Nous contacter

#Team DZ

Mercato : Adam Ounas proche de Cagliari, une occasion à saisir

Publié

le

Adam Ounas Cagliari Napoli

Indésirable du côté du Napoli, Adam Ounas doit se trouver une porte de sortie si il ne veut pas connaître une saison blanche. Déjà évoqué par le passé, Cagliari est proche d’enrôler l’Algérien. Ce dernier, depuis son départ des Girondins de Bordeaux, n’a plus réalisé de saison pleine. Le club sarde semble arriver à point nommé pour l’Algérien. Explications.

Après une saison en prêt sur la Côte d’Azur au sein de l’OGC Nice, Adam Ounas (9 sélections, 3 buts) n’a pas été conservé par les Aiglons. Ces derniers n’ont pas levé l’option d’achat assortie au prêt payant (2,5M d’euros). Retour donc à Naples pour celui qui avait été transféré en provenance de Bordeaux pour la somme de 12 millions d’euros en 2017. 



Déjà annoncé il y a quelques semaines, Cagliari est, selon la presse italienne, très proche de profiter des services du champion d’Afrique 2019 sous la forme d’un prêt payant avec option d’achat. Sous contrat jusqu’en juin 2022 avec les Partenopei, le Fennec pourrait vivre un challenge intéressant sous la houlette d’Eusebio Di Francesco, récemment nommé. Avec des joueurs comme Giovanni Simeone et Joao Pedro, le club sarde avait bien entamé la Serie A 2019-2020 (10 matchs sans défaite) avant de terminer la saison à la quatorzième place.

Succession de blessures depuis 2018

Formé aux Girondins de Bordeaux, Adam Ounas avait effectué deux saisons pleines en Ligue 1 avant d’être transféré au Napoli contre la somme de 12 millions d’euros (été 2017). Sous les ordres de Carlo Ancelotti, l’Algérien ne va avoir que 334 minutes (un but) toutes compétitions confondues pour s’exprimer au sein de l’équipe première. Barré par des joueurs beaucoup plus expérimentés, le natif de Chambray-lès-Tours va être beaucoup plus utilisé lors de la deuxième saison (783 minutes, quatre buts et une passe décisive) mais ses blessures musculaires à répétition l’empêchent de convaincre davantage.

Le Napoli décide alors de le prêter juste après la CAN 2019 à l’OGC Nice où l’ancien girondin retrouve ses compatriotes, Hicham Boudaoui et Youcef Atal. Mais un gros hic survient dès le mois de septembre avec une blessure au genou qui contraint le tout nouveau niçois à patienter près d’un mois et demi loin des terrains. À son retour, l’ailier est souvent titulaire avec Patrick Vieira mais affiche des performances en demi-teintes. Seul point positif, le Fennec affiche un temps de jeu qui se rapproche un peu plus de ce qu’il a connu en Gironde (1401 minutes sur la saison, quatre buts et quatre passes décisives). 

Cagliari, le bon endroit au bon moment

Malgré une deuxième partie de saison très convaincante avec trois buts inscrits et trois passes décisives délivrées en six matchs (saison stoppée par la COVID-19), Adam Ounas n’est pas conservé par l’OGC Nice qui ne lève pas l’option d’achat assortie au prêt payant de deux millions d’euros. Les blessures et l’irrégularité ont eu raison de l’ancien pensionnaire de l’IFR Chateauroux (aujourd’hui CTR : Centre Technique National, NDLR) et, pour l’anecdote, il sortira sur blessure lors de son tout dernier match avec les Aiglons. Retour en Italie donc pour le jeune prodige qui, n’entrant pas dans les plans de Gattuso, doit se chercher un nouveau point de chute. Annoncé un premier temps proche de Sassuolo dans une opération comprenant Jeremie Boga, c’est finalement bien vers Cagliari que le gaucher devrait se diriger.

Le club sarde insiste depuis quelques semaines pour la venue de l’Algérien. Comme énoncé un peu plus haut, son arrivée devrait se conclure sous la forme d’un prêt payant avec option d’achat. À première vue, d’aucuns pourraient penser, à juste titre, que cette destination est loin d’être très attrayante pour l’international algérien (9 sélections, trois buts), mais en y regardant de plus près, c’est une véritable occasion à saisir. Désormais dirigé par Eusebio Di Francesco, adepte d’un jeu volontairement déséquilibré et très offensif, le club sarde et surtout son coach peut remettre sur les rails le joueur de 24 ans. Demi-finaliste de la Ligue des Champions avec l’AS Roma en 2018, celui qui a appris aux côtés du très reconnu Zdenek Zeman s’est fait un nom à travers l’Europe et cela ne peut qu’être bénéfique pour l’ancien tourangeau qui doit encore élargir sa palette tactique et gagner en régularité. La destination semble propice à la réussite, à Adam Ounas de tout mettre en oeuvre pour confirmer les nombreux espoirs placés en lui depuis son plus jeune âge. D’autant plus que le Fennec n’a plus été sélectionné par Djamel Belmadi depuis la CAN 2019…




SUR FACEBOOK

APPLICATION MOBILE

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.