Nous contacter

Actualités

JO 2020 : Yasser Triki, la marge pour Paris 2024

Publié

le

20210805 232237

Pour 4 petits centimètres, Yasser Mohamed-Tahar Triki a raté le podium olympique du triple saut à Tokyo 2020. Et pourtant, le sauteur s’est surpassé dans le concours. Il a réalisé sa meilleure performance en carrière en atterrissant à 17.43m synonyme de nouveau record national. Clairement, à 24 ans, le natif de Constantine a le potentiel d’un médaillable pour les Olympiades 2024 prévues à Paris (France) dans trois ans.

Il incarnait certainement la dernière véritable chance de médaille pour l’Algérie dans le rendez-vous nippon. Triki a donné le meilleur de lui pour tenter d’aller accrocher le podium même s’il ne faisait pas partie des favoris du concours. Mais il aura assumé un statut de jeune outsider même s’il prenait part à la gigantesque manifestation pour la première fois de sa carrière.

Le bronze effleuré

Aussi, on rappellera que la préparation du natif de Constantine était loin d’être parfaite. Elle a été grandement perturbée. Désabusé par sa situation, il avait même pensé à renoncer aux JO japonais avant que Salima Souakri, Secrétaire d’État chargée du sport d’élite au MJS, ne lui présente des garanties pour lui retaper le moral et lui permettre de se remettre d’aplomb.

Par la suite, il a même pu battre le record d’Algérie avec un bond de 17.31m le 04 juin dernier à Alger et un autre de 17.33m le 06 juillet en Hongrie. Après un dernier stage en Turquie, Triki a rallié l’archipel sachant que la concurrence sera rude. Notamment en présence de Pedro Pichardo (Portugal) et Hugues-Fabrice Zango (Burkina Faso) qui faisaient partie des favoris.

A partir de là, il n’y avait une place potentielle dans le « top 3 » à aller chercher. Surtout que Christian Taylor (États-Unis), double-champion olympique (2012 et 2016) et quadruple champion du monde (2011, 1015, 2017 et 2019), avait dû déclarer forfait en raison d’une rupture du tendon d’Achille. Le Portugais et le Burkinabé ont assumé leurs rangs. C’est le premier nommé qui a raflé l’or de Tokyo en sautant à 17,98m tandis que Zango a terminé en bronze (17,47m).

Si seulement la planche était parfaite…

Malheureusement, l’autre place sur le podium n’était pas en faveur de l’Algérien puisque c’est le Chinois Zhu Yaming (17,57 m) qui a terminé vice-champion olympique 2020. Triki a raté la médaille de peu. Avec 5 centimètres de plus, il aurait pu s’adjuger la 3e place. Quand on voit sa planche sur son meilleur essai (17.43m) et la marge qu’il a laissée (20 cm), on peut se douter qu’il aura des regrets. Tout comme nous d’ailleurs.

yasser triki tahar tripl saut JO 2020 tokyo

Dans cette compétition, l’athlète Dz a pu corriger le record national à 3 reprises (17.40m, 17.42 puis 17.43). On ne peut pas dire que le protégé de l’entraîneur Azeddine Talhi (oui il y a des entraîneurs algériens compétents), qui a fait un travail remarquable avec lui, ne s’est pas surpassé dans le but d’aller chercher une médaille dont l’Algérie avait plus que jamais besoin afin de sauver son honneur dans ce raout planétaire. Gageons qu’avec un vrai suivi et du travail, Triki pourra se permettre de réaliser son rêve dans 3 ans à Paris. Sa marge de manœuvre reste conséquente et sa courbe de performance ascendante. Cependant, il faudra investir dans nos sportifs à potentiel pour avoir les honneurs olympiques.

>> Lire également : son portrait avant les JO :

Tokyo 2020/ Athlétisme : Yasser Triki, le grand saut !

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.