Nous contacter

Actualités

Discipline: La JSK dans le collimateur de la FIFA 

Publié

le

jsk canaris entrainement pluie jaune et vert

C’est une affaire qui date et dont les retombées risquent d’être fâcheuses pour la JS Kabylie. Cette dernière fait l’objet d’une procédure disciplinaire de la part de la FIFA. Sommée de payer près de deux milliards de centimes à son ex-entraîneur, Yamen Zelfani et son adjoint, la direction des Canaris a trois jours devant elle pour s’exécuter sous peine de sanctions sévères.

C’est un lègue de l’ancienne direction: l’affaire Yamen Zelfani, limogé il y a près d’un an par la JSK faute de diplômes requis, est venue ébranler sérieusement la sérénité des Canaris à la veille d’une sortie africaine. Le Tunisien et son assistant d’alors avaient saisit la FIFA pour licenciement abusif et ont demandé à être indemnisés. L’affaire en question a été jugée par l’instance faîtière du football mondial et un verdict en faveur du technicien tunisien avait été rendu. La décision stipulait que la JSK doit payer les sommes de plus de 1,2 milliard de centimes et 530 millions à Yamen Zelfani et Fakhri Beltaïef. 

3 jours pour suspendre la procédure disciplinaire 

Mais devant le refus d’obtempérer de la JSK, la FIFA a lancé, le 25 novembre, une procédure disciplinaire contre celle-ci. Le club kabyle a six jours devant lui, à compter de la date suscitée, pour payer les sommes dues à ses anciens entraîneurs sous peine de sanctions sévères.

En effet, la JSK risque d’être interdite de recrutement durant trois mercatos consécutifs et une amende financière. Ceci en  plus de l’obligation de payer les sommes dues à Zelfani et son assistant. 

Il faut dire que cette affaire n’en est qu’une parmi tant d’autres qui pendent au nez de la direction actuelle. Un lourd tribu hérité de l’ancienne direction et que la JSK devra payer si elle veut éviter toute sanction.

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.