Nous contacter

Actualités

Quatre candidats à la présidence du COA : Rejet du dossier de Bernaoui !

Publié

le

coa algerie comite olympique staff

Le président par intérim du Comité olympique, Mohamed Meridja, a confirmé l’inéligibilité de l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, Raouf Salim Bernaoui à la course pour le poste de président du Comité olympique algérien (COA). Ils seront finalement 4 candidats à se disputer le “trône” laissé vacant par Mustapha Berraf !

L’ancien Ministre de la Jeunesse et des Sports Raouf Salim Bernaoui ne pourra pas se présenter aux élections du COA. Ce rejet est dû à la réglementation en vigueur qui stipule qu’une personnalité ayant exercé une fonction gouvernementale ne pourrait postuler à un quelconque poste avant deux années sabbatiques. Ce qui est le cas de Bernaoui qui a été limogé de son poste de ministre de la Jeunesse et des Sports, il y a moins de deux ans. Pourtant, ce dernier est parvenu a récupéré ses fonctions à la tête de la Fédération Algérienne d’Escrime lui donnant le droit de facto de se présenter aux élections du COA.

Par contre, le président par intérim du COA, Meridja a confirmé l’acceptation des candidatures de Sid Ali Lebib, ex-président du COA et ex-ministre de la jeunesse et des sports, et l’athlète Abderrahmane Hamad, médaillé de bronze au J.O. de Sydney 2000, Soumia Fergani ex-députée à l’Assemblée populaire nationale (APN) et première arbitre internationale de football ainsi que Mabrouk Kerbouaâ, ex-président de la Fédération algérienne de cyclisme.

Un boulevard pour Hamad ?

Enfin à rappeler qu’après la démission de Mustapha Berraf, entérinée le 12 mai dernier par le bureau exécutif, la présidence par intérim du COA avait été confiée, en application des statuts de l’instance, à Mohamed Meridja, chargé de la gestion des affaires courantes du COA et de préparer les prochaines Assemblées générales ordinaire et élective.

Le président élu à la tête du COA, le 12 septembre 2020, aura ainsi à gérer le reste du mandat olympique qui s’étalera jusqu’après les Jeux olympiques JO-2021 de Tokyo. Tout porte à croire que le fauteuil est promis à Abderrahmane Hamad, ex-2ème vice-président de l’ancien patron des lieux Mustapha Berraf dont l’équipe, toujours en place (Izem, Brahmia), tient fortement les clefs de la maison. Pour preuve, des irrégularités manifestes sont à relever dans cette AGEx élective qui ne comprend ni Commission chargée des candidatures ni de recours comme l’exige pourtant la réglementation. Les dés sont pipés…

Le président intérimaire du COA Méridja s’exprime sur les candidatures : 

Emission Web





Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.