Nous contacter

Actualités

COA : Mustapha Berraf tacle Salim Ilès et dépose plainte contre Raouf Bernaoui

Publié

le

Après avoir été fustigé par des responsables et des sportifs, dont le désormais ex-Ministre de la jeunesse et des sports, Raouf Bernaoui, et le président du comité d’organisation des Jeux méditerranéens 2021, l’ex-nageur Salim Iles, le président du comité olympique algérien (COA), Mustapha Beraf a répondu à ces deux derniers à sa manière.

Invité à la Radio algérienne, Mustapha Berraf a répondu aux déclarations de l’ex-nageur Salim Ilès, véritable icône de la natation algérienne, en utilisant le même reproche. « Ilès n’a rien apporté à l’Algérie » allant jusqu’à insulter cet ancien champion exemplaire qui a osé critiqué sa gestion des affaires du COA.

Ilès : “Le personnage Berraf n’a aucune crédibilité sportive”

En effet, l’ancien finaliste des JO 2004 à Athènes et multiple Champion de France et d’Afrique en natation, a appelé au départ de Berraf du monde sportif algérien expliquant que «ce personnage n’a aucune crédibilité sportive». A la tête du Comité d’Organisation des Jeux Méditerranéens Oran 2021, Salim Ilès a sévèrement taclé le dirigeant Berraf.  « Cette personne n’a jamais aimé l’Algérie. Il n’a jamais voulu la réussite des sportifs algériens. Tout ce qui l’importe c’est son intérêt personnel. Il a sacrifié le sport algérien pour ses propres intérêts et tous les ministres de la Jeunesse et des Sports qui se sont succédés à ce département ont eu des problèmes avec lui». Allant encore plus loin dans ses attaques en le soupçonnant de corruption, Ilès a révélé que Berraf «veut gérer le budget alloué à l’organisation des Jeux méditerranéens d’Oran», l’accusant ainsi de «vouloir passer des marchés pour l’achat d’équipements d’un pays d’Asie».

Benida-Merah : “Berraf gère le COA comme une propriété privée”

Dans la même lignée, Nouria Benida-Merah s’est attaquée avec véhémence au patron du COA avec qui elle a travaillé sous ses ordres non sans dénoncer un “harcèlement moral”. L’ancienne championne olympique du 1500m à Sydney 2000 a ainsi accusé Berraf de gérer le COA comme une «propriété privée», tout en affirmant qu’elle a eu à constater  des «injustices et des irrégularités dans la gestion du comité olympique où les aides financières que perçoit le COA du CIO sont détournées dans des missions fictives». S’exprimant sur la chaîne Ennahar TV, la vice-président du COA a demandé l’ouverture d’une enquête sur la gestion de cette instance où la dilapidation de l’argent public est extrêmement choquante selon elle.

Berraf contre-attaque et accuse Bernaoui d’être l’instigateur

Face à ces accusations, le président du COA a décidé de réagir en déposant plainte au tribunal de Bir Mourad Rais contre l’instigateur de ces manœuvres, qui serait le désormais ex-Ministre de la Jeunesse et des Sports Raouf Bernaoui. « Je n’attends rien de cette personne qui a mangé avec mes enfants chez moi dans ma cuisine » a expliqué Berraf en conférence de presse à Alger. Bernaoui, ancien champion d’escrime, serait donc attendu pour une audition devant le juge d’instruction près ce tribunal dans les jours à venir. L’ex-ministre est soupçonné d’avoir délivré à Ennahar TV des documents administratifs officiels relatifs à la gestion interne douteuse du Comité olympique sportif dans l’unique but de provoquer la chute de l’inamovible Berraf. L’objectif aurait été d’attirer l’attention des services de sécurité sur le président du COA dans le but de le déstabiliser et de le destituer avant même la prochaine assemblée élective prévue en 2021.

Une AGeX décisive (ou pipée ?) est prévue le 25 janvier

Soutenu par de nombreux sportifs, Bernaoui vise, à terme, le poste de président du COA que Berraf n’entend absolument pas lâcher lui qui a résisté avec brio à toutes les tempêtes et accusations depuis de nombreuses années (*). Pour faire du ménage dans “son” instance, une Assemblée générale extraordinaire (AGEx) du Comité olympique et sportif algérien (COA) a été programmée pour le samedi 25 janvier à 9h au siège de l’instance olympique à Ben Aknoun (Alger), a indiqué un communiqué du COA. L’instance précise que cette AG extraordinaire sera consacrée à l’élection partielle pour le remplacement de cinq membres du Comité exécutif du COA, sans pour autant en préciser l’identité et les griefs retenus contre ces cinq membres exclus. Cette AGEx se présente comme une arme à double tranchant pour le chevronné Mustapha Berraf * qui risque soit de voir les membres du COA lui retirer la confiance soit a contrario le consolider à son poste en lui renouvelant cette confiance. A l’approche des JO 2020 à Tokyo, la famille sportive algérienne se déchire et les intérêts personnels des uns et des autres accaparent toutes les attentions.

Florilège de déclarations des dirigeants sportifs algériens :

* Mustapha Berraf est à la tête du COA depuis près de deux décennies à travers 3 mandats (1996-1998) puis (2001-2009) et enfin celui en cours depuis 2013 à aujourd’hui. Soit exactement 20 ans de présidence cumulée.

Saïd Benhammadi, La Gazette du Fennec

Publicité
Cliquez pour commenter

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.