Nous contacter

Equipe Nationale

CAN 2023 : Bouanani aurait pu rattraper le train !

Publié

le

Bouanani

Badredine Bouanani s’était blessé à la cheville le 02 décembre dernier chez le FC Nantes. Il était “out” pour une durée pouvant aller jusqu’à 5 semaines. A présent, il serait, selon nos informations, complètement rétabli et reprendra les entraînements collectifs sous peu avec l’OGC Nice. Avec peu de choix sur le côté droit de l’attaque de l’équipe nationale, le prodige de 19 ans aurait -avec du recul- pu être une solution fiable pour Djamel Belmadi.

La première moitié de l’exercice 2023-2024 aura été très compliquée (6 apparitions dont 1 comme titulaire seulement) pour Badredine Bouanani (5 capes/1 passe décisive). En effet, le natif de Lille a vu sa progression, enclenchée la saison dernière, perturbée par les choix techniques de Francesco Farioli, son entraîneur chez les Aiglons. Pour ne rien arranger, il y a eu ce sérieux pépin physique venu plomber ses chances pour disputer la CAN-2023.

Certes, le Niçois était sorti des plans de Belmadi depuis la date FIFA de novembre. Son manque de temps de jeu en club a profité à Adam Ounas qui a réintégré les plans du sélectionneur algérien. Cependant, on peut penser que sa blessure à la cheville, contractée au moment où il commençait à jouer un peu plus avec le Gym, était un sérieux préjudice pour la présence de Bouanani à la CAN.

Il y avait trois bonnes raisons de le prendre

Cependant, il y avait la possibilité de prendre 27 joueurs. Et avec l’impression que le côté droit de l’attaque soit (comparé au côté gauche) moins fourni avec les seules présences de Riyad Mahrez et Adam Ounas seulement, il n’aurait pas été contrindiqué de convoquer Bouanani. D’ailleurs, il y avait trois bonnes raisons de le prendre : son fort potentiel, son dévouement et son acceptation d’être dans la peau de remplaçant sans tirer la tronche.

A 19 ans, il aurait pu découvrir ce qu’est une CAN (comme Bennacer en 2017 sans jouer une minute) et emmagasiner de l’expérience à ce niveau. De plus, pour un international qui a réellement choisi l’Algérie au détriment de la France très jeune et sans contrepartie, cela aurait été une forme de récompense. Cependant Belmadi ne voyait pas les choses sous cette angle-là. En tout cas, le bon côté des choses est que Bouanani pourra peut-être marquer des points dans les semaines à venir avec les Aiglons et être prêt pour les prochaines échéances des Fennecs. A commencer par le tournoi international de mars qui verra -à priori- la présence de l’Albanie, la Bolivie et l’Afrique du Sud.

Cliquez pour commenter

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Tendance

Copyright © 2023 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.