Nous contacter

#Team DZ

Bounedjah au Barça : Transfert mirifique ou destin magnifique ?    

Publié

le

bounedjah

Avec le départ de Xavi, désormais ancien entraîneur d’Al-Sadd SC (Qatar), vers le FC Barcelone, les rumeurs sur une éventuelle arrivée de Baghdad Bounedjah en Catalogne pullulent sur le net. Ce transfert a une tendance pour l'”infaisable”. Et cela n’a rien à voir avec les capacités footballistiques de l’international algérien. Analyse.

Qu’on le précise d’emblée: le football est un jeu d’improbable. Et tout peut s’y produire. Surtout quand on sait que le nouveau coach du Barça a côtoyé le Fennec avant de passer de l’autre côté du terrain et prendre les rênes techniques du meilleur club qatari. L’Espagnol a pu se rendre compte de la qualité offensive de l’Algérien qui enfile les buts comme des perles depuis qu’il a rejoint la formation de Doha en juillet 2015.

Le Dz a ringardisé la QSL

L’Ibérique a pu voir le Vert claquer 55 réalisations en seulement 40 apparitions sur l’année civile 2018. À l’époque (pas si lointaine que ça), il avait fait mieux que les deux monstres Lionel Messi (51 pions en 54 matchs) et Cristiano Ronaldo (49 banderilles). Certes, le niveau de difficultés n’est pas le même. Mais tourner à 1.93 but/match en moyenne n’est pas négligeable. C’est même remarquable. Peu importe l’adversité.

Depuis, Bounedjah n’a cessé de progresser. Il est même devenu le choix “numéro 1” de Belmadi en sélection. Pour ce qui est de ses statistiques en club, elles sont toujours aussi impressionnantes. Et cela reflète à quel point il peut rééditer les performances au plus haut niveau. Des buteurs de renoms sont déjà passés par la Qatar Stars League (QSL) sans réussir à affoler les compteurs comme l’Oranais a pu le faire et continue à le faire.

On peut -sans crainte- dire qu’il a ringardisé la concurrence. « Il y a une pléthore de joueurs de renoms qui ont joué au Qatar. Celui qui dit que le championnat est facile, qu’il parte y jouer », a relevé Djamel Belmadi dimanche dernier en conférence de presse lorsqu’il a été interrogé sur cet éventuel transfert.

Salaires et bon de sortie élevés, transfert compliqué

D’ailleurs, Bounedjah a trouvé les filets plus de fois que les matchs qu’il a disputés. Le bilan est de 159 buts et 40 passes décisives en 153 rencontres avec Al Sadd SC. L’ancien pensionnaire de l’ES Sahel est décisif toutes les 65 minutes, une cadence de dingue. Tout simplement. Même le légendaire madrilène Raùl, qui était meilleur buteur de Ligue des Champions UEFA, n’a pas réussi à accomplir quelque chose de similaire au Qatar lors de son passage avec… Al Sadd.

Le rendement de l’ex Harrachi est remarquable. C’est pourquoi ses dirigeants le paient à hauteur de 3 millions de dollars par an. Un salaire que le FC Barcelone ne lui offrira certainement pas. Surtout dans le contexte économique actuel du club. Aussi, le contrat de l’avant-centre de 29 ans court jusqu’en juin 2024. Ce qui veut dire qu’il faudra payer son bon de sortie… si son employeur se montre disposé à laisser filer son atout offensif majeur. D’ailleurs, c’est pour cette raison que les quintuples champions d’Europe, désireux de trouver un remplaçant pour Luke De Jong dont Xavi ne veut pas, ont sondé la piste Cédric Bakambu qui joue actuellement en Chine (Beijing Guoan).

Pas dispo dans l’immédiat, un préjudice

En effet, le Congolais, ancien joueur de Villarreal (il connaît donc bien la Liga), sera libre en décembre prochain. Toutefois, pour ce qui est de ses indemnités, il faut savoir qu’il émarge à 18 millions d’euros/an. Il devra donc baisser drastiquement ses honoraires pour que cette transaction se fasse. Ainsi, l’intérêt éventuel de la formation du championnat d’Espagne pourrait inciter le board du champion du Qatar sortant à revaloriser Bounedjah afin de le blinder.

Cependant, cette hypothétique arrivée du champion d’Afrique en Catalogne n’est pas possible dans l’immédiat. Et ce dans la mesure où il sera concerné par la CAN-2021 qui se jouera entre le 09 janvier et 06 février prochains au Cameroun. Quand on sait que le FCB cherche un fer de lance en urgence, cela écarte un intérêt concret pour Baghdad.

Envisageable pour Belmadi

On établit ces cas de figures sans exclure des coups de théâtre. Et puis, si le Dz signe dans cet immense club, cela ne pourrait que nous réjouir et être l’aboutissement pour un footballeur qui a longtemps fait la sourde oreille aux sirènes d’Europe préférant l’aspect lucratif au défi sportif. Peut-être qu’à 29 ans, c’est le moment ou jamais. Cela, Bounedjah le sait.

En tout cas, le driver de l’EN ne serait pas surpris que cela se fasse : « pour moi, si demain il signe en Europe, ça ne m’étonnera pas. Xavi a eu Bounedjah comme coéquipier et joueur et il connait ses qualités et peut faire la comparaison. Et beaucoup d’entraîneurs que je connais, quand on parle de l’équipe nationale, ils me disent, ”Baghdad Bounedjah quel joueur !” Son ratio avec le club et l’EN est impressionnant et prouve son importance ». Comme toujours, Belmadi croit en son protégé.

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.