Nous contacter

Focus

Pelé et l’Algérie : les 3 visites du Roi brésilien

Publié

le

Pelé

Le plus grand joueur de football de tous les temps, le célébrissime N°10 de la sélection brésilienne, « Le Roi Pelé », de son vrai nom, Edson Arantes do Nascimento, l’unique footballeur à avoir été champion du monde à trois reprises (1958, 1962 et 1970), est décédé hier, jeudi, à l’âge de 82 ans.

Mais beaucoup d’Algériens ne savent pas que Pelé est venu en Algérie trois fois dont la première visite a été effectuée à Oran, trois ans après l’indépendance de notre pays, alors que la dernière a eu lieu à Alger, et précisément le 5 mars 2014, où il a participé au lancement, en personne de la campagne de l’équipe nationale d’Algérie pour le Mondial 2014, qui devait se dérouler d’ailleurs sur ses terres en juin de cette même année 2014.

Sa première visite à Oran en 1965

En 1965, un an avant le Mondial en Angleterre, Pelé débarque à Oran pour affronter la sélection algérienne, avec un certain Rachid Mekhloufi (AS Saint-Etienne) et Ahmed Oudjani (RC Lens). Cette présence de Pelé a bien évidemment créé en Algérie, une effervescence incroyable, sous le regard de plus de 50 000 Algériens en délire, dans les gradins du plus grand stade d’Afrique de l’époque. Ahmed Ben Bella, le premier président de la République algérienne démocratique et populaire, a assisté à cette rencontre. D’ailleurs, le président algérien, est descendu à la mi-temps dans les vestiaires de la Seleção, en n’omettant pas de rappeler à Pelé qu’il a été lui aussi joueur professionnel à l’OM en 1940. Sur le terrain, le Brésil plia l’affaire en moins de 30 minutes avec un but de Pelé sur coup franc, un de Dudu et un dernier de Gerson (3-0). Jouant avec un bandeau sur la tête et par crainte de se blesser, Pelé a d’ailleurs cédé sa place dès la première période, ce qui provoqua la colère des spectateurs algériens. Et juste après le match, les Brésiliens ont quitté Oran pour la capitale Alger afin de disputer leur 2ème match amical contre l’Algérie prévu le 20 juin au stade municipal du Ruisseau (aujourd’hui stade du 20-Août 1955). Le 19 juin 1965, le président Ben Bella fut finalement destitué. Après avoir rejoint Alger le lendemain du match, il est arrêté dans la nuit et renversé par le colonel Houari Boumediène.

c dr 18 juin 1965 le bresil de pele arrive a alger coup etat 19 juin

Son retour avec Santos en 1969

La deuxième fois où Pelé est venu en Algérie, a eu lieu en 1969. Cette fois-ci, c’est avec son club, le Santos FC que Pelé est revenu au stade municipal d’Oran qui porte désormais le nom de 19 juin 1965 (le stade sera finalement rebaptisé Stade Ahmed Zabana en 1992 sur décision du défunt président Mohamed Boudiaf). Cela s’est passé donc trois ans après la décevante Coupe du Monde 1966, où le roi du football qui revient en sélection après deux ans d’absence, prépare avec la Seleçao la Coupe du Monde 1970, sa dernière alors qu’il allait fêter son 1 000e but en carrière. Pour les Algériens, ils restent sur une première désillusion de la CAN de 1968, qui a été ratée avec une « double » élimination pour les Jeux Olympiques et la Coupe du Monde. A ce moment-là, la sélection algérienne connait un changement dans son staff technique puisque le français Lucien Leduc est remercié pour être remplacé par Saïd Amara qui assure l’intérim. La nouvelle année commence donc par ce match amical le 9 février toujours sur le tuf oranais. Lors de ce match, les défunts joueurs du MC Oran, Miloud Hadefi en libéro et Abdelkader Freha se sont distingués au cours de cette rencontre qui s’est terminée sur le score de 1-1 avec une égalisation de “tête d’or” Freha en seconde période qui provoquera un envahissement du terrain. Durant cette rencontre l’attaquant algérien Djilali Selmi réussira même le petit exploit de mettre un “petit pont” au Roi Pelé.

Son dernier séjour en 2014 avant le Mondial au Brésil

Si pour les deux premières rencontres amicales où Pelé a joué en Algérie, la majorité des joueurs sont soit décédés soit bien « retraités ». Mais, pour la troisième et dernière rencontre de l’Algérie où Pelé a assisté, soit celle contre la Slovénie en 2014, le Roi retraité des terrains depuis belle lurette est venu en spectateur. D’ailleurs certains joueurs algériens sont toujours opérationnels avec leur club ainsi qu’avec la sélection algérienne en citant, entre autres, Mandi, Taider, Bentaleb et Slimani. Et c’est ainsi que le match s’est terminé sur le score de deux buts à zéro pour l’Algérie sous les yeux du grand Pelé

pele tchaker slovenie soudani 2014

Aujourd’hui, les Algériens pleurent aussi le plus grand joueur de tous les temps, Pelé qui a quitté ce bas monde jeudi dernier. Hospitalisé depuis plusieurs semaines à Sao Paulo, Pelé est mort, précisément le jeudi 29 décembre, à l’âge de 82 ans. Seul triple vainqueur de la Coupe du monde, le Brésilien, considéré par beaucoup comme le meilleur joueur de l’histoire du football, laisse une trace indélébile.

Le 17 juin 1965 : Il y a 55 ans, l’Algérie de Mekhloufi et Oudjani recevait le Brésil de Pelé

Les gestes techniques de Pelé :

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.

×
close button