Nous contacter

Focus

Palmarès de l’Algérie aux Jeux Méditerranéens depuis 1967

Publié

le

vue de la ceremonie de cloture jm tunis 2001

L’Algérie fait son entrée aux Jeux Méditerranéens en 1967 à l’occasion de la sixième édition organisée à Tunis. Pour une première, la délégation algérienne avait remporté trois médailles de bronze. Depuis, l’Algérie participe régulièrement à cette importante manifestation sportive méditerranéenne. En 1975, l’organisation des joutes a été confiée à l’Algérie et c’est la ville d’Alger qui a abrité ces joutes mémorables.

Le sport algérien enregistre, à l’occasion de la 19e édition des Jeux Méditerranéens d’Oran (25 juin-6 juillet), sa 15e participation d’affilée à ces joutes sportives rassemblant, dans un cadre d’amitié et de fraternité, les athlètes des pays riverains de la Méditerranée.

C’est lors de l’édition-1967 de Tunis que les sportifs algériens ont signé leur première apparition dans cette manifestation sportive méditerranéenne. Il s’agissait alors de la 5e édition des JM, après celles d’Alexandrie (1951), Barcelone (1955), Beyrouth (1959) et Naples (1963). Des résultats mitigés ont été réalisés par les athlètes algériens à travers leurs différentes participations à ces rendez-vous sportifs. En 14 participations, un total de 240 médailles a été remporté, dont 67 en or.

Un total de 240 médailles en 14 participations 

Les lauriers d’or ont été remportés par les athlètes de l’athlétisme (28 or), la boxe (17), le judo (6) et la natation (6). Viennent ensuite l’haltérophilie (5 or), karaté (2), la gymnastique (1), handball (1) et football (1).

À Tunis — première ville maghrébine à accueillir en 1967 les JM — les représentants algériens décrochent trois médailles de bronze, les toutes premières distinctions au palmarès algérien dans ces joutes méditerranéennes. La première a été réalisée en boxe par Kaddour Aliane (+81 kg) et les deux autres remportées en athlétisme par l’athlète féminine Rabea Ghezlane au lancer du poids (8,36 m) et au javelot (24,78 m). C’est à l’édition de Tunis-1967 que les athlètes féminines ont, pour la première fois, fait leur apparition aux jeux. C’était en athlétisme et en natation.

Quatre ans plus tard, lors de l’édition d’Izmir-1971, l’Algérie engage 38 athlètes, dont 3 femmes, mais ne parvient à décrocher qu’une seule médaille de bronze par l’athlète Azeddine Azzouzi au 800 m avec un chrono de 1:48.2 centièmes. Une déception atténuée cependant par la désignation officielle d’Alger, ville hôte de la 7e édition des JM, avec 14 voix contre 11 pour Split (Yougoslavie).

Alger 1975 : premières médailles d’or algériennes

En 1975, les JM font leur escale à Alger. Plus de 2.000 athlètes de 15 pays y ont concouru dans 18 disciplines. L’Algérie, pays hôte, a engagé 258 athlètes, dont 39 féminines, récoltant 20 médailles (4 or, 7 argent, 9 bronze). Les quatre médailles d’or historiques — les toutes premières remportées par l’Algérie aux JM — ont été réussies par les deux boxeurs Nini Hocine et Mohamed Missouri, le coureur Boualem Rahoui (3000 m steeple) et l’équipe algérienne de football, vainqueur en finale devant la France (3-2 après prolongations).

La participation algérienne se poursuit ensuite avec des performances en dents de scie, allant de 12 médailles (Lattaquié-1987) à 32 médailles (la meilleure récolte de tous les temps obtenue à Tunis-2001). Aux jeux de Split-1979, l’Algérie récolte 16 médailles (1 or, 5 argent, 10 bronze) et se classe 8e sur 14 pays participants. À Casablanca, quatre ans plus tard, l’Algérie, engagée avec 172 athlètes, dont 28 dames, termine à la 9e place, avec 14 médailles (4 or, 3 argent, 7 bronze) sur 16 pays participants.

À Lattaquié en 1987, la récolte algérienne tombe à 12 médailles (5 or, 3 argent, 4 bronze), ponctuée par une 10e place sur 16 pays participants. L’Algérie avait alors engagé 69 athlètes, dont 4 dames. Un sursaut d’orgueil des athlètes algériens a été réalisé, successivement, aux JM d’Athènes-1991, avec 17 médailles (9 or, 3 argent, 5 bronze) et une 9e place sur 18 participants, puis à Languedoc-Roussillon en 1993, avec 22 médailles récoltées (5 or, 6 argent, 11 bronze) et une 9e place sur 19 participants et également à Bari-1997, avec 22 médailles (6 or, 8 argent, 8 bronze) et une 7e place sur un total de 21 nations participantes.

Salim Ilès le roi incontesté en Algérie !

Cependant, c’est à Tunis-2001 que l’Algérie a réalisé sa meilleure récolte, avec 32 médailles obtenues (10 or, 10 argent, 12 bronze) se classant au 8e rang sur 23 participants. Une légère régression s’en est suivie quatre ans plus tard à Almeria-2005, avec 25 médailles (9 or, 5 argent, 11 bronze) et une 11e place au classement général. À Pescara-2009, la récolte tombe à 17 médailles (2 or, 3 argent, 12 bronze), assortie d’une 12e place au classement général sur 23 pays participants. Les résultats s’améliorent, lors de l’édition suivante à Mersin-2013, où l’Algérie gagne 26 médailles (9 or, 2 argent, 15 bronze) et termine à la 12e place sur 24 nations participantes.Lors de l’édition de Tarragone, prévue en 2017, mais décalée à 2018, 13 médailles (2 or, 4 argent, 7 bronze) sont obtenues par l’Algérie qui se classe 13e sur 26 nations.

Au bilan général, l’Algérie possède ainsi 240 médailles dont 67 en or en 14 participations. L’athlète algérien le plus médaillé est sans conteste le nageur Salim Ilès qui a remporté à lui tout seul 5 médailles en or et 1 en argent lors de ses 4 participations (1993, 1997, 2001, 2005). De très grands champions algériens ont également brillé lors des JM comme Noureddine Morceli (or sur 1500m en 1991), Hassiba Boulmerka (doublé or sur 800m et 1500m en 1991 et or sur 800 en 1993), Nouria Benida Merrah (or sur 1500m en 1997) ou Ali Saïdi-Sief (or sur 5000m en 2005).

Aux JM-2022 d’Oran, l’Algérie sera présente avec 329 sportifs, dont 193 hommes dans 23 disciplines. Notons que 3.434 athlètes de 26 pays y participeront.

Historique de la participation algérienne depuis 1967

  • Tunis (Tunisie) 1967 — 3 médailles : 3 bronze
  • Izmir (Turquie) 1971 — 1 médaille : 1 bronze
  • Alger (Algérie) 1975 — 20 médailles : 4 or, 7 argent et 9 bronze
  • Split (Yougoslavie) 1979 — 16 médailles : 1 or, 5 argent et 10 bronze
  • Casablanca (Maroc) 1983 — 14 médailles :  4 or, 3 argent et 7 bronze
  • Lattaquié (Syrie) 1987 — 12 médailles :  5 or, 3 argent et 4 bronze
  • Athènes (Grèce) 1991 — 17 médailles : 9 or, 3 argent et 5 bronze
  • Languedoc-Roussillon (France) 1993 — 22 médailles : 5 or, 5 argent et 12 bronze
  • Bari (Italie) 1997 — 22 médailles : 7 or, 7 argent et 8 bronze
  • Tunis (Tunisie) 2001 — 32 médailles :  10 or, 10 argent et 12 bronze
  • Alméria (Espagne) 2005 — 25 médailles :  9 or, 5 argent et 11 bronze
  • Pescara (Italie) 2009 — 17 médailles : 2 or, 3 argent et 12 bronze
  • Mersin (Turquie) 2013 — 26 médailles : 9 en or, 2 argent et 15 bronze
  • Tarragone (Espagne) 2018 — 13 médailles : 2 en or, 4 en argent et 7 en bronze

L’Algérie occupe la 10ème place au classement général des médailles, à la faveur de 14 participations aux Jeux méditerranéens avant cette 19ème édition prévue du 25 juin au 6 juillet à Oran.

Les Nations Or Argent Bronze Total des médailles
1 Italie 876 741 686 2303
2 France 631 576 533 1740
3 Espagne 329 449 554 1322
4 Turquie 341 243 278 862
5 Grèce 190 246 339 775
6 Egypte 143 194 232 569
7 Yougoslavie 199 177 182 558
8 Tunisie 83 93 146 322
9 Maroc 69 77 99 245
10 Algérie     66 59 115 240
11 Slovénie 49 56 90 195
12 Croatie 51 62 69 182
13 Syrie 28 39 76 143
14 Serbie 41 44 47 132
15 Liban 10 23 42 75
16 République arabe unie 23 21 30 74
17 Chypre 14 19 18 51
18 Albanie 9 18 17 44
19 Bosnie-Herzégovine 4 8 19 31
20 Portugal 3 8 13 24
21 Saint-marin 3 9 5 17
22 Libye 2 1 13 16
23 Monténégro 3 4 8 15
24 Macédoine 2 2 7 11
25 Malte 1 3 4 8
26 Kosovo 3 1 0 4
27 Monaco 0 3 1 4
28 Andorre 0 0 0 0
29 Jordanie

Note:

* La Yougoslavie a participé aux jeux avant d’être progressivement remplacée par les pays qui en sont issus.

*La RAU regroupait à l’époque l’Egypte et la Syrie.

* La Jordanie : participation honorifique aux JM Tunis 2001.

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.