Nous contacter

Equipe Nationale

Historique Algérie – Burkina Faso : Un ami qui nous veut du bien

Publié

le

Bougherra avant

A l’aube de la rencontre des qualifications Qatar 2022, retour sur les 20 rencontres Algérie – Burkina Faso qui se sont déroulées jusqu’à nos jours. Dix matchs amicaux et autant officiels, rétrospective des matchs contre « la patrie des hommes intègres ».

La première rencontre entre l’Algérie et la Haute-Volta (ancien nom du Burkina-Faso jusqu’en 1984) a eu lieu février 1967.  C’était une double-confrontation, dans le cadre des éliminatoires CAN Ethiopie 1968, que les coéquipiers de Lalmas remportent les 2 matchs : 2-1 à Ouagadougou puis 3-1 à Alger.

Il faut attendre 1981 pour revoir une opposition entre les deux équipes. Encore une fois, à l’occasion d’une qualification en Coupe d’Afrique, celle de 82 abritée par la Libye. Vice-championne d’Afrique en titre, L’Algérie domina cette opposition. Avec leur génération dorée, les Guerriers du Désert atomisent 7-0 leur adversaire avec des buts de Madjer (2), Belloumi (2), Aït El Hocine (2) et Assad, à Oran. C’est la plus large défaite, à ce jour, concédée par le Burkina Faso. Au retour, les coéquipiers de Fergani assurent l’essentiel en ramenant le nul 1-1.

Un creux de 15 ans!

Il faut attendre 15 ans pour revoir un match contre les Burkinabés. En effet, c’est en Afrique du Sud, lors de la CAN 1996, que se déroulèrent les retrouvailles. Au premier tour du tournoi, dans le groupe B, l’Algérie rencontra le Burkina Faso. Lors du deuxième match de la poule, les Fennecs l’emportèrent 2-1 grâce à des buts de Lounici et Dziri Billel. C’est Zongo réduira l’écart en fin de rencontre.  Lors de cette CAN, les Verts tombèrent en quarts de finale contre les futurs vainqueurs, les Bafana-Bafana.

Quant à nos adversaires du jour, ils furent éliminés au premier tour. Cependant, ils prirent leur revanche lors de la CAN suivante, organisée sur leur sol. La jeune équipe, formée autour de Traoré, vint à bout d’une équipe algérienne qui commençait à rentrer dans une décennie noire. L’équipe formée par Mehdaoui ne rivalisa avec aucun de ses adversaires. Défaites contre le Cameroun, la Guinée, et donc le Burkina Faso 2-1. Avec zéro point Au compteur, l’Algérie termina bonne dernière et rentra chez elle. Les Burkinabés finirent 4ème de leur CAN en étant éliminés en demi-finale par le futur vainqueur: l’Égypte.

Années 2000…retrouvailles amicales

En regardant de plus près, aucun match amical n’est à signaler lors des années pré-2000. Mais tout s’accéléra à partir de là. On compte 9 rencontres en 6 ans…pratiquement 2 par an !  Blacklistée par les sélections africaines, indésirables dans beaucoup de pays, les Verts ne trouvèrent comme sprint-partner que les Etalons du Burkina. Des liens se tissent, une amitié est née. « L’amitié est un contrat par lequel nous nous engageons à rendre de petits services à quelqu’un… », écrivait Charles-De-Montesquieu.

A Annaba, Alger, au Burkina ou en France,  les camarades d’Aristide Bancé ont toujours répondu présents. Qui ne se rappelle pas du match à Rouen (France) sous la neige (triste 0-0) ? Ces  « petits services » ont permis de tisser des liens, valables encore aujourd’hui. Chaque nouveau sélectionneur algérien a eu sa chance, son match amical contre « nos amis Burkinabés » : Djadaoui en 2002 (2-0), Saâdane en 2003 (0-0, victoire aux tirs au but, Waseige en 2004 (2-2), Fergani en 2005 (3-0)…jusqu’à Halilhodzic.

Tremplin vers le Mondial 2014

Avec les années 2010-2020, on reprend le rythme précédent. Il n’y a que 3 rencontres notées dans les annales des 2 pays. Elles se déroulèrent toutes en 2013. Un match amical en juin, à Blida (2-0, buts de Soudani et Slimani) et le tour final des qualifications de la coupe du monde 2014, en match aller-retour. Le 1er round qui se déroula dans la capitale burkinabè a vu la victoire des hommes de Paul Put 3-2. Sofiane Feghouli et Carl Medjani ont répondu à Pitroipa et Djakaridja, avant le coup du sort arbitral. En effet, à la 85ème minute, l’arbitre zambien offrit un pénalty imaginaire aux Etalons, que Bancé se chargea de transformer.

Le retour à Blida fût médiocre. Dans un match très fermé, les Verts ne trouvèrent leur salut que sur un but de Madjid Bougherra. Le capitaine algérien contra un ballon que la défense adverse essaya de dégager, à la suite d’un cafouillage dans les six mètres. Le coup de sifflet final vient délivrer une fin de match crispante. Le coach Vahid qui s’énervait contre Bancé, le « presque » CSC, dans les arrêts de jeu, de Soudani dont le dégagement atterri sur le poteau de Zemamouche (suppléant de M’Bolhi, bléssé, ce jour-là)…ouf ! L’Algérie se qualifie pour la World Cup brésilienne, avec les bons résultats qu’on connait !

Aujourd’hui, en raison de la non homologation des Stades au Burkina Faso, le match se déroule en terre connue par les coéquipiers de M’Bolhi, le stade de Marrakech, au Maroc. Là où la génération Ziani a pris fin et le prélude à celle de Feghouli. Ce match sera la 21ème confrontation entre les 2 équipes. En 20 matchs, l’Algérie domine par 9 victoires, 5 nuls et a concédé 6 défaites. Les joueurs algériens ont marqué 32 buts et ont encaissé 17. De la génération actuelle, seuls Feghouli et Slimani ont déjà fait trembler les filets adverses.

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.