Nous contacter

Equipe Nationale

Mandi arrête, Slimani veut poursuivre : les « trentenaires » emboitent le pas à Belmadi !

Publié

le

mandi feghouli slimani leaders djibouti vs algerie 4 0 12 novembre 2021 cairo stadium

Au cours de sa dernière sortie médiatique sur FAF TV, le sélectionneur national Djamel Belmadi a accordé très peu de temps à l’avenir de l’équipe nationale, mais il en a quand même dit suffisamment. Le mot qu’on a retenu est la chance qu’il va donner à de nouveaux joueurs pour entamer le renouvellement de l’effectif dans un “esprit de reconquête”.

Faut-il pour autant croire que les trentenaires ne seront pas concernés par les prochains stages de l’équipe nationale ? Il est encore tôt pour tirer des conclusions hâtives, mais la décision de Djamel Belmadi de continuer l’aventure motivera plusieurs joueurs à lui emboîter le pas. Après, il sera aussi question de choisir les plus performants.

Islam SLIMANI, des records à battre

A presque 34 ans (il les aura le 18 juin), Islam SLIMANI ne compte pas abdiquer de sitôt. Meilleur algérien lors des barrages, il a encore des choses à donner à la sélection, mais également des choses à prendre notamment les chiffres impressionnants qu’il veut encore améliorer. D’abord celui de meilleur buteur de l’équipe nationale avec 40 buts en 85 sélections et de l’un des meilleurs buteurs africains en éliminatoires de la Coupe du monde avec 17 pions. Toutefois, Super Slim doit absolument régler son problème avec son entraîneur au Sporting pour espérer faire partie du groupe des Verts en juin et même au-delà.

Raïs M’BOLHI, un compétiteur né

Ceux qui ont vu Raïs M’BOLHI s’entraîner sauront que l’homme aux 89 sélections a encore le niveau pour durer en sélection.  Travailleur acharné et très épanoui en sélection, excepté la triste parenthèse Madjer, M’Bolhi ne compte pas raccrocher les gants malgré ses 36 ans. Et comme il a fait le vide autour de lui depuis de longues années, on ne voit pas comment Djamel Belmadi ne profitera pas de son expérience et de son talent pour d’autres années encore. En revanche, Alexandre Oukidja (33 ans, 6 sélections) pourrait voir son aventure algérienne se terminer.

Riyad MAHREZ, son futur lié à celui du coach

Tout le monde connaît la relation entre Djamel BELMADI et Riyad MAHREZ. Capitaine et homme de confiance du coach, le natif de Sarcelles (75 sélections, 26 buts) allait mettre fin à sa carrière internationale avant de se raviser suite à la décision de Belmadi de rester. Physiquement et techniquement, l’ailier de Manchester City a encore beaucoup de choses à donner à son pays y compris une qualification au Mondial 2026. Il aura certes 35 ans, mais avec son hygiène de vie et le peu de blessures qu’il a contractées, il est capable d’un dernier baroud d’honneur.

Sofiane FEGHOULI, vers un clap de fin

Souvent blessé ces dernières années, en difficulté à Galatasaray et profondément marqué par l’élimination dramatique des Verts en Coupe du monde, Sofiane FEGHOULI risque de mettre fin à sa carrière internationale après 76 sélections et 19 buts. Il ne sera sans doute pas là en juin pour des raisons évidentes puisqu’il ne joue plus à Galatasaray à cause d’une blessure. Le milieu offensif de 32 ans règlera d’abord sa situation en club (en fin de contrat cet été) avant de se prononcer définitivement sur son avenir en sélection qui semble hélas s’écrire plutôt au passé.

Aïssa MANDI, c’est fini !

Sauf si le coach arrivera à le convaincre à rester, Aïssa MANDI a explicitement montré au peuple algérien que la rencontre Algérie-Cameroun a été la dernière pour lui en sélection algérienne. Son retour des vestiaires vers la pelouse de Tchaker à la fin du match, le regard vide, en dit long sur ses intentions d’autant plus qu’à Villarreal il n’arrive pas à se faire une place de titulaire. Après 74 sélections, le défenseur de 30 ans envisagerait de se consacrer exclusivement à sa carrière en club à l’instar d’un Medhi Lacen qui avait pris le soin de choisir sa sortie.

Djamel BENLAMRI, il risque de perdre sa place

Depuis plusieurs rencontres déjà, les prestations de Djamel BENLAMRI ne sont plus aussi rassurantes. A 32 ans et demi, le roc algérien va devoir céder sa place à Ahmed TOUBA qui a mis tout le monde d’accord après quelques minutes face au Cameroun. Sans club après la résiliation de son bail avec le Qatar SC, le défenseur qui compte 29 sélections sera logiquement absent au prochain rassemblement. Le natif d’Oued Ouchayah mérite quand même une sortie honorable comme celle offerte à Rafik HALLICHE en septembre 2019.

Mehdi TAHRAT, place aux jeunes !

Très apprécié par Djamel Belmadi, le solide Mehdi Tahrat ne devrait plus faire partie des plans des Verts en quête de “reconquête”. A 32 ans le défenseur d’Al Gharafa, qui ne compte que 15 sélections depuis ses débuts sous Gourcuff en 2015, va définitivement tourner la page. Champion d’Afrique en 2019 et essentiellement considéré comme un joker défensif précieux grâce à sa taille (1m93), le natif de Meudon doit faire place à une nouvelle génération de joueurs même si à son poste il n’y a pas grand monde qui sort du lot.

Adlène GUEDIOURA, cette fois c’est la bonne

Annoncé en fin de carrière internationale à plusieurs reprises, le sphinx Adlène GUEDIOURA a souvent réussi des come back retentissants durant sa carrière internationale semée d’embuches avec les Verts. Une carrière entamée juste avant la Coupe du Monde 2010 il y a 12 ans ! Sa détresse au coup de sifflet final de Bakary Gassama à Tchaker faisait peine à voir, mais à 36 ans et désormais sans club, le solide milieu de terrain devra se résoudre à tourner la page après 62 sélections et 2 buts.

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.