Nous contacter

Equipe Nationale

EN : Pour les Fennecs, le devoir et la gloire passent avant tout

Publié

le

feghouli bennacer belkebla rouge marche

C’est certainement l’un des points les plus marquants de la conférence de presse animée par Djamel Belmadi ce mercredi matin. Le sélectionneur national a salué et mis en avant l’engagement de ses protégés lorsqu’il a été appelé à donner des détails sur les primes de performances pour la campagne qualificative en Coupe du Monde 2022 au Qatar.

En plus de ne pas essayer de tirer un maximum de profit de leurs remarquables résultats sportifs depuis 3 ans, les Verts donnent même de leur argent pour aider leurs compatriotes.

« J’aime beaucoup plus mes joueurs »

L’information mérite attention même si elle n’avait, jusque-là, pas vraiment fuité. « Normalement je ne le dis pas mais voilà, j’ai fait une demande aux joueurs pour acheter des concentrateurs d’oxygène pour les personnes dans le besoin. Ils n’ont même pas réfléchit et en 48h on a réussi à avoir 250 000 euros. Ils n’étaient pas obligés de le faire mais ils l’ont fait. J’aime encore plus mes joueurs aujourd’hui », révèle le driver d’El-Khadra.

belmadi zorgane conference coca

Beaucoup de personnes peuvent penser que le montant récolté est “dérisoire” par rapport à ce que les footballeurs gagnent. Cependant, il faut savoir qu’« il y a des sélections qui négocient même des primes pour les matchs amicaux » comme le coach de l’EN n’a pas manqué de relever. A ce propos, on rappellera que beaucoup d’affaires en rapport avec les primes éclatent lors des éliminatoires ou durant la Coupe du Monde comme il s’est passé avec le Cameroun et le Nigéria en 2014 et 2018.

Victoire à but non-lucratif

Sur ce plan, Belmadi ne se fait pas de souci et assure qu’il n’a « pas de doute sur la générosité des joueurs. Ils sont même demandeurs. Généralement, les primes de matchs sont additionnées à une prime d’objectif. D’ailleurs, lors des qualifications de la CAN nous ne connaissions pas le montant de nos primes.» Néanmoins, il y a le fait qu’Islam Slimani et ses compères soient « des professionnels et doivent bien avoir quelque chose en retour. Il y a du mérite. Hier le président de la FAF s’est réuni avec les cadres de l’équipe à ce sujet. Quant à moi, je n’étais pas présent. Cela se fait dans la tranquillité et surtout pas dans l’exagération », note l’ancien numéro 10 de l’Olympique Marseille.

Le premier responsable de la barre technique des Champions d’Afrique indique que « l’aspect financier ne sera jamais un problème. Du moins, pas tant que je serai là. Et ce n’est pas juste en rapport avec moi mais parce que je sais que mes joueurs sont dans le même état d’esprit.» Le fait que la cupidité soit tenue à l’écart du groupe a probablement donné lieu à la constance des résultats. L’argent peut être un facteur dangereux pour toute dynamique. Et on peut dire Belmadi a su maîtriser cet aspect en responsabilisant ses joueurs et créant un apport affectif faisant de la victoire et la gloire des éléments à but émotionnel et non-lucratif. Ingénieux et efficace.

La conférence de presse en intégralité :

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.