’allégeance que lui portèrent 46 des 54 associations membres. D’ailleurs, jusqu’à peu, il était le seul candidat en lice. Mais son parcours, loin d’être lisse, lui a joué un bien vilain tour. Plutôt mérité.

Le dossier du patron de la CAF, hospitalisé récemment au Caire pour une atteinte à la Covid-19, a été transféré par la chambre d’investigation de la commission d’éthique de la FIFA à sa chambre de jugement, le 3 novembre dernier. Le successeur d’Issa Hayatou devait comparaitre le 7 novembre, mais l’audience a été reportée à ce jeudi afin qu’il puisse récupérer de son séjour à l’hôpital.

La commission de jugement de la FIFA a prévu de l’auditionner ce jeudi et c’est un Ahmad Ahmad présumé coupable qui devra comparaitre pour répondre des griefs retenus contre lui. Le verdict est prévu pour le 30 de ce mois, mais tout indique d’ores et déjà qu’il sera suspendu et donc empêché de briguer un second mandat à la tête de la CAF.

La FIFA pousse pour le milliardaire sud-africain

Entre temps, la FIFA a défraîchi le terrain dans les coulisses pour que de nouvelles têtes poussent. Outre la candidature d’Ahmad, se sont manifesté Jacques Anouma (Côte d’Ivoire), Ahmed Yahya (Mauritanie), Patrice Motsepe (Afrique du Sud) et Augustin Senghor (Sénégal). Ce dernier aurait les faveurs du clan Ahmad et du lobby marocain. En revanche, c’est le milliardaire sud-africain qui partirait avec les faveurs des pronostics. D’autant qu’on lui connait des proximités avec le président de la FIFA, Gianni Infantino.

Les prochaines élections de la CAF s’annoncent sur fond de scandales gestionnaires et de rapports téméraires avec la FIFA. En attendant d’être fixé sur son sort, Ahmad Ahmad, hospitalisé au Caire et sorti depuis le 11 novembre, a délégué les pouvoirs de la présidence de la CAF à son vice-président, le Congolais Constant Omari, jusqu’au 30 novembre.

>> Lire l’excellent article de France Football ci-dessous :




Emission Web

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.