Nous contacter

Actualités

Fédération algérienne de tennis : Nabil Cheriak nouveau président

Publié

le

Tennis

Nabil Cheriak a été élu à la tête de la Fédération algérienne de Tennis (FAT) pour le reste du mandat olympique 2021-2024, lors de l’Assemblée générale élective (AGE) tenue samedi au Complexe olympique Mohamed-Boudiaf d’Alger. Seul candidat en lice pour le poste de président de la FAT, Cheriak a obtenu 28 voix contre 5 bulletins nuls exprimés par les 37 membres de l’AG présents, dont 33 disposant du droit de vote, en présence du représentant du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS).

A l’issue de l’opération de vote qui s’est déroulée selon les conditions exigées par le règlement intérieur de la FAT (50+1), le nouveau président a exprimé son remerciement à tous les membres qui l’ont élu pour terminer le mandat olympique 2021-2024. ” Je remercie tous les membres qui m’ont fait confiance pour continuer à développer le tennis qui a connu un déclin ces derniers temps. Je ne m’attendais vraiment pas à ce résultat, et je serai à la hauteur des attentes de chacun de vous. “, a-t-il dit. Il a également expliqué qu’il ” cherchait à travers son programme, que ce soit à court ou à long terme, à développer le tennis et à former de solides équipes nationales dans toutes les catégories d’âge, en mettant en place un programme spécial pour perfectionner les jeunes talents et former des joueurs de performance. “

En revanche, Cheriak a déploré le manque d’infrastructures sportives ainsi que l’épineux problème d’autorisation aux associations et clubs afin de les exploiter dans certaines régions du pays. ” Le tennis algérien souffre d’un manque d’infrastructures au niveau national et s’ils existent, les clubs souffrent pour obtenir l’autorisation afin de les exploiter dans certaines régions du pays, ce qui se répercute négativement sur les pratiquants de cette discipline. “, a-t-il estimé. A cet égard, le nouveau président a annoncé qu’il avait adressé une lettre au ministère de la tutelle pour accorder plus d’attention à cette discipline et faire toute la lumière sur les problèmes dont elle souffre.

Pour rappel, le ministre de la Jeunesse et des Sports (MJS), Abderrazak Sebgag avait décidé le 16 octobre dernier, la suspension à “titre conservatoire” de l’ex-président de la Fédération algérienne de tennis, Mohamed Soufiane Yousfi, de toute activité au sein du mouvement sportif national, pour “comportement hostile à la moralité sportive”.

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.