Nous contacter

#Team DZ

Al Shabab aurait gagné un procès à 1,2 M$ contre Djamel Benlamri

Publié

le

benlamri djamel gris tunis juin 2021

On pensait que le « litige » opposant l’international algérien, Djamel Benlamri, s’était terminé lorsque le défenseur des Verts avait signé à l’Olympique Lyonnais la saison dernière. Mais, après l’annonce d’une signature avec le club du Qatar SC, voilà que l’ “affaire” revient au devant de la scène.

En effet, selon le journal saoudien Al-Jazeera la Chambre des résolutions des litiges de la Fédération internationale “FIFA » a rendu une décision, condamnant l’international Algérien, Benlamri à verser un million et deux cent mille dollars (1,2 million $), en plus des indemnités de retard, au profit du club saoudien Al Shabab et ce, dans les 45 jours suivant la prise de la décision. Cette décision de la Fifa est intervenue après que le club Saoudien avait déposé une plainte officielle auprès de la FIFA contre Djamel Benlamri, l’accusant d’avoir interrompu l’entraînement et de ne pas avoir respecté son contrat.

Genèse de l’affaire

Là, il est important de rappeler que le défenseur international algérien a eu de nombreux problèmes avec le club saoudien pendant la période d’arrêt de la Ligue saoudienne de football, en raison de la pandémie de Corona au cours de la saison 2019-2020. Benlamri échangeait des accusations avec les responsables du club, via son compte officiel sur le site des réseaux sociaux “Instagram », et ce, même avant la crise de Corona. Benlamri a raté plusieurs séances d’entraînement, en raison de ses différends avec Khaled Al-Baltan, le président du club, avant que les médiateurs ne parviennent à les réconcilier. Le dernier différend entre les deux parties est le refus de Benlamri d’assister à l’entraînement de l’équipe après le retour de l’activité sportive pendant la période du COVID, ainsi que de son refus de retourner à nouveau à Riyad, exigeant la résiliation de son contrat, pour protester contre la réduction de son salaire mensuel sans le consulter. Finalement, le club saoudien a décidé d’accepter de résilier son contrat d’un commun accord entre les deux parties, mais Benlamri a mis une clause pour lui l’empêchant de jouer dans la Ligue saoudienne jusqu’à ce que le club d’Al Shabab ait reçu un certaine somme d’argent qui a été bien précisée lors de la résiliation du contrat. Seulement, Baltan a une fois de plus confirmé que le défenseur algérien avait provoqué de nombreux problèmes dans les vestiaires et provoqué des scissions dans l’équipe, soulignant que son départ est bien intervenu à l’avantage d’Al Shabab.

benlamri al shabab

Après quoi Benlamri a rejoint le français de Lyon, la saison dernière, mais il n’a participé avec l’équipe française qu’à 8 matchs, soit exactement 301 minutes. Et au cours de la dernière période, le défenseur algérien a reçu plusieurs offres de clubs arabes et étrangers, dont celles d’Al-Ahly d’Arabie saoudite, qui a tenté à plusieurs reprises de l’engager, mais les négociations ont échoué. Et c’est enfin à la mi-juillet que le Qatar Club a annoncé officiellement la signature du contrat avec Benlamri pour deux saisons. Et voilà que les médias saoudiens qui « interviennent » pour, saboter cette dernière entente de Benlamri avec le club qatari en ressortant cette histoire de la décision de la Chambre des résolutions des litiges de la FIFA. Ce qui est interprété par les fans de Benlamri comme une volonté de nuire à l’international algérien.

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.