Nous contacter

Actualités

JO Tokyo 2020 : Walid Bidani, le rêve d’arracher une médaille

Publié

le

bidani walid alterophilie jo

banner unicity jo 90

A Antalya (Turquie), il peaufine toujours sa préparation pour les Jeux Olympiques 2020 de Tokyo. Il est le seul haltérophile algérien qualifié pour le rendez-vous planétaire au Japon. A 27 ans, Walid Bidani a le potentiel pour créer la surprise et réaliser un résultat remarquable pour sa 3e participation aux Olympiades chez les +105kg après les éditions de 2012 à Londres et 2016 à Rio.

Un titre de champion d’Afrique décroché au Kenya en mai dernier pour valider sa présence aux JO de Tokyo et confirmer qu’il a énormément progressé depuis sa 13e place réalisée à Rio en 2016 lors du raout planétaire. Walid Bidani est clairement l’un des athlètes d’élite Dz les mieux cotés dans sa discipline.

Un barre placée haut mais accessible

En effet, on parle d’un haltérophile qui figure à la 6e place du classement mondial. A partir de là, on peut penser qu’avec un peu de détermination, il y a moyen de bousculer la hiérarchie et aller chercher cette barre placée un peu plus haut. En outre, il faut savoir que l’enfant de Maghnia n’a cessé de progresser.

Lors de la dernière compétition continentale à Nairobi, le septuple champion d’Afrique, avec un règne qui dure depuis 2012, a cumulé 416 kg dans les deux exercices. Il a réussi à soulever 201 kg à l’arraché, synonyme de nouveau record d’Afrique (il peut avoir un coup à jouer dans cet exercice aux Jeux), et 215kg  à l’épaulé-jeté. Aussi, on notera que lors des Mondiaux 2019 d’haltérophilie à Pattaya (Thaïlande), il avait pris la médaille de bronze à l’arraché avec une barre à 200 kg.

Un podium situé entre 450kg et 460kg en total

A 27 ans, Bidani donne l’impression d’avoir muri sur le plan sportif en domptant des barres plus lourdes chaque année. Pour ce qui est de ses parcours à l’Olympe, il faut savoir qu’il avait bouclé le concours à la 14e place à Londres en 2012 (160kg à l’arraché et 180kg à l’épaulé-jeté pour un total de 340kg). Pour l’édition brésilienne en 2016, c’était 190kg et 220kg dans l’ordre soit un 410kg à l’addition synonyme de 13e place.

Au pays du Soleil Levant, il tentera de dépasser son maximum qui est de 420kg signé en 2017 lors des Mondiaux d’Anaheim (États-Unis). Une place sur le podium pourrait être assurée avec un total situé entre 450 et 460 kg. Les deux favoris dans la catégorie de Bidani sont le Géorgien Lasha Talakhadze et l’Arménien Gor Minasyan.

>> Le programme à suivre de nos Algériens :

Haltérophilie :

Walid Bidani (+109kg) :

Entrée en lice le 04 août à 19h50 japonaise (11h50 algerienne).

>> Revoir également les précédents portraits :

Natation : Amel Melih, la naïade algérienne

Boxe : Imane Khelif, la boxe au bout des gants

Athlétisme : Yasser Triki, le grand saut

Haltérophilie : Walid Bidani, le rêve d’arracher une médaille

Escrime : Meriem Mebarki à l’assaut des Jeux

facebook jo tokyo cover

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.