Nous contacter

Actualités

CHAN-2022/Algérie-Maroc: Un sacré dilemme pour les autorités algériennes!

Publié

le

Faouzi Lekjaa

L’équipe nationale locale du Maroc fait partie des 18 participants attendus pour le CHAN-2022. Cette compétition se tiendra du 14 janvier au 03 février prochains en Algérie. Cependant, l’arrivée de la sélection double-tenante du titre dépend d’une condition émise par la Fédération royale marocaine de football (FRMF).

En effet, cette dernière a décidé de lier sa présence à l’ouverture exceptionnelle du territoire aérien entre l’Algérie et le Maroc. Et ce en faisant valoir un article du cahier des charges de la compétition. Fouzi Lekjaâ, patron de la FRMF, a trouvé une faille “sportive” et compte bien l’exploiter pour ébranler les décisions politiques.

Du chantage pur et simple

Ainsi, les Marocains feraient l’impasse sur la participation au tournoi continental en assumant les sanctions qui en découlent Et elles sont plutôt lourdes. D’ailleurs, selon le règlement de la Confédération africaine de football (CAF), l’article 80 du chapitre 34 du règlement des compétitions mentionne qu’“un forfait déclaré moins de vingt jours avant le début de la compétition finale ou pendant celle-ci, entraînera outre la perte du droit d’entrée, une amende de cent cinquante mille (150.000) dollars US ainsi que la suspension de l’association concernée pour les deux éditions suivantes du Championnat d’Afrique des Nations sauf cas de force majeure tel
que défini par la commission d’organisation de la CAF
“.

Pour revenir aux exigences formulées par la FRMF, on note qu’elle veut faire valoir l’alinéa 11.4 sur le transport et logistique du cahier des charges. Dans cet article, on peut lire que “lorsque les transports par voie aérienne sont la forme la plus appropriée de transport, l’Association Organisatrice doit, pour chaque Equipe concernée et à moins qu’il en soit convenu autrement avec ladite Equipe, faire ses meilleurs efforts pour organiser les vols correspondants et permettre l’acheminement gracieux de la délégation de l’Equipe, ainsi que pour, lorsque cela est techniquement possible, donner la possibilité d’acheter des places restantes supplémentaires à bord des vols pour les médias qui suivraient l’Equipe et pour tous autres invités de l’Equipe”.

Une décision et des conséquences 

De ce fait, la structure de la balle ronde des voisins exige l’ouverture exceptionnelle d’un couloir direct entre Rabat et Constantine, lieu de séjour des Lions de l’Atlas. Sauf que l’espace aérien entre les deux pays est fermé depuis le 22 septembre 2021. Par ailleurs, il faut rappeler que les clubs marocains, engagés dans les tournois interclubs CAF, avaient l’habitude de faire Maroc – Tunisie puis Tunisie – Alger pour rallier notre pays. Mais cela n’avait jamais posé de problèmes à la FRMF.

Comprenez donc que ce chantage s’apparente à une campagne de déstabilisation à l’approche de cet évènement footballistique. Par ailleurs, il y a quelques jours, les médias marocains avaient même annoncé le possible retrait du Cameroun. Motif avancé: un supposé manque de garanties sur le plan sécuritaire. Clairement, l’Algérie est face à un défi organisationnel mais aussi décisionnel. La haute sphère devra trancher sur l’accord d’une dérogation aux Marocains pour une liaison directe entre Rabat et Constantine. La décision la plus sage serait de le concéder pour ne pas perdre des points dans la candidature de l’organisation de la CAN-2025. Sacré dilemme.

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.