Nous contacter

A La Une

Le Havre AC : le Consulat de France sabote l’arrivée de Belhocini

Publié

le

belhocine

Dans des circonstances normales (hors COVID-19), Abdennour Iheb Belhocini aurait déjà signé au Havre AC. Mais la procédure d’attribution du visa ne s’est pas déroulée dans les temps requis pour finaliser le transfert de celui qui est en fin de contrat à l’USM Bel-Abbès. En effet, le Consulat de France à Oran, bien que destinataire d’une demande dûment signée par la direction du HAC, n’a pas délivré le ticket d’accès au sol français pour le joueur. Une bureaucratie qui a fait capoter son arrivée.

Une offre en bonne et due forme avec un bail de 4 années assorti d’une belle prime à la signature, les Havrais et l’attaquant de l’USM Bel Abbès avaient tout ficelé sur le plan contractuel. Il ne manquait que la rencontre physique entre les deux parties, la visite médicale et, bien évidemment, la signature du contrat.

Le Guen a appelé Belmadi

Pour cela, Belhocini, dont la valeur marchande est estimée à 600.000 euros selon les dernières estimations des boites d’évaluation, devait se rendre en France. Dans cette optique, les dirigeants du HAC ont fait les démarches nécessaires en sollicitant le Consulat de France à Oran. Toutefois, les frontières étant fermées en raison de la pandémie du Coronavirus, l’attribution du titre du séjour n’a pas été accomplie.

Paul Le Guen, entraîneur du club normand, avait discuté avec le gaucher qui a été « béni » par Djamel Belmadi. Le driver de l’EN a dit tout le bien qu’il pensait du milieu de terrain. C’est le cas aussi pour Aziz Bouras, adjoint du sélectionneur, qui a validé le Bel-Abbessien auprès de Pierre Wantiez, Directeur général des Ciel et Marine. Ainsi, les responsables du team de la Normandie étaient clairement décidés à engager Belhocini au terme de deux mois de négociations. Tout était réuni pour l’arrivée de celui qui a inscrit 10 buts et fait une passe décisive la saison écoulée. Le tout en 17 apparitions.

L’USM Alger à l’affût ?

L’envie du sociétaire de la Ligue 2 française d’enrôler le numéro 10 des gars de la Mekerra ne souffrait d’aucun doute. D’ailleurs, pour accélérer tout ce qui est démarches administratives, la direction havraise a écrit au Consul français en Algérie s’engageant « à prendre les frais de déplacement et d’hébergement du concerné jusqu’à la conclusion de son contrat de travail », comme mentionné dans la requête, restée -malheureusement- sans suite, adressée à la structure consulaire.

Étant donné que la saison sportive 2020-2021 commencera incessamment et la lenteur du processus d’octroi du visa, le HAC a laissé tomber la piste du Dz pour ce mercato estival. Il devrait, probablement, revenir à la charge en hiver prochain. Mais rien n’indique que Belhocini sera libre d’ici là. En effet, ce dernier a reçu des offres du Qatar et il est -surtout- l’une des cibles principales d’Antar Yahia, nouveau manager de l’USM Alger qui compte l’enrôler. A défaut d’Europe, le concerné risque forcément de succomber à une offre usmiste. Affaire à suivre.

La lettre adressée au consulat général de France à Oran :

invitation consulat le havre belhocini

Anthar Yahia parle de l’intérêt de l’USMA :

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.