Nous contacter

#Team DZ

OGC Nice : Les Verts ont la cote en Côte d’Azur

Publié

le

Atal Delort Boudaoui photo La Gazette du Fennec

Depuis samedi, Andy Delort est joueur de l’OGC Nice. L’international algérien a rejoint, sur insistance de l’entraîneur Christophe Galtrier, le Gym pour y retrouver deux autres Fennecs : Hicham Boudaoui et Youcef Atal. Dans les semaines à venir, le onze niçois pourrait compter 3 Dz. Un fait rare en Ligue 1 française.

Pour 10 millions d’eurosDelort a signé un contrat de 3 ans plus une année en option avec les Aiglons. C’est pour dire que la direction maralpine n’a pas hésité à mettre le paquet pour exaucer le vœu de Galtier qui souhaitait avoir le Montpelliérain parmi ses options offensives. Probablement, le natif de Sète devrait être le fer de lance premium de l’OGC Nice. Et ce, même si son nouveau coach a fait passer un message qui privilégie l’esprit de concurrence.

Trois Dz dans le onze ?

En effet, l’ancien driver du Lille OSC a précisé qu’« Andy vient rejoindre une équipe qui est devenue performante, avec des joueurs qui me donnent satisfaction. J’aime bien varier les associations, avoir des points forts offensifs tout au long du match. Je sais qu’Andy est associable avec Amine, avec Kasper. Amine sur un côté ? Non. A part peut-être sur quelques matchs. C’est toujours intéressant d’avoir plusieurs profils dans le secteur offensif. Mais dans l’absolu, j’aurai 3 attaquants : Amine (Gouiri), Kasper (Dolberg), Andy.»

Cependant, le sujet n’est pas le statut qui sera accordé à l’ancien pensionnaire de l’AC Ajaccio, Stade Malherbe de Caen et Toulouse FC. C’est plus la forte présence algérienne dans les plans de Galtier quand ont sait que Boudaoui et Atal figurent parmi ses choix de prédilection pour établir le “starting XI’.

La tirelire cassée pour Boudaoui et Atal

Comme pour Delort, la direction niçoise n’a pas hésité à sortir le carnet de chèque pour enrôler les deux joueurs précités. A ce propos, il est utile de rappeler qu’elle a fait de Boudaoui le joueur local le plus cher de l’histoire. Il avait été transféré depuis le championnat d’Algérie avec une indemnité de 4 millions d’euros. Pour Atal, c’est 3 millions d’euros qui ont atterri dans les comptes de KV Courtrai en juillet 2018. Clairement, le label Dz plait en Côte d’Azur. Par ailleurs, on peut même retracer le fait que le nom d’Islam Slimani a figuré sur la liste d’éventuels renforts en cas de l’échec des négociations avec Delort.

Cette confiance en le produit algérien trouverait explication dans le fait que Boudaoui et Atal ont su être à la hauteur des attentes. Le milieu de terrain a su se faire de la place dans le cœur du jeu. Malgré le départ de Patrick Vieira, qui l’avait lancé, il signe une bonne entame de saison (1 but et 1 passe D en 3 apparitions) sous les ordres de Galtier. Quant au latéral droit, malgré ses crochets incessant par l’infirmerie, il a pu se construire un statut de titulaire sur le flanc droit. On peut parler de Dz Power à Nice.

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.