Nous contacter

Equipe Nationale

Algérie-Mali: Karim Aribi, erreur de casting manifeste ?

Publié

le

aribi avant

Le sélectionneur avait promis de lui donner du temps de jeu et le joueur a annoncé que sa réponse sera sur le terrain. A la surprise générale, Djamel Belmadi avait décidé de convoquer Karim Aribi pour palier au forfait d’Andy Delort. Un choix qui a étonné plus d’un. Mercredi, l’attaquant débutait à la pointe de l’attaque lors du match amical contre le Mali (1-1). Et, comme on le craignait, il n’a pas vraiment pesé.

Il aurait pu se targuer d’avoir été décisif si Saïd Benrahma avait transformé sa remise en retrait peu avant le quart d’heure de jeu. Mais Karim Aribi ne le fera pas. Sans surprise, le sociétaire du CR Belouizdad n’a pas franchement apporté de plus-value. Il aura payé les frais du jeu balbutiant des Verts qui a fait qu’il ne soit pas vraiment alimenté en ballons exploitables.

A l’exception de ce son bon appel dans la profondeur pour voir Boudaoui le lancer et sa transmission pour Benrahma, le longiligne fer de lance était transparent. Par ailleurs, même dans les airs, il n’a pas pu mettre à profit son gabarit pour gagner les duels. Ah oui, on n’oubliera pas sa reprise acrobatique, sur un centre de Riyad Mahrez, à la 57e minute, qui ressemblait plus à un geste défensif qu’une finition d’attaquant. Sa prestation globale donne clairement tort à Djamel Belmadi.

Bounedjah est largement plus technique

Le coach des Fennecs a voulu miser sur lui. Il évoquait même des similitudes, qu’il n’a pas vraiment, avec Baghdad Bounedjah. En effet, ce dernier est largement plus à l’aise techniquement et balle au pied. Même sur le plan physique, les deux se valent. Il y a une erreur claire dans le profiling réalisé par le sélectionneur. Il est même évident qu’un Billal Brahimi, qui n’a été appelé qu’après la défection d’Adam Ounas, aurait pu mieux faire.

A la décharge d’Aribi, on peut relever que la production et l’animation offensive d’El-Khadra n’étaient pas à la hauteur. Malgré cela, on peut dire sans équivoque qu’il vaut mieux laisser l’ex-Nimois à la disposition de Madjid Bougherra. Chez les A’, il a peut-être sa place. Mais pas chez les A. Avant cela, l’ancien Nîmois aura peut-être une nouvelle opportunité de nous démentir dans deux jours contre la Suède.

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.