Nous contacter

Equipe Nationale

EN A’: Amoura en mode ketchup

Publié

le

FB IMG 1623968325710

En 70 minutes, il aura eu le temps de marquer les esprits d’une fort belle manière.  Mohamed El Amine Amoura (21 ans) se souviendra longtemps de sa première sélection chez les A’. Pour le match amical de l’équipe nationale des locaux face au Libéria, le sociétaire de l’ES Sétif a marqué 4 des 5 buts de l’Algérie qui s’est largement imposée (5-1) dans le nouveau stade d’Oran. Une prestation remarquable !

Un quadruplé n’est pas une formalité dans le football. Peu importe la qualité de l’adversaire. Bien aidé par son coéquipier en club, Houssam Eddine Ghacha (qui lui a délivré 3 passes D), Amoura a brillé sous les yeux de Djamel Belmadi, sélectionneur de la sélection première.

La faculté de gérer les transitions

Au-delà du talent du natif de Jijel, les stat’ sont là pour refléter toute la qualité footballistique d’un joueur qui semble promis à un bel avenir. Il avait pointé le bout de son nez lors des derniers matchs de la saison 2019-2020 en laissant déjà une forte impression. Pour l’exercice 2020-2021, il n’a fait que confirmer le potentiel.

En 34 apparitions toutes compétitions confondues, le Sétifien a compilé 15 buts et 5 passes décisives. Un bilan non-négligeable pour quelqu’un qui n’a pas vraiment eu besoin d’un temps d’adaptation au moment de transiter de la réserve de l’Entente vers l’équipe fanion. C’est dans la continuité de cette ascension que Madjid Bougherra a décidé de le retenir pour le premier stage de l’EN A’.

Prendre le temps pour monter une bonne mayo’

Amoura n’a, encore une fois, pas manqué le test. Contre les Libériens, il aura été clinique et efficace. Un réalisme froid et de la lucidité pour s’offrir un super hat-trick qui sera mémorable. Ceux qui ne l’ont jamais vu à l’œuvre auparavant ont pu s’arrêter sur son génie. Oui le sens du placement et des déplacements donnent un aperçu sur la maestria footballistique d’un gaucher qui ne devrait pas faire long feu en Algérie.

Cette superbe performance avec le maillot algérien devrait attirer, un peu plus, la lumière sur lui. Il pourrait se voir offrir un « pass » vers l’étranger prochainement. Il lui reste juste à faire le meilleur choix de carrière et ne pas précipiter sa sortie. Ce fut le cas d’Ishak Boussouf, qui évoluait, lui aussi, au Wifak. Ne pas brûler les étapes est primordial. Une mayonnaise réussie est celle qui prend le temps nécessaire pour être bien relevée. Amoura doit le savoir.

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.