Nous contacter

Equipe Nationale

Algérie: Comment Aït Nouri a doublé Aouar

Publié

le

Aouar ait nouri

La donne initiale était en faveur de Houssem Aouar qui avait informé, dès le mois d’août, Djamel Belmadi de son envie de jouer pour l’Algérie. Normalement, il devait débarquer avant Aït Nouri. Finalement, c’est ce dernier qui a fait preuve de plus de promptitude administrative en procédant au changement concret de sa nationalité sportive. C’est ce qu’a révélé le sélectionneur national. Pourtant, il y a quelques semaines, la tendance n’était pas la même. Petit rappel.

Le football va très vite. Il y a ce qu’on prévoit et ce qui se produit. C’est le cas de Houssem Aouar. Le milieu de terrain de l’Olympique Lyonnais qui a passé ses vacances en Algérie cet été avait des plans préétabli pour sa carrière. Mais l’issue du mercato estival est venue tout chambouler pour lui.

Pour Aouar, le mercato a tout plombé

En effet, quand on revoit l’historique des déclarations faites en septembre par Belmadi, on peut assurer que le Lyonnais était celui qui avait dit au coach de l’EN, « c’est bon, j’y suis ». Aussi, le technicien de 46 ans avait noté que « certains joueurs cités auraient pu être là pour cette trêve mais ne le sont pas en raison des démarches ou d’autres points encore qui prennent un certain temps ». Et c’est le nom d’Aouar qui était évoqué avec insistance lors de cette période.

A cet instant, le binational prévoyait de s’engager avec une nouvelle équipe. Il était notamment annoncé proche du Real Betis et Nottingham Forest. Au final, il est resté à l’OL. Ce scénario venait tout geler du côté du joueur qui attendrait d’être transféré avant de changer de nationalité sportive. L’intention du Rhodanien est là. Mais sans concrétisation.

Tout est allé vite pour Aït Nouri

Parallèlement, Belmadi n’avait pas hésité à tancer certains joueurs qui ont l’opportunité de changer de sélection. « Quand un joueur me dit “non attends, parle à mon papa, ma maman, mon chien…”, je pourrais juste dire publiquement qu’il a dit non et c’est fini. Pour autant, je travaille sur le temps long, la finalité, l’intérêt de l’EN », a ironiquement lâché Belmadi. Selon nos sources, cette réflexion était à l’endroit de… Aït Nouri que l’entraîneur en chef Dz avait approché via son père dès octobre 2019 en marge du match Algérie-Colombie à Lille puis plus rien.

En l’espace de 7 semaines, les choses se sont accélérées. Et le pensionnaire de Wolverhampton a tenu parole en concrétisant son envie sur le plan administratif. Ce n’est pas le cas d’Aouar qui n’a toujours pas fait les démarches afin que la FIFA envoie le fameux document à la Fédération algérienne de football (FAF). Mais on croit savoir que l’arrivée du milieu de terrain n’est qu’une question de temps.

Aussi, on peut préciser que Belmadi a attendu que ces joueurs se manifestent car il ne les avait jamais relancés après les premières entrevues dans lesquelles il n’avait pas ressenti d’enthousiasme pour rejoindre El-Khadra. En tout cas, le proverbe algérien “l’essentiel n’est pas de manifester l’envie mais de la prouver” résume parfaitement cette “remontada” d’Aït Nouri sur Aouar. Reste à savoir qui débarquera en premier même si Rayan a déjà pris place dans les cœurs des Algériens.

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.