Nous contacter

Actualités

CHAN-2022: Les Marocains désignent le coupable de leurs malheurs récents

Publié

le

Lekjaa

L’épisode du CHAN-2022 laisse penser que les Marocains n’ont plus la main sur ce qui se passe au sein de la Confédération africaine de football (CAF). D’ailleurs, chez les voisins, on pense que Véron Mosengo-Omba, Secrétaire générale de l’instance confédérale, y est pour quelque chose.

La Fédération royale marocaine de football (FRMF) et son président Fouzi Lekjaâ vivent un fort ébranlement ces dernières semaines. Le conflit diplomatique entre l’Algérie et le Maroc a été emmené sur le terrain footballistique à l’occasion du CHAN-2022 qu’abrite actuellement notre pays. A ce jeu, les Marocains sont en train de concéder des revers.

Une cabale médiatique en lancement

D’ailleurs, même la CAF devient cible de leur plainte comme le montre le dernier communiqué pondu par la FRMF dans lequel elle appelle la structure confédérale à assumer les conséquences de l’attitude algérienne. Et ce n’est pas Patrice Motsepe qui serait dans la mire de cette charge. C’est plutôt son bras-droit Véron Mosengo-Omba.

En effet, au pays de Mohamed VI, on pense que le Congolais est en train de saboter les projets du Maroc. Comprenez qu’on suspecte qu’il a un penchant net pour l’Algérie puisque la RD Congo n’a pas d’ambitions sur le court terme pour organiser un “main event” comme la CAN ou autre. C’est donc probablement une cabale à l’encontre de Véron Mosengo-Omba pour brider l’ascendant que l’Algérie est probablement en train de prendre sur le Maroc sur le plan continental. L’équilibre des forces est peut-être en train de changer.

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.