Nous contacter

Equipe Nationale

Équipe nationale / Q.CDM 2022 : Les Verts carburent au diesel

Publié

le

Djibouti Algérie Mandi Slimani Feghouli

Larges vainqueurs de Djibouti (0-4) grâce à des réalisations de Belaïli, Feghouli, Benrahma et Slimani, les Fennecs sont quasiment qualifiés pour les barrages. Néamoins, les poulains de Belmadi ont, à l’image des dernières joutes, eu du mal à entrer dans leur rencontre.

Le destin était entre les mains de l’équipe nationale avant la rencontre face à Djibouti et il l’est encore plus avec la large victoire enregistrée par les coéquipiers de Baghdad Bounedjah face aux Requins de la Mer Rouge (0-4). Cette victoire, conjuguée au match nul du Burkina Faso face au Niger (1-1) offre un boulevard aux Fennecs pour les barrages de mars prochain. Seul un très large succès des Étalons (par minimum sept buts d’écart) empêcherait Riyad Mahrez et consorts de disputer la troisième et dernière phase des qualifications à la prochaine Coupe du Monde 2022. Autant dire que la mission s’annonce quasi-impossible pour ne pas dire infaisable pour les hommes Kamou Malo qui n’ont cessé de vouloir délocaliser la rencontre hors de l’antre de Blida. Sur un plan comptable, les champions d’Afrique sont premiers avec 4 victoires, un match nul et invaincus depuis 32 matchs consécutifs, autant dire un sans-faute. D’un point de vue plus poussé, on remarque que la sélection nationale répète les entames de match assez poussives.

Manque d’intensité et imprécisions techniques

Alors oui, les trois dernières rencontres ont vu les Verts s’imposer sur des scores larges, inscrivant la bagatelle de 14 buts et n’étant pris à défaut qu’une seule fois à Blida face au Niger (6-1). Seulement, et toujours lors de ces trois joutes décisives, les hommes de Djamel Belmadi ont eu beaucoup de mal à se mettre à l’endroit. Ce vendredi face à Djibouti, les coéquipiers de Youcef Belaïli, semblaient timorés lors des trentes premières minutes. À l’image des premières minutes à Niamey, l’entrejeu (cette fois inédit) et composé de Feghouli, Bennacer et Zorgane, n’a pas eu l’efficacité escomptée face aux modestes joueurs djiboutiens. Ayant toutes les peines du monde à trouver les éléments offensifs sous le pressing des Requins de la Mer Rouge, les Fennecs s’en sont remis aux longs ballons. C’est d’ailleurs par ces derniers que le pénalty manqué puis le but de Belaïli viendront (29’ ; 1-0).

bennacer isma djibouti vs algerie 4 0 12 novembre 2021 cairo stadium

Des imprécisions techniques sont également à relever, ne permettant pas la progression et l’intensité adéquate balle au pied. Plus encore, les hommes de Belmadi ont affiché une certaine fébrilité défensive, concédant une occasion dangereuse malgré le hors-jeu de l’attaquant adverse et perdant certains duels face à des djiboutiens très agressifs sur le porteur de balle. Face au Niger déjà, les Fennecs avaient été fébriles dans les vingt premières minutes de la rencontre, étant trop étiré face au bloc mis en place par Jean-Michel Cavalli. Point positif néamoins, les camarades d’Aïssa Mandi semblent bien gérer ces temps « faibles » pour ensuite tromper l’adversaire et s’envoler au score.

Un but, et tout change

La solution est venue, un peu comme d’habitude, du côté gauche. Très remuant depuis le début de la partie, Youcef Belaïli n’a cessé de déstabiliser l’arrière-garde djiboutienne grâce à ses dribbles et ses différents appels. D’ailleurs, c’est lui qui obtiendra un pénalty dès la 28ème minute qu’il ne transformera malheureusement pas. Mais ce ne fut que partie remise puisque l’Oranais trouva la faille quelques secondes après sur un enchaînement feinte de frappe du gauche puis tir du droit (1-0 ; 29’). Un but libérateur pour des Fennecs dans l’obligation de l’emporter afin de ne pas voir le Burkina Faso (les matchs se déroulant au même moment) passer devant au classement.

benrahma felicite bennacer djibouti vs algerie 4 0 12 novembre 2021 cairo stadium

La suite? Deux buts de Sofiane Feghouli et Saïd Benrahma en deux minutes juste avant la pause afin de se mettre à l’abri et, déjà, penser au match de mardi, à Blida. D’ailleurs la composition de départ et les changements de Djamel Belmadi dès la mi-temps indiquaient clairement une volonté de mettre au repos certains cadres (sorties de Bennacer et Bounedjah, entrées de Mahrez et Slimani, buteur). Des scénarios de matchs qui rappelle la célèbre phrase de Cristiano Ronaldo en juin 2010 : « Les buts, c’est comme le ketchup: quand ils arrivent, ils viennent tous en même temps ». Reste à savoir si cette mise en chauffe tardive ne va pas devenir une tare face à des adversaires un peu plus coriaces que Djibouti et le Niger.

PHOTOS : le large succès face à Djibouti (0-4) au Caire

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.