Nous contacter

Actualités

Burkina Faso : Les Étalons débarquent à Alger “sans trembler”

Publié

le

arrivee delegation burkina faso fleur bance aeroport

La délégation du Burkina Faso est arrivée à Alger seulement ce lundi 15 novembre, la veille du match, afin de disputer le choc du groupe A ce mardi à 17h00 au stade Mustapha Tchaker de Blida. Méfiants, les Burkinabés ont décidé d’atterrir à la dernière minute par crainte d’un mauvais accueil. D’ailleurs, il n’est pas certain que les hommes de Kamou Malo puissent s’entrainer cet après-midi à Tchaker pour préserver le bon état de la pelouse.

Le Burkina Faso a décidé de poser le pied sur le sol algérien le plus tard possible afin d’éviter de mauvaises surprises concernant l’accueil en Algérie, comme ce fut, a priori, le cas en 2013 lors des barrages de la Coupe du Monde 2014. Qu’à cela ne tienne, les coéquipiers de Tapsoba sont arrivés en fin de matinée avant de prendre la direction du Sofitel Alger situé dans le quartier de Belouizdad non loin du centre ville de la capitale.

En mauvaise posture après le match nul décevant face au Niger à Marrakech jeudi dernier (1-1), les Burkinabés se veulent malgré tout confiants. « On était face à une équipe qui était venue pour brouiller les cartes. J’avais des appréhensions sur ce match parce que tout le monde se projetait sur le match prochain alors qu’il fallait passer d’abord par cette étape. On n’a pas pu sortir le match d’Algérie dans la tête. On a cru que ça c’était un match facile », a constaté avec regret Kamou Malo après la contre-performance. « C’est le football, on va prendre cela avec philosophie. On va jouer crânement nos chances en Algérie. Même si on gagnait ici (à Marrakech), il fallait qu’on aille gagner à Blida. Le problème reste entier. Seulement qu’on part sur le plan mental, un peu diminué sinon, c’est toujours la même chose », a poursuivi le sélectionneur du Burkina Faso avant de poser le pied sur le sol algérien.

Malo : “Laissons les Algériens dans leur confort”

Le coach des Étalons, qui s’est montré sévère à l’égard de l’Algérie après le nul obtenu à Marrakech à l’aller (1-1), entend galvaniser son effectif, amoindri par de nombreux forfaits en attaque. « J’ai toujours été serein, je ne vois pas pourquoi je devrais trembler face à l’Algérie. Ils peuvent avoir plus d’arguments que nous, mais le match se jouera sur la vérité du jour du match, et sur celle du terrain. Il y avait un manque d’humilité de leur part à notre égard au match aller, ils croyaient qu’ils allaient nous marcher dessus. Après avoir fait match nul, ils disaient qu’ils étaient mécontents, qu’ils portaient plainte contre les arbitres etc… Tout cela est un manque d’humilité et un manque de respect pour nous. C’est pour ça que je dis qu’il faut travailler pour mettre la pression sur notre groupe, laissons les Algériens dans leur confort. Tenir tête à cette équipe algérienne comme nous l’avons fait est en soi un aboutissement, mais si nous avions gagné ce match aller, j’aurais dit que c’était clairement notre match le plus abouti. Même si nous pensons à aller au Qatar avec les garçons, nous ne le dirons pas au micro. Il faut prouver qu’on a envie d’y aller. Je préfère mal jouer et gagner en Algérie. »

La FAF veut éviter que le Burkina s’entraine à Tchaker

Notons qu’il existe une incertitude concernant la séance d’entrainement des Étalons prévue, comme le veut la tradition, sur la pelouse du stade la veille du match. En effet, pour protéger l’état de la pelouse qui risque de se dégrader, la FAF a demandé au commissaire du match d’appliquer un règlement qui pourrait s’appliquer en la matière. En effet, en raison des fortes pluies qui s’abattent sur la ville de Blida, il est possible d’annuler la séance d’entrainement à condition que la FAF propose à son adversaire une alternative satisfaisante.

Pour rappel, le coup d’envoi de la rencontre Algérie-Burkina Faso aura lieu ce mardi à 17h au Stade Mustapha Tchaker de Blida. Un match nul suffit aux Verts pour terminer en tête du groupe et accéder aux barrages de mars. En revanche, pour y accéder, le Burkina Faso (11 points) n’aura pas d’autre alternative que de battre l’Algérie (13 points) dans sa citadelle de Tchaker !

 >> Séquence hilarante : “le Burkina va gagner ‘tlata-wahad’ (3-1 en arabe) !”

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.