Nous contacter

A La Une

Algérie – Halilhodzic: Retour de bâton

Publié

le

halilhodzic vahid 2014 bresil bougherra cadamuro

Vahid Halilhodzic a connu son pic en tant que sélectionneur avec l’Algérie comme cette dernière a enregistré sa meilleure participation en Coupe du Monde sous ses ordres. Lors du Mondial-2014 au Brésil, le Bosnien était sur le banc des Verts. Il les avait qualifiés au second tour du prestigieux tournoi. C’était l’unique fois que le technicien prenait part à la CDM. Pourtant, il a qualifié trois autres sélections dont le Maroc, dernier en date. D’ailleurs, l’entraîneur reste très remonté à cause de la manière brutale dont il a été évincé du banc.

Halilhodzic ne digère pas malgré l’hommage de Regragui. En effet, le coach des Lions de l’Atlas, qui sortent d’une mémorable campagne mondiale avec une historique demi-finale et 4e place lors de l’édition 2022 au Qatar, pense que son prédécesseur a une part de mérite dans cet exploit. « Bravo et merci à Vahid. Il a fait le job de son côté, on a joué avec le groupe qu’il a créé », a déclaré Regragui dans entretien accordé à la chaîne Arryadia en notant être « venu avec ma (sa) mentalité, l’ossature je devais la laisser. Les joueurs m’ont suivi, ce sont eux qui se sont tués ».

Pas de quoi atténuer la frustration et la rancœur de coach Vahid. « Ils m’ont enlevé ma fierté. Je ne peux pas oublier ça, ni leur pardonner. Parce que ça aurait dû être aussi mes adieux à la carrière d’entraîneur », a estimé ce dernier non sans indiquer que les mots de son successeur « ne peuvent guérir son amertume ni compenser ce qu'(il) a raté avec tournoi ».

Seule la FAF a été correcte avec lui

Après la Côte d’Ivoire en 2010 et le Japon en 2018, le Maroc a empêché Halilhodzic d’emmener la sélection au Mondial même si c’était sous ses ordres qu’ils avaient validé la qualification. Seule l’Algérie a dérogé à la règle en le laissant aller au bout de son aventure. Pourtant, la CAN-2013, qui avait précédé la compétition quadriennale, n’était pas fameuse. Elle était même catastrophique. Les Verts avaient même terminé derniers de leur poule avec 1 point. La Fédération algérienne de football (FAF) ne l’avait, pour autant, pas dégagé.

La suite, on la connaît: une qualification historique en 1/8 de Coupe du Monde et même une proposition de prolonger le contrat émise par la sphère politique algérienne. Une requête à laquelle Halilhodzic n’avait pas donné suite. Depuis, on a l’impression qu’il est maudit. En y repensant, l’ex-driver du Paris Saint-Germain doit certainement se rendre compte que tout le monde n’est pas aussi correct qu’un Algérien.

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.