Nous contacter

Equipe Nationale

KHADRA TIME/Arab Cup FIFA 2021 : Compétition de résurrection ?

Publié

le

soudani brahimi arab cup 21

Mercredi, lors du match remportée aisément par l’Algérie face au Soudan en Coupe Arabe FIFA 2021 certains joueurs sont sortis du lot. Parmi eux, il y avait Hilal Soudani et Yacine Brahimi. En plus de leur expérience, ces deux là ont toujours un bagage technique et des capacités physiques susceptibles de persuader Djamel Belmadi de les réintégrer dans ses plans sur le court terme.

Avant-hier, Yacine Brahimi (31 ans, 56 sélections, 11 buts) était dans le nouveau jardin d’Al-Rayyan SC, et cela s’est vu. Dans le stade Ahmed Bin Ali, il s’est amusé montrant qu’il a toujours du ballon. La qualité footballistique du joueur est indiscutable. L’éventualité de le voir convoqué de nouveau en équipe nationale A ne sera pas un scandale. On n’en est pas là pour le moment. Mais si l’ancien sociétaire du FC Porto réitère ce genre de prestations prochainement, son retour ne pourrait être qu’aboutissement.

Cela ne serait ni fou, ni incroyable tant Djamel Belmadi trouve ce scénario envisageable. En effet, « Brahimi figure toujours dans ma liste élargie », révélait le driver de l’EN en octobre dernier. Naturellement, cela ne peut qu’entretenir l’espoir de revenir dans les rangs de la sélection première. Il est évident que la Coupe Arabe FIFA 2021 a un effet de loupe sur les performances tant Belmadi suivra le parcours avec intérêt.

Effectif embouteillé mais…

Pour sa part, Hilal Soudani (34 ans, 52 sélections et 23 buts) se retrouve dans la même posture. Mercredi, sur l’aile droite de l’attaque, il a prouvé qu’il avait plus que de beaux restes. On a vu un ailier qui lit bien le jeu, donne les passes dans le bon périmètre tout en gardant le flaire du but. Quand on ajoute le vécu à ces qualités, le profil devient assez étoffé.

Maintenant, beaucoup peuvent rappeler le fait que le natif de Chlef est proche de la retraite. Ses 34 ans réduisent considérablement ses chances de revenir dans les projets de Belmadi. En outre, sur le flanc droit de l’attaque, il y a beaucoup de postulants. De l’intouchable Mahrez, au prometteur Ounas en passant par le doué mais inconstant Ghezzal et la pépite Amoura, les choix sont vastes pour le coach Dz.

Chances minimes mais existantes

Cependant, Soudani reste un recours crédible si l’on se fit à son historique de capes. Sa dernière apparitions avec les champions d’Afrique était le 25 mars 2021 contre la Zambie. C’est pour dire que c’est très récent. Le fait d’évoluer dans le championnat saoudien avec Al Fateh SC n’a pas empêché Belmadi de faire appel à lui. Désormais, il défend les couleurs de Damac FC avec lequel il a inscrit 4 buts et délivré 2 passes en 10 apparitions en championnat.

Bien évidemment, les chances de voir ces deux joueurs dont on vient de parler sont minimes. Mais elles existent indubitablement. Certes, il faudra se montrer très persuasif avec des performances de très haute volée. L’épreuve arabe est une sacrée aubaine pour tenter de bousculer l’ordre établi et (pourquoi pas ?) faire partie du commando que constituera Belmadi pour aller défendre la couronne africaine lors de la CAN-2021 au Cameroun dans un peu plus d’un mois. Au foot, il ne faut jamais dire jamais tant l’improbable fait partie du jeu.

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.