Nous contacter

Actualités

Tokyo 2020/ Athlétisme : Yasser Triki, le grand saut !

Publié

le

yasser triki saut en hauteur jo 2020

Les centimètres ne mentent jamais. Ceux grappillés par Yasser Mohamed Tahar Triki reflètent sa progression et donne une impulsion à ses ambitions. Avec une performance récente de 17.33m au triple-saut, l’athlète de 24 ans a signé sa meilleure performance personnelle (personal best). Naturellement, cette marque lui donne des ailes à l’approche des Jeux Olympiques 2020 à Tokyo (23 juillet au 8 août).

Le sauteur ne semble pas avoir froid aux yeux et n’exclut pas d’accrocher le podium aux JO. A partir de là, il est l’une des rares chances de médailles algériennes dans une discipline imprévisible. Surtout qu’il y a une planche à ne pas mordre au moment de décoller.

Le dégout puis le bond en avant !

Ce facteur peut donner lieu à de véritables sensations lors des concours. C’est pour cela que l’Algérien pense qu’il a un coup à jouer dans ces Olympiades malgré la présence des grosses pointures du triple saut. « Je crois en mes capacités pour viser une place sur le podium. Une chose est sûre je n’aurais aucune pression. A Tokyo, personne n’est favori, même pas le Burkinabè Hugues Zango, recordman du monde (18,07m). Aux Jeux olympiques, il y a toujours des surprises », avait-il estimé dans une interview accordée au quotidien national El-Watan en juin dernier.

yasser mohamed triki triple saut athletisme

Il venait d’arracher in extremis son billet pour le rendez-vous quadriennal. Il a du attendre le 04 juin dernier pour confirmer sa présence à ce gigantesque évènement. La Fédération algérienne d’athlétisme (FAA) avait décidé d’organiser un concours pour aider certains athlètes à réaliser les minimas requis.

Auparavant, le Constantinois avait menacé raccrocher ses pointes en raison du manque de prise en charge. Après avoir été reçu par Salima Souakri, secrétaire d’État chargée du Sport d’élite à l’époque, il avait renoncé à sa décision. L’ex-judokate lui avait présenté des garanties pour l’aider à se préparer pour les prochaines échéances. Et elle a, il faut le reconnaître, tenu sa promesse.

Podium aux JO : 30 centimètres de plus à gratter

Aujourd’hui, Triki semble galvanisé. Il a notamment terminé sur la plus haute marche lors de la 4e étape de la Ligue de Diamant tenue le 1er juillet à Oslo (Norvège) avec un saut à 17m24. Par la suite, il a signé un 17,33m au Grand Prix Gyulai Istvan, disputé le 06 juillet écoulé en Hongrie. Devant, il y avait le Burkinabè Hugues Fabrice Zango, recordman du monde en salle, qui a atterri à 17,82m. Ce dernier était devancé par le Portugais Pedro Pichardo (17,92m). Pour information, le record du monde absolu est de 18,29m détenu depuis 1995 par le Britannique Jonathan Edwards.

Pour la date nipponne, ces deux là, en compagnie de Dos Santos Almir (Brésil), feront partie des favoris. Notamment en l’absence, en raison d’une rupture du tendon d’Achille, du double champion Olympique en titre Christian Taylor (États-Unis). L’Américain avait été sacré en 2012 à Londres avec une marque à 17,81m puis en 2016 à Rio avec un saut à 17,86m. Moyennement, pour faire un podium, il faut être dans l’intervalle 17.55 – 17.70m. Avec son 17.33m, Triki devra travailler pour atteindre cette barre d’ici le jour J. Le retard à combler est conséquent. Mais le médaillé d’or du saut en longueur des Jeux africains 2019 de Rabat (Maroc) pense être en mesure de jouer les troubles fêtes. Tout reste à faire.

La belle performance de Triki à Oslo:

>> Revoir également les précédents portraits :

Boxe : Imane Khelif, la boxe au bout des gants

Athlétisme : Yasser Triki, le grand saut

Natation : Amel Melih, la naïade algérienne

Haltérophilie : Walid Bidani, le rêve d’arracher une médaille

Escrime : Meriem Mebarki à l’assaut des Jeux

Boxe : Mohamed Flissi, l’ultime crochet olympique

facebook jo tokyo cover

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.